Accueil Guest blogging et net linking, publiez pour améliorer votre référencement

Guest blogging et net linking, publiez pour améliorer votre référencement

Vous êtes en charge du référencement SEO d’une société travaillant dans l’immobilier, la finance et les assurances ? Emprunter Malin vous propose un service de guest blogging pertinent et informatif, pour présenter une entreprise, son secteur d’activité ou un aspect spécifique de son activité. Un lien en dur est ajouté à l’article afin d’améliorer votre net linking, le nom du dirigeant peut apparaître en tant qu’auteur de l’article pour une meilleure visibilité.

Guest blogging et net linking sur Emprunter Malin, comment ça marche ?

Nous rédigeons nous-mêmes un article comprenant de 500 à 600 mots, destiné non pas à épater les moteurs de recherche, mais à donner une véritable information à l’internaute. Nous recherchons nous-mêmes les anecdotes et chiffres officiels afin de donner du poids à l’information.

C’est avec des règles de rédaction strictes qu’Emprunter Malin a réussi à se hisser sur de nombreuses expressions clés, dans un secteur très concurrentiel.

Au cours d’échanges via messagerie instantanée, par e-mail ou de vive voix, nous décidons de l’orientation du texte. L’article ne sera mis en ligne que si vous l’approuvez.

Il comprendra un lien en dur vers une URL de votre choix, si possible située dans le tiers supérieur du contenu. Mieux encore, l’article peut être attribué à votre annonceur, avec un autre lien en dur dans sa boîte auteur située au bas de la page.

L’ajout de ces liens améliorera le net linking de votre annonceur, il est possible de faire encore mieux en orientant le texte sous la forme d’une interview. Rappelons que le principe du guest blogging est de permettre au public de s’exprimer librement sur Internet.

Toutefois Emprunter Malin étant un site qui parle de finances, le guest blogging et le net linking doivent être pratiqués avec précaution.

EAT (Expertise Authority Trust) pour les sites YMYL (Your Money Your Life)

Tous les sites parlant d’argent doivent faire preuve d’expertise dans leur contenu. Emprunter Malin a donc pris l’orientation de faire signer ses articles par des personnes dont le savoir est reconnu dans leur domaine.

Cela signifie que votre client peut accepter de figurer en tant qu’auteur de l’article. Nous lui créerons un compte à ce sujet, afin que son nom, son prénom, ainsi qu’un lien vers ses profils de comptes sociaux professionnels puissent être consultables par le public.

Cela signifie également que nous n’acceptons pas d’articles à bas prix, achetés sur Internet  à un rédacteur peu qualifié.

Le service de guest blogging d’Emprunter Malin refuse catégoriquement de travailler le net linking des sites suivants, même si les annonceurs sont des sociétés déclarées et autorisées :

  • Investissement dans le diamant, la vache ou autre.
  • Forex, produits dérivés.
  • Cryptomonnaie et produits dérivés

Combien coûte le guest blogging sur Emprunter Malin ?

Le service de rédaction d’articles et de publication coûte 190 € hors-taxes. L’article reste présent au moins 1 an en ligne. S’il a reçu moins de 50 visites au cours des 12 derniers mois à sa date d’anniversaire, il est mis en noindex, mais il reste en ligne.

Bien entendu, l’objectif est que l’article reçoive des visiteurs, qui cliquent sur le lien pour se rendre vers le site de l’annonceur.

En revanche le service de guest blogging est gratuit pour les annonceurs ayant un but caritatif. Micros crédits à caractères sociaux, crédits gratuits de particulier à personnes en difficulté, Emprunter Malin sera ravi d’apporter sa pierre à l’édifice.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles