Accueil Consommation

Taux de crédit à la consommation : nouveau record à la baisse

Crédit à la consommation
Le crédit conso en pleine forme.

Alors que l’on croyait révolue la période du crédit pas cher, voici que les taux des prêts à la consommation ont battu un nouveau record à la baisse. Jamais depuis des décennies la Banque de France n’avait constaté un coût du crédit si bas. Les consommateurs en ont d’ailleurs profité, l’encours lui-aussi vient de battre un nouveau record.

Plancher record pour le taux du crédit à la consommation

En septembre dernier les établissements financiers ont prêté aux consommateurs pour un taux effectif moyen de 3,78 %. C’est du jamais vu, malgré le précédent record de juin dernier à 3,83 %. Pour rappel, en décembre 2008 les emprunteurs devaient rembourser à 7,62 %.

Ceux qui ont signé leur contrat en mars 2015 l’ont probablement fait aux alentours de 5 %, aujourd’hui ils pourraient avoir intérêt à renégocier leurs dettes. De son côté le taux réservé au découvert, au compte débiteur et à la trésorerie renouvelable, remonte à 6,37 %. Il s’agit de son plus haut niveau depuis 6 mois.

Encours record du crédit à la consommation

Les Français se sentent en confiance et se remettent à consommer. Pour cela ils ont massivement recours au prêt bancaire, eu égard à la faiblesse du coût de l’argent. En conséquence le taux de croissance annuelle des crédits à la consommation atteint +5,7 % à la fin septembre. Il s’agit de la plus forte progression depuis mai 2006, lorsque l’encours avait grimpé de près de +8 %.

Dans ce contexte l’encours de crédit à la consommation ne cesse de grimper. Alors que la période de 2012 à 2015 avait plutôt vu les coffres des banques se vider, désormais la planche à billets chauffe.

En septembre les Français ont souscrit pour 5,1 milliard d’euros de nouveaux prêts à la consommation. L’encours total atteint ainsi 165 milliards d’euros à cette date. Il s’agit majoritairement de remboursements à taux fixe, garantis par la bonne santé financière des ménages.

Les Français payent les crédits moins cher que leurs voisins

Le consommateur franchouillard a cet avantage par rapport aux autres pays de la zone euro, qu’il rembourse à taux fixe. En Allemagne on ne pratique quasiment que le taux hybride. Non-content de cette supériorité, l’emprunteur français bénéficie de taux encore plus intéressants. D’après la Banque de France le taux de crédit immobilier moyen dans la zone euro est de 1,96 % en septembre. Dans l’Hexagone, il se limitait à 1,57 %.

Même constat pour le coût du crédit à la consommation. Les citoyens de la zone euro doivent rembourser en moyenne à 5,06 % lorsqu’ils souscrivent sur plus d’1 an.

Cette différence est notamment due au fait que les emprunteurs se tournent davantage vers les banques plutôt que vers les sociétés de crédit. Or une agence bancaire prend le temps d’éplucher les comptes du demandeur, ce qui permet de diminuer fortement le risque. Moins il y a de risques de défaut de paiement et moins le crédit est cher, c’est aussi simple que cela.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires