AccueilImmobilier locatifQuelles SCPI choisir en cas de crise économique ?

Quelles SCPI choisir en cas de crise économique ?

La pandémie de coronavirus aura provoqué une récession en France et dans le monde. Dans ce contexte les propriétaires de parts de SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) verront le rendement de leur investissement fondre de peu. Car certains gestionnaires ont dû baisser leurs loyers afin d’éviter la faillite de leurs locataires. Les leçons à tirer de cette crise économique est qu’il est toujours préférable de diversifier ses placements, voici 3 SCPI pour protéger un portefeuille en cas de récession.

Pierval Santé : la sécurité des loyers des EHPAD

Pierval Santé est une SCPI spécialisée dans le secteur de la santé. Ses gestionnaires ont choisi la diversité des acquisitions, le parc immobilier va des EHPAD aux murs de pharmacie en passant par des établissements d’hébergement spécialisé dans les maladies neuro dégénératives.

Ses locataires sont donc des sociétés spécialisées dans la gestion d’établissements de santé. Eux-mêmes perçoivent leurs revenus de différentes assurances maladie, ainsi que des compléments de loyer versés par leurs résidents.

Au 1er trimestre 2021 son parc immobilier comptait 138 immeubles pour une valeur de 1,2 milliard d’euros et un taux d’occupation financier de 98,65 %. La SCPI est ainsi implantée en France, en Allemagne, en Irlande, au Portugal, qu Royaume-Uni et aux Pays-Bas.

Pierval Santé est donc protégée contre les défauts de paiement de loyer que provoquerait une crise économique. La part coûte 200 €, dont 160 € de valeur nominale. En 2020 Pierval Santé a distribué à ses actionnaires 4,89 % du montant de leurs parts.

Pour info : il est difficile de faire son choix parmi les 206 sociétés civiles de placement immobilier et les 38 sociétés de gestion. Pour bien investir il convient de suivre les actualités du secteur.

Kyaneos Pierre : les loyers du résidentiel

Kyaneos Pierre est une des rares SCPI à investir uniquement dans l’immobilier résidentiel. Les gérants ont choisi de se spécialiser sur le Sud-Est de la France, en privilégiant les zones géographiques à démographie positive. Les quartiers recherchés sont de type intermédiaire, dont les revenus des habitants sont dans la médiane française.

L’accent est mis sur l’impact environnemental, avec notamment 84 % des logements équipés d’une pompe à chaleur, contre 9 % sur le reste de la France. Des immeubles qui sont donc valorisés par leur confort thermique, ce qui intéresse les locataires.

En cas de crise économique, la valeur de la pierre peut baisser mais le loyer reste le même. Investir dans une SCPI résidentielle donne la possibilité de diversifier ses actifs, tout en apportant un aspect sécuritaire à ses revenus fonciers.

En ces temps économiques et sanitaires difficiles, les aides de l’État viennent plus ou moins compenser la perte de revenus des ménages. Kyaneos Pierre a donc peu souffert des défauts de loyer. Le prix de la souscription d’une part est fixé à 1060 €, avec 10 parts minimum pour les nouveaux actionnaires. En 2020 la SCPI a distribué 6,1 % de dividende par part.

Pour info : un bailleur a le droit d’augmenter ses loyers, sans dépasser un plafond fixé par l’INSEE. Au 1er trimestre 2021 les loyers peuvent augmenter, mais moins vite que l’inflation.

Activimmo : la sécurité des loyers de la logistique

La crise sanitaire et les confinements qui s’en suivent augmentent l’activité du commerce en ligne. Or les géants tout comme les petites entreprises ont besoin d’entrepôts pour abriter la logistique. Et si les stocks baissent en cas de crise économique, on a toujours besoin d’un entrepôt pour les conserver.

Le montant du loyer de l’entrepôt ne varie pas, que l’on soit en pleine croissance ou en récession. Investir dans les bâtiments de stockage via une SCPI présente donc un aspect sécuritaire.

Activimmo possède des entrepôts et bâtiments d’activité. Un secteur réputé stable, qui semble bien résister en cette période de crise sanitaire et économique.

Les gérants de la SCPI en ont profité pour investir 52,5 millions d’euros au cours de l’année 2020. Au 4e trimestre, pas moins de 13 nouveaux immeubles sont venus gonfler le patrimoine des actionnaires. Avec un taux d’occupation financiers de 99,1 %, les affaires marchent bien.

Le prix de souscription d’une part est fixé à 610 €, en 2020 les gérants ont versé un dividende de 6,05 %.

Fabien Belleinguerhttps://www.emprunter-malin.com/contactez-nous/
Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.
Ceci va aussi vous intéresser :
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
- Pub -

Devis Credits Gratuits !

Dernière mises à jour !