Accueil Investissements immobiliers Investir en locatif

Investir : prix de l’immobilier neuf en France

Grâce aux chiffres du ministère du logement croisés avec ceux des promoteurs, on peut désormais établir le prix moyen de l’immobilier neuf en France. Investir à Montpellier coûte plus cher qu’à Marseille et Lyon, tandis que Caen et Le Havre sont moins chères que leur moyenne régionale. À plus de 5000 €/m² et à moins de 3000 €/m², voici un aperçu du marché des logements neufs dans l’Hexagone.

Source : fédération des promoteurs immobiliers et Commissariat général au développement durable.

Ces villes de France où l’immobilier neuf est le plus cher

3 agglomérations au-dessus de 4000 €/m²

L’indétrônable première place revient à la métropole Nice Côte d’Azur, qui pointe loin devant avec 5161 €/m². Rien d’étonnant dès lors que la région PACA soit l’une des plus chères de France, avec 4074 €/m² pour les appartements neufs.

La 2e position est bien entendu tenue par la région Île-de-France, dont les promoteurs font état d’un prix moyen de 4620 €/m². Le commissariat au développement durable est presque d’accord, avançant des chiffres de 4730 €/m². Notons que l’on manque de données sur les programmes immobiliers neufs de Paris. Il y en a peu car le foncier est de plus en plus rare, mais en se promenant sur Internet on découvre des prix avoisinant les 9607 €/m², ce qui reste plus cher que les prix des appartements anciens parisiens.

La 3e zone géographique la plus chère de France et celle du bassin d’Arcachon. La FPI a vendu en moyenne à 4256 €/m² au cours des 3 premiers mois de 2015, en baisse toutefois de -13,5 % par rapport à l’année dernière à la même époque. Il s’agit de l’une des communautés urbaines les plus chères d’Aquitaine, région pour laquelle le ministère du logement enregistre un prix moyen de 213 600 € pour les maisons, et de 3546 €/m² pour les appartements.

5 agglomérations de 3500 €/m² à 4000 €/m²

Investir dans l’immobilier neuf à Montpellier, c’est choisir une petite surface afin de viser le logement étudiant. Il faudra toutefois mettre la main à la poche, les promoteurs affichant désormais des prix moyens de 3903 €/m². On pourra également choisir de s’éloigner du centre-ville pour trouver des prix raisonnables, à savoir 230 000 € en moyenne pour une maison et 3787 €/m² pour un appartement neuf dans le Languedoc-Roussillon.

On attendait la métropole de Lyon assez haut dans ce classement, on ne pensait toutefois pas qu’elle se situerait derrière Montpellier. D’après les promoteurs les prix ont augmenté de 2 %, s’établissant aujourd’hui à 3799 €/m².

Certains ont donc choisi de s’éloigner chez la voisine Grenoble, pour y trouver des prix en baisse de -2,9 %, aujourd’hui établis à 3519 €/m². Ils obtiennent ainsi une moyenne observée par le Commissariat au développement durable sur la région Rhône-Alpes : 3771 €/m² pour les appartements neufs, et 279 300 € pour les maisons.

La 2e métropole la plus peuplée de France, Marseille, se situe juste derrière, à 3817 €/m². Les promoteurs notent que les prix augmentent légèrement de + 0,1 % dans la cité phocéenne pour rester toutefois sous la moyenne de la PACA.

Pour habiter dans la zone urbaine de Saint-Malo il faudra être prêt à débourser 3593 €/m², mais pas forcément moins si l’on s’éloigne du centre-ville. D’après le ministère du logement les appartements neufs se vendent en moyenne à 3235 €/m² en Bretagne, tandis que les maisons s’achètent à 238 700 €.

Investir là où l’immobilier neuf coûte moins cher

Acheter de l’immobilier neuf en dessous de 3500 €/m²

Bonne nouvelle pour les investisseurs, les métropoles les plus actives en termes d’emploi et de solde démographique proposent des programmes immobiliers neufs à moins de 3500 €/m². Attention toutefois au grand écart entre les prix des studios et les plus grandes surfaces.

Les grandes cités de l’Ouest sont les championnes de l’activité économique. Le chantier Euratlantique de Bordeaux attire de grandes entreprises, et les promoteurs vendent aujourd’hui à 3497 €/m². Des prix qui tirent justement la moyenne régionale vers le bas.

Nantes Métropole talonne juste derrière à 3492 €/m², des prix raisonnables par rapport aux observations du ministère du logement. Pour ce dernier un appartement neuf se vend 3453 €/m² dans les pays de la Loire, et une maison 193 700 €.

Rennes aussi tient tête à un environnement économique difficile, en affichant des logements neufs à 3434 €/m² de moyenne. Attention toutefois, il s’agit d’une augmentation de +7,1 % sur les 3 derniers mois.

L’industrie aéronautique a grandement facilité le développement de la région des Midi-Pyrénées. La ville rose a été la première en profiter, et aujourd’hui les investisseurs se jettent sur Toulouse. Il faut dire qu’en plus d’un incontestable dynamisme démographique, la ville offre de l’immobilier neuf à 3391 €/m². Une moyenne au-delà de ce que constate le ministère du logement dans la région avec 3357 €/m², pour des maisons neuves achetées à 230 800 €.

En remontant jusqu’à chez les ch’tis, on trouvera des programmes immobiliers neufs à Lille pour un prix moyen de 3257 €/m². C’est un peu plus cher que ce qui se pratique dans la région du Nord-Pas-de-Calais, avec 3194 €/m² pour les appartements neufs, et 216 500 € pour les maisons neuves.

Les investisseurs désireux d’acheter pour louer dans de grandes métropoles dynamiques, pourront choisir Strasbourg. L’éternelle cité européenne voit aujourd’hui les prix de ses programmes neufs augmenter de +1,8 %, pour s’établir à 3264 €/m². Des chiffres qui restent un peu au-delà de ce qui se pratique en Alsace, avec 3200 €/m² pour les appartements neufs de la région, et de 136 100 € pour les maisons neuves.

Ces villes où l’immobilier neuf s’achète à moins de 3000 €/m²

Le Havre est l’un des bassins économiques de la Haute-Normandie, et pourtant les logements neufs s’y vendent à 2784 €/m², contre 3130 €/m² dans le reste de la région.

Caen est le poumon économique de la Basse-Normandie, et pourtant les promoteurs vendent en moyenne à 2692 €/m², alors que le Commissariat général au développement durable enregistre des prix moyens de 3199 € dans toute la région.

Les maisons neuves y sont d’ailleurs parmi les moins chers de France. En Basse-Normandie il faudra compter en moyenne 178 900 €, pour 214 400 € en Haute-Normandie.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires