Accueil Consommation

Le taux de crédit à la consommation est en baisse

Le taux de prêt à la consommation moyen continue de descendre, alors que les ménages français consomment davantage. En avril et ils ont emprunté 4,1 milliard d’euros, un chiffre en augmentation depuis le début de l’année. C’est dans ce contexte que le moral des banquiers est plutôt bon, focus sur les taux actuels pour acheter une voiture, obtenir un prêt de trésorerie ou faire des travaux.

Taux de prêt à la consommation moyen : 4,69 %

Rendus public le 8 juin, les chiffres de la Banque de France sur les crédits à la consommation affichent un taux en baisse. Alors que la moyenne était établie à 4,92 % en mars, elle descend désormais à 4,69 % pour le mois d’avril. La moyenne des découverts accordés aux particuliers s’est établie à 6,98 %, contre 7,39 % en mars.

Tout ceci est de bon augure pour les banques et sociétés de crédit, qui constatent une hausse de la demande des ménages. En mai le solde d’opinions favorables des établissements financiers fait un bond à 60 %, alors qu’il stagnait juste au-dessus de zéro en avril. Les banquiers sont d’ailleurs plus optimistes que dans le cadre des crédits à l’habitat, secteur pour lequel ils ne sont que 50 % à s’attendre à un bon mois de mai. Leur raisonnement se tient, car le secteur de l’immobilier est en train de vivre une remontée des taux d’emprunt, alors que les Français retrouvent le chemin de la consommation.

Les ménages consomment plus, mais pas tout

Les résultats de l’enquête de l’INSEE sur l’économie française en 2014, marque une augmentation de 0,6 % de la consommation des ménages. Ces derniers ont acheté davantage en termes de volume, mais ont également dépensé plus, dans les mêmes proportions.

L’année dernière les ventes de véhicules se sont stabilisées, depuis le début de l’année cependant les Français achètent davantage de voitures neuves. Ils se détachent des véhicules diesels, et préfèrent les modèles de petites cylindrées des constructeurs français.

Le panier du ménage franchouillard moyen continue de se remplir de biens et services de l’économie de l’information (+ 3,1 %), qu’il paye désormais moins cher (- 1,6 %). Il consacre le budget de ce pôle à l’achat de téléphones mobiles, et n’hésite pas à s’octroyer davantage de services de télécommunications.

Les ventes de téléviseurs ont augmenté grâce à la coupe du monde de football, en revanche la consommation de produits alimentaires se stabilise. Les Français fument moins, ont moins dépensé en énergie dû à un meilleur climat, et ont consacré plus de budget à leurs assurances.

Prêt auto, prêt travaux, quels taux espérer ?

Pour un crédit voiture de 15 000 € sur 72 mois, il est aujourd’hui possible d’obtenir des mensualités de près de 247 €, pour un TAEG de 5,9 %. Le coût total du crédit atteindrait près de 17 800 €.

Pour un prêt personnel sans justificatifs de dépenses d’un montant de 5000 €, on obtient des mensualités de près de 98 €, en remboursant sur 60 mensualités. Le TAEG s’établit à 6,6 %, pour un coût total de 5860 €.

Pour des travaux de 4000 € (sans prise de garantie hypothécaire), il est possible d’obtenir un TAEG à 8,9 %, en remboursant sur 72 mois. On obtient alors une mensualité de moins de 72 €, pour un coût total à terme de 5130 €.

Posez vos questions, commentez

commentaires