Accueil Actualités Comparatif crédit immobilier

Les taux d’emprunt immobilier ont-ils encore baissé ?

PARTAGER SUR
Un marché du logement finalement en pleine forme © highwaystarz - Fotolia.com

D’ici à 2 jours l’Observatoire CSA/Crédit Logement rendra public son bilan sur les taux d’emprunt immobilier du mois de mars. En février la moyenne était tombée à 2,09 %, et de nombreux signes laissent à penser que la tendance a continué le mois dernier. En cause : le coût de la dette française qui n’a (presque) jamais été moins chère.

Quand l’État emprunte à 0,4 % sur 10 ans

Le taux négatif a fait son apparition depuis le mois de février 2015, lorsque la Banque Centrale Européenne (BCE) a lancé son programme massif de rachat de dettes des pays de la zone euro. Par un mécanisme libéral qui peut se résumer par « vous êtes prêt à payer pour mettre votre argent à l’abri dans un coffre-fort », la France s’est retrouvée à émettre des prêts à taux zéro sur les marchés financiers.

Mais elle fait mieux, le 30 mars dernier la patrie de Molière a pu emprunter à -0,2 % sur 5 ans. En clair, l’investisseur institutionnel qui lui a prêté 100 millions d’euros n’en récupérera peut-être que 998 millions.

Si en revanche la dette française sur 10 ans se paye, ce fut au taux imbattable de 0,404 % le 29 mars dernier. À titre de comparaison, le 31 mars 2014 les taux d’emprunt s’élevaient à 2,095 %. Et justement en ce moment on n’est pas loin du record de 0,352 %, établi le 16 avril 2015.

Or les réseaux de courtiers s’attendent à encore mieux dans les prochaines semaines, après que la BCE ait dégainé son bazooka monétaire. Au final le consommateur devrait en profiter, car les taux d’emprunt immobilier suivent l’évolution du coût de la dette française à 10 ans.

Les taux d’emprunt immobilier vont-ils descendre sous les 2 % ?

Le rendement des obligations françaises remboursables à 10 ans, sert de base au calcul des taux d’emprunt immobilier accordés aux particuliers. L’historique de la courbe montre que moins la France emprunte cher, et plus le particulier rembourse ses crédits à l’habitat bon marché.

En février la moyenne constatée par l’observatoire CSA/Crédit Logement s’établissait à 2,09 %, pour une durée légèrement inférieure à 18 ans. Ce mois-ci déjà les meilleurs profils ont pu emprunter à 1,50 % sur 20 ans. Il faut dire qu’en février, la dette française à 10 ans coûtait entre 0,684 % et 0,472 %, alors qu’en mars la fourchette allait de 0,588 % à 0,404 %. La logique voudrait donc que la moyenne des taux d’emprunt immobilier ait encore diminué.

À la fin mars 2014, lorsque les obligations françaises à 10 ans se remboursaient à 2,095 %, le taux immobilier moyen flirtait avec les 2,7 %. Toutefois chaque règle a ses exceptions. Ainsi lorsqu’en mai 2015 le coût de la dette française est reparti à la hausse, dans une fourchette de 0,734 % à 0,992 %, les taux d’emprunt immobilier étaient descendus sous la barre des 2 % dans l’ancien.

Le communiqué de presse de l’observatoire CSA/Crédit Logement devrait être envoyé d’ici à mercredi, mais pour les courtiers ça ne fait aucun doute : la tendance baissière continue.

Posez vos questions, commentez

commentaires