Accueil Actualités

Les prix des maisons remontent en Île-de-France

Décidément le marché immobilier se retourne vite. La fin de la baisse des taux fut si brève que la remontée est déjà là, et voici que les prix du m² amorcent eux aussi leur retour. D’après la dernière note de conjoncture des notaires de Paris Île-de-France, les prix des maisons anciennes remontent en grande couronne, et ça va continuer.

Légère hausse des prix en grande couronne francilienne sur 3 mois

Les notaires calculent le prix médian d’une maison ancienne en grande couronne à 267 500 €. Globalement il s’agit d’une baisse sur 1 an, cependant de mars à mai 2015 les prix sont en augmentation dans les 4 départements, par rapport à décembre 2014 – février 2015. Un bilan qui fait écho à leur note de conjoncture précédente.

Dans les Yvelines (78) la transaction médiane se situe désormais à 350 500 €, une augmentation de +0,3 % sur 3 mois, et une stabilisation des prix sur 1 an.

Même progression de +0,3 % sur 3 mois dans l’Essonne (91), avec un prix médian à 271 500 €, toujours en baisse à -0,4 % sur 1 an.

Dans le Val-d’Oise (95) le prix signé s’affiche à 262 600 €, en légère augmentation de +0,1 % sur 3 mois. Toutefois le marché reste sur une baisse de -1,2 % sur 1 an.

Enfin en Seine-et-Marne (77), la transaction moyenne est aujourd’hui à 226 200 €, une augmentation de +0,2 % sur 3 mois, toujours en baisse de -0,5 % sur 1 an.

Notaires : les prix des maisons anciennes vont augmenter en Île-de-France

Si pendant ce temps la transaction médiane sur les maisons anciennes en petite couronne a baissé dans les mêmes proportions, c’est que la demande est plus forte pour les 4 départements les plus éloignés. Pour preuve les ventes ont augmenté de +21 % de mars à mai 2015, comparé à mars–mai 2014. En tout les notaires ont enregistré 7540 changements de propriétaires en grande banlieue, contre seulement 2670 en petite couronne.

Certes cet écart peut être imputé à la différence de taille du parc immobilier. Toutefois les transactions en maison ancienne n’ont progressé « que » de +14 % en petite couronne, au cours de la même période.

Et justement l’engouement n’est pas prêt de s’arrêter, malgré une probable hausse des taux d’emprunt. Au vu des montants signés sur les avant-contrat, les notaires s’attendent à ce que le prix médian d’une maison ancienne grimpe de 287 700 € à 294 100 € en Île-de-France. Cette différence sera en grande partie due aux écarts dans la grande couronne, qui devrait afficher 272 900 € à fin septembre.

Le montant médian des transactions en Essonne (91) et dans le Val-d’Oise (95) devrait se stabiliser, en revanche il pourrait augmenter de +3,4 % en Seine-et-Marne (77). Au cours des 3 prochains mois, les notaires estiment s’attendre à y voir un prix médian de 272 900 €.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires