Accueil Immobilier Allez-vous payer la taxe d’habitation en 2019 ?

Allez-vous payer la taxe d’habitation en 2019 ?

Village du sud de la France

Au cours du dernier trimestre 2019, certains d’entre nous devront payer une taxe d’habitation en fonction de leur situation personnelle au 1er janvier. Et parmi ceux-là, certains bénéficieront d’une réduction (ou dégrèvement) de 65 %. Quant à savoir le montant de la nouvelle taxe d’habitation, la méthode de calcul est tellement floue que même le simulateur du service des impôts ne sait pas.

Qui va payer la taxe d’habitation en 2019 ?

Tous les ménages occupant un logement, même à titre gratuit, doivent s’acquitter de la taxe d’habitation pour renflouer les caisses des collectivités. Si l’exonération totale est prévue pour 2020, et sous conditions de revenus, pour l’instant seuls certains parmi les habitants de la paieront pas :

  • Celles et ceux qui ont plus de 60 ans,
  • les veufs et veuves,
  • les invalides et handicapés,
  • les personnes en situation de grande pauvreté.

Dans tous les cas ci-dessus, des barèmes édités par l’État décident qui payera la taxe d’habitation, ils sont consultables ici. Et parmi celles et ceux qui devront la payer, il y aura des réductions (ou dégrèvement) selon le niveau de revenus. Et c’est là que ça se complique.

Quel montant pour la taxe d’habitation en 2019 ?

Le montant de la taxe d’habitation baissera de 65 %, pour celles et ceux dont le revenu fiscal de référence de 2018 ne dépasse pas un certain plafond. Oui mais si le revenu dépasse effectivement ce certain plafond mais sans en dépasser un autre, le dégrèvement sera dégressif. Voici les plafonds ci-dessous.

Plafonds de revenus dégrèvement taxe d'habitation 2019

D’après l’exemple de calcul procuré par le site du service public, un célibataire sans personnes à charge dont les revenus étaient de 27 000 € en 2018, bénéficiera du dégrèvement de 65 %. Si le montant de sa taxe d’habitation devrait être de 1000 €, il n’en paiera que 350 € en 2019.

En revanche si ses revenus de référence étaient de 28 000 €, soit au-dessus du premier plafond mais en dessous du second, il ne paiera que 287 € de taxes habitations. En clair il paiera moins cher s’il gagne plus, on ne l’invente pas, voici la capture d’écran.

Exemple calcul taxe d'habitation
Source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F42

Exemple de calcul de la taxe d’habitation

Lors de la mise à jour de cet article le 20 août 2019, nous nous rendons sur le simulateur de taxe d’habitation du ministère de l’action et des comptes publics, consultable ici.

Nous prenons l’exemple d’un foyer fiscal de 1,5 parts ayant perçu 30 000 € l’année dernière, nous partons du principe que le montant de sa taxe d’habitation devrait être de 1200 €. D’après le barème ce foyer devrait bénéficier d’un dégrèvement de 65 % de la taxe d’habitation.

Et effectivement, le simulateur nous apprend que ce ménage bénéficiera d’une réduction de 65 % de sa taxe d’habitation 2019, il ne paiera ainsi que 420 € au lieu de 1200 €. Mais uniquement s’il n’a pas bénéficié du dégrèvement l’année dernière, car si c’est le cas en 2019 sa taxe d’habitation sera de 600 €.

Ne partez pas tout de suite, ça devient encore plus compliqué.

D’après le simulateur, si cette famille perçoit 38 000 € de revenus, elle se trouve donc au-dessus des barèmes et le montant de sa taxe d’habitation ne sera pas réduit. Jusqu’ici ça va.

En revanche si elle se trouve entre les 2 plafonds de 35 560 € et 37 084 €, Le simulateur répond : « vous devriez bénéficier d’une réduction partielle de votre taxe d’habitation » mais n’indique absolument aucun montant. En clair le ministère de l’action et des comptes publics n’en sait pas plus que vous. On en saura peut-être plus une fois le budget 2020 publié au Journal Officiel.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles

Une question ? Un commentaire ? On vous répond !

500
  Abonnez-vous à ce fil de discussion  
Notifier de