Accueil Actualités

Les prix de l’immobilier remontent, mais pas partout

Avec le retour des acheteurs sur le marché, les prix du m² évoluent dans certaines régions. Selon un réseau d’agents immobiliers, ils grimpent en Alsace, plongent en Aquitaine et augmentent modérément à Toulouse et Nantes. Mais il reste de grandes disparités régionales, et surtout les chiffres procurés par les agents ne diffèrent les uns des autres.

Immobilier : hausse des ventes, hausse des prix ?

La loi de l’offre et de la demande voudrait que les prix augmentent lorsqu’il y a plus d’acheteurs que de vendeurs. Depuis près de 4 ans le marché de l’immobilier a vécu l’inverse, avec des acheteurs attentifs, craintifs, mais toujours motivés. Les vendeurs ont donc progressivement baissé leurs prix, jusqu’à ce que le début du 2e trimestre change la donne.

À cette date l’Observatoire CSA/Crédit Logement note un bond de + 28,3 % des prêts accordés sur les 3 derniers mois. Comme le rapporte une synthèse du quotidien le Figaro.fr, c’est justement en avril que le réseau Guy Hoquet constate une hausse de 18 % de ses ventes. Chez Century 21, on fait état d’une progression de + 15,2 % sur le semestre passé, et de + 5,5 % chez Laforêt.

En consultant les chiffres de Century 21, on apprend que l’afflux d’acheteurs a déjà eu un impact sur les prix de l’immobilier, mais dans certaines régions seulement. Ainsi dans les Pays de Loire les logements anciens se vendent désormais en moyenne à 1980 €/m², une hausse de + 6,9 % sur les 6 derniers mois.

En revanche c’est la tendance inverse en Aquitaine, avec une chute de -11,3 %, pour des prix moyens à 2053 €/m². Mais ces chiffres ne sont que des apparences, en vérité de grandes différences locales subsistent, et surtout ils dépendent de la clientèle ainsi que de la méthode de calcul.

D’ailleurs tous le reconnaissent : si le prix du m² s’ajuste à la hausse dans certaines régions, il reste en baisse sur 1 an. Cette information est confirmée par la note de conjoncture notaires INSEE du 1er trimestre 2015 : les prix de l’immobilier ancien restent globalement en baisse de -1,9 % sur 1 an.

Déterminer les prix de l’immobilier, comment ça marche ?

Les notaires calculent un prix médian, les réseaux d’agences immobilières se contentent d’une moyenne. Au final les résultats et tendances sont différentes. Ainsi à Paris les études notariales calculent une médiane à 7920 €/m², de février à avril 2015. Le réseau Century 21 détermine la moyenne à 8086 €/m², tandis que chez Meilleursagents on affiche 7786 €/m².

La seule véritable source de données fiable est celle procurée par les notaires, car elle concerne les montants enregistrés sur les transactions effectuées. Malheureusement les chiffres ont généralement 2 mois de retard, et surtout sont difficiles à comparer avec ceux des réseaux d’agences immobilières.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires