Accueil Palmarès des meilleurs taux immobiliers de 15 ans à 25 ans

Palmarès des meilleurs taux immobiliers de 15 ans à 25 ans

Chaque banque poursuit sa propre politique de taux immobiliers, selon le profil des emprunteurs. La dernière étude de l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) montre que les plus riches et les moins riches trouveront une agence prête à leur accorder de meilleures conditions. L’association publie le classement des taux sur 15 ans à 25 ans au 1er trimestre 2019, pour les prêts classiques et les Prêts d’Accession Sociale.

Tendance des taux immobiliers
Tous les trimestres, l’ANIL demande aux banques les taux qu’elles comptent pratiquer.

Classement ANIL du taux immobilier fixe des banques sur 15 ans

Le palmarès des taux immobiliers édité par ANIL a la bonne idée de prendre en compte une fourchette basse et une fourchette haute.

Pour les meilleurs profils d’emprunteur

Sur les établissements participants, les taux fixes les plus bas sur 15 ans vont de :

  • 1,10 % à 1,55 %.

La fourchette la plus basse est la même concernant le dispositif PAS (Prêt d’Accession Sociale) :

  • 1,10 % à 1,55 %.

Pour les moins bons profils

Les moins bons profils d’emprunteurs obtiendront des taux plus élevés. Pour eux et sur cette durée, ce sera :

  • 1,50 % à 2,25 %.

Dans le dispositif d’accession sociale, la fourchette haute va de :

  • 1,40 % à 1,85 %.

Mois après mois le constat est le même : le prêt d’accession sociale présente un meilleur taux pour les moins bons profils que dans le secteur libre. Cette différence est due à la convention qui couvre ce type de crédit, et surtout à l’apport que s’est constitué le locataire via ce dispositif.

Source : ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) pour le 1er trimestre 2019. Taux à mensualités fixes, assurance et frais d’emprunt non compris. Banques participantes : Caisse d’Epargne, Crédit Agricole, Crédit Foncier, Crédit Mutuel, La Banque Postale, LCL.

Classement ANIL des banques pour les taux immobiliers fixes sur 20 ans

Pour les meilleurs profils

Les prêts immobiliers remboursables sur 20 ans sont aussi communs chez les accédants que chez les investisseurs immobiliers. Chez les banques partenaires de l’Anil, les meilleurs profils obtiennent mieux qu’au trimestre précédent :

  • 1,30 % à 1,70 %.

Les ménages auxquels les banques préfèrent prêter, présentent un faible taux d’endettement et une bonne stabilité professionnelle.

Là encore pour les remboursements sur 20 ans, les ménages bénéficiaires du prêt d’accession sociale obtiennent comme dans le secteur libre :

  • 1,30 % à 1,70%.

Pour les moins bons profils

Même les ménages qui passent tout juste les filtres peuvent devenir propriétaires, notamment grâce à l’appui du prêt immobilier à taux zéro. Et les banques partenaires de l’observatoire de l’Anil ont encore amélioré leurs conditions dans cette catégorie. Leur fourchette haute va de :

  • 1,70 % à 2,35 %.

Là encore les heureux bénéficiaires du dispositif PAS empruntent à des taux plus avantageux :

  • 1,55 % à 2,00 %.

Classement Anil des meilleurs taux immobiliers sur 25 ans

Pour les meilleurs profils

La remontée des prix de l’immobilier oblige les jeunes primo accédants à rembourser sur de longues durées. Les banques aiment particulièrement cette clientèle, prometteuse d’une longue relation commerciale. Elles ont donc abaissé leurs exigences pour des remboursements sur 25 ans. Pour les meilleurs profils, la fourchette va de :

  • 1,59 % à 1,95 %.

Les conditions sont encore meilleures sur le prêt d’accession sociale, et restent au niveau du trimestre dernier :

  • 1,50 % à 1,95 %.

Pour les moins bons profils

Les emprunteurs les moins rassurants pour une banque on eux-aussi vu leurs conditions s’améliorer. Pour les taux libres fixes :

  • 2,00 % à 2,45 %.

Sans surprise les taux immobiliers dans l’accession sociale sont plus avantageux pour les moins bons profils. En revanche, ils se sont durcis dans la fourchette haute :

  • 1,85 % à 2,25 %.

Qui peut emprunter à ces taux ?

Les chiffres donnés ici sont indicatifs, et puisés sur la publication de l’ANIL. Rien ne permet de penser que le lecteur pourrait obtenir ces taux, car si les banques les pratiquent, elles ont toutes des politiques d’acceptation différentes.

Elles sont toutes intransigeantes sur le taux d’endettement futur maximum de 33 %, et demandent pratiquement toutes un apport en fonction de la situation professionnelle et personnelle du demandeur.

Le fait qu’une banque propose le meilleur taux sur le papier, ne signifie en aucun cas qu’elle sera la moins chère. Car les taux présentés ci-dessus sont nominaux, et ne prennent donc pas en compte l’assurance emprunteur, les frais de dossier, ni les frais de garantie.

En supplément, les meilleurs taux sont réservés aux meilleurs emprunteurs, c’est-à-dire à ceux qui présentent l’apport personnel le plus important. Ou plus encore, ceux qui disposeront du reste à vivre le plus élevé une fois les mensualités payées.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles

Une question ? Un commentaire ? On vous répond !

500
  S’abonner  
Notifier de