Accueil Placer son argent

Vous êtes un français riche si vous gagnez au moins…

Château architecture baroque
Être riche pour les plus démunis, mais pauvres pour les plus riches.

Pour l’Observatoire des inégalités, on est riche dès lors que l’on perçoit 2 fois le revenu médian. Mais sur ces ressources il convient de prendre en compte les dépenses de la vie quotidienne. C’est ce qui conduit cette association d’intérêt général à dresser un diagramme de la richesse et la pauvreté, en fonction de la situation familiale.

Célibataires : vous êtes riches si vous gagnez 3075 €/mois

D’après les données compilées par l’INSEE, le revenu médian d’un célibataire s’établit à 1538 €/mois. Ces chiffres parus la semaine dernière ont été compilés sur les données de 2015, mais restent représentatifs de la situation d’aujourd’hui. L’Observatoire des inégalités considère donc qu’un célibataire est riche dès lors qu’il perçoit 3075 €/mois.

Il fait alors partie des 9 % de la population la plus aisée, bien qu’il puisse devenir propriétaire avec moins de ressources. N’ayant qu’une seule part à déduire, les déclarations annuelles sont souvent douloureuses mais la liberté n’a pas de prix. Car dès qu’il a un enfant, le riche célibataire descend de catégorie.

Combien faut-il gagner pour élever des gosses de riches ?

Élever un enfant seul est financièrement difficile. En médiane une famille monoparentale gagne 2061 €/mois, ce qui la situe loin du seuil de pauvreté. En revanche si le parent perçoit 4122 €/mois, il est considéré comme riche par l’Observatoire des inégalités.

Seuil de richesse et de pauvreté : Observatoire des inégalités
Source : inegalites.fr.

Quant au couple avec 2 enfants, il devra mettre la main à la poche pour faire face aux dépenses de la belle vie. Les parents auront besoin de 7852 €/mois afin d’être catégorisés dans les 9 % des Français les plus riches. Mais dès lors qu’ils ont 3 enfants ou plus, il ne leur faudra que 7600 € pour rejoindre l’élite des contribuables lourdement imposés. S’ils sont malins, ils utiliseront les dispositifs fiscaux de l’État.

Riches ou pauvres, une question de perception

Il est difficile d’apporter une définition à la richesse. Dans son calcul, l’Observatoire des inégalités considère donc que l’on est riche dès lors que l’on perçoit 2 fois le revenu médian. À l’inverse, on est pauvre lorsque l’on doit se contenter de la moitié du revenu médian.

À ce triste niveau un couple avec un enfant est dans la catégorie populaire s’il gagne 1788 €/mois. Lorsque cette famille contemple les 5073 € des autres couples avec un enfant qui représentent 80 % du revenu médian, elle les considérera comme riches. Pourtant cela ne fait « que » 2540 € par personne et par mois.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires