Accueil Investissements immobiliers Financement locatif

L’immobilier de luxe devient plus intéressant que la bourse

PARTAGER SUR

Avec la Chine qui tousse et une reprise mondiale qui se fait attendre, les riches exilés fiscaux français préfèrent investir dans l’immobilier de luxe, plutôt que sur les marchés financiers. Il faut dire qu’entre-temps les taux d’emprunt ont atteint des niveaux historiquement bas, et que les prix du m² sont redescendus sur des bases plus réalistes. Ainsi les bâtisses de caractère du sud de la France et les appartements parisiens bien placés deviennent un placement recherché.

L’immobilier de luxe, alternative au CAC 40

C’est en juin 2008 que le CAC 40 a entamé sa dégringolade, pour perdre même jusqu’à 45 % le 27 février 2009. Dès lors des petits malins se sont dits qu’il était temps de saisir les opportunités, car après la pluie vient le beau temps. Ils ont eu raison, ainsi à la fin mai 2015 l’indice phare de la bourse française avait retrouvé son équilibre.

Heureux sont ceux qui avaient alors investi dans la bourse il y a 7 ans, ils disposent maintenant de capitaux à placer. Toutefois le ralentissement de la croissance chinoise et la naissance d’un conflit entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, sont autant de signes qui montrent qu’il est préférable de s’éloigner des places financières pour le moment.

On en arriverait presque aujourd’hui à « un monde où il faut pratiquement payer les banquiers pour mettre son argent à l’abri », pour reprendre une citation du journaliste Éric Tréguier sur challenges.fr.

C’est dans ce contexte que des riches français établis en Suisse, en Belgique ou en Angleterre pour des raisons évidentes, investissent dans l’immobilier de luxe français.

Immobilier de luxe : une valeur sûre

Les biens immobiliers de luxe français ont toujours attiré les acheteurs étrangers fortunés. Les russes notamment ont fait flamber les prix de la station de ski Courchevel, jusqu’à ce que le rouble s’écroule sous la poussée des sanctions internationales et du dégonflement de la bulle pétrolière.

Ainsi les Français exilés fiscaux ont été très peu actifs sur le marché de la pierre haut de gamme au cours des 10 dernières années. Mais ils y reviennent, maintenant que les prix sont redescendus à des niveaux normaux. Il faut rappeler qu’un appartement ou une maison à 1 million d’euros, sous-entend un emplacement particulier, une vue spécifique. Ce type de logements comprend donc une particularité qu’il ne pourra pas perdre.

Un appartement sur la Côte d’Azur avec vue sur mer, n’a aujourd’hui que très peu de chances de voir pousser un building pour lui obstruer la vue. Paris sera toujours Paris, et même après les attentats certains quartiers restent très demandés par la jet-set.

Ainsi dans le très recherché 6e arrondissement de Paris, les prix ont chuté de 13 190 €/m² au 4e trimestre 2011, à 11 590 €/m² au 3e trimestre 2015 (source : notaire). Une perte sèche de 1500 €/m², gommée par une plus-value de 4000 €/m², par rapport au prix du 4e trimestre 2005, lorsque les appartements du 6e se vendaient à 7710 €/m².

Pour qui achète au bon prix et conserve longtemps, l’immobilier de luxe français est un placement.

Appartements à Paris et villas en province pour 1 million d’euros

Le terme d’immobilier de luxe désigne généralement des biens à vendre pour plus d’1 million d’euros. Et pour ce montant les investisseurs ont le choix entre un appartement à Cannes, un château en Bretagne avec vue sur mer, ou une bâtisse cachée dans les Alpilles. Les règles d’or pour trouver preneur sont l’emplacement et la vue.

C’est le cas notamment d’un appartement parisien vendu par Féau immobilier pour 27 000 €/m², du côté de Saint-Germain-des-Prés. L’acheteur a craqué sur la terrasse de 151 m² avec vue sur la tour Eiffel, plus grande que la surface interne habitable de 115 m².

Posez vos questions, commentez

commentaires