Accueil Actualités

Ces villes d’Île-de-France où les prix de l’immobilier bondissent

Les prix de l’immobilier ancien diminuent, mais pas partout. Ainsi dans 19 villes franciliennes les maisons et les appartements augmentent de plus de 15 % en 1 an. On retient tout particulièrement le département du Val de Marne (94), qui classe pas moins de 6 villes dans les 2 palmarès.

Ces villes d’Île-de-France où le prix des maisons anciennes augmente jusqu’à +41 % en 1 an

 PositionNom de la villeÉvolution*Prix médian*
1erBois-le-Roi (77)+41 %404 600 €
2eGoussainville (95)+30,3 %215 000 €
3eAsnières-sur-Seine (92)+29,8 %610 000 €
4eLe Perreux sur Marne (94)+29,6 %600 000 €
5eCréteil (94)+28,4 %488 000 €
6eAthis-Mons (91)+25,4 %370 000 €
7eBrétigny-sur-Orge (91)+22,3 %285 000 €
8eSaint-Fargeau-Ponthierry (77)+21,7 %280 000 €
9eRueil-Malmaison (92)+21,2 %806 000 €
10eSaint-Cloud (92)+19,2 %1 150 000 €
11eLa Queue en brie (94)+19,1 %297 700 €
12eSoisy-sous-Montmorency (95)+18,9 %390 000 €
13eOrmesson sur Marne (94)+18,7 %330 000 €
14eAchères (78)+17,8 %329 000 €

Source : Notaires Paris-Île-de-France.

On constate que la première du classement, Bois le Roi, est située à près de 40 km de Paris, à l’orée de la forêt de Fontainebleau. Avec la 2e du classement, Goussainville (95), on se rapproche à 20 km de Paris. La première ville proche de la capitale est Asnières. Parmi les banlieues cossues, seule Saint-Cloud (92) entre dans le palmarès.

Ces villes d’Île-de-France où le prix des appartements anciens augmente jusqu’à +45,6 % en 1 an

 PositionNom de la villeÉvolution*Prix médian*
1erAulnay-sous-Bois (93)+45,6 %3040 €/m²
2eSaint Denis (93)+31,9 %3260 €/m²
3eArgenteuil (95)+27 %3500 €/m²
4eVilleneuve-Saint-Georges (94)+16,3 %2430 €/m²
5eVilliers-sur-Marne 15,5 % (94)+15,5 %3290 €/m²

Source : Notaires Paris-Île-de-France.

Aucune des banlieues cossues n’entre dans le palmarès. On note que les 2 premières du classement sont également les 2 plus proches de Paris, et que les 2 dernières se situent à une quarantaine de km des portes de la capitale. Il reste de nombreuses villes où le prix des maisons et des appartements est en augmentation sur 1 an, voire sur 5 ans. Partout ailleurs, la tendance est à la baisse des prix de l’immobilier sur le reste du territoire.

*Évolution du montant des transactions constatées par les notaires de la chambre Paris Île-de-France, du 4e trimestre 2014 par rapport au 4e trimestre 2013.

**Un prix médians signifient que la moitié des transactions a été effectuée au-delà, et la moitié en dessous.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires