Accueil Actualités Obtenir un prêt

Les taux immobiliers sont-ils en train de remonter ?

Paris vu du ciel
Un marché du logement dynamique, qu'il va falloir maintenir.

C’est au début de l’année 2014 que les taux immobiliers ont commencé à descendre, passant d’un peu plus de 3 % à 2,02 % en avril 2015. Si les seuls à en avoir profité sont les accédants via le rachat de crédit, les autres pourraient bien s’en mordre les doigts. Car des signes avant-coureurs pourraient montrer que la fête est finie, et que l’on se dirige vers une quasi stabilisation, voire un retour à la hausse.

Un réseau de courtiers vend la mèche sans s’en douter

Tous les mois le baromètre du réseau Meilleurtaux montre la météo du moment, selon les villes et les régions ainsi qu’au niveau national. Dans sa dernière édition mise à jour le 5 mai, on peut voir que ses taux actuels s’établissent comme suit :

  • 2,65 % sur 25 ans,
  • 2,28 % sur 20 ans,
  • 2,06 % sur 15 ans.

Or si l’on se réfère à la moyenne des taux actuels constatée par la société de caution Crédit Logement pour de janvier à mars 2015, on voit :

  • 2,63 % sur 25 ans.
  • 2,26 % sur 20 ans.
  • 1,97 % sur 15 ans.

Pour rappel, Crédit Logement cautionne près de 80 % des prêts immobiliers de France. Son rapport mensuel est donc l’une des sources d’information les plus précises pour connaître les conditions actuelles. Conclusion : les taux immobiliers de l’un des plus grands réseaux de courtiers de France métropolitaine et d’outre-mer afficherait une légère tendance à la baisse.

En amont des taux immobilier, l’OAT 10 ans augmente

Les bons du trésor remboursables à 10 ans sont une des principales sources de financement des banques. Dans la pratique et de façon très schématique, L’État français emprunte à 10 ans sur les marchés à un certain taux, puis prête à ses banques. Plus ce taux d’emprunt est faible, plus le financement est bon marché, et l’historique prouve que plus les banques distribuent des crédits à l’habitat à taux avantageux.

Au cours du 4e trimestre 2014, le rendement de ces fameux OAT 10 ans se situe entre 1,29 % et 0,8 %. Le taux immobilier moyen se place alors à 2,41 % sur toute cette période.

Au cours du 1er trimestre 2015, les bons du trésor oscillent entre 0,78 % et 0,4 %, tandis que le taux moyen s’établit à 2,19 %.

Au mois d’avril le rendement de l’OAT 10 ans continue de baisser, sur une fourchette comprise entre 0,35 % et 0,63 %, se payant au passage le luxe d’atteindre un record à 0,352 %. Les emprunteurs se réjouissent alors d’un taux moyen de 2,03 %, du jamais vu, de l’impensable.

Mais voilà que la courbe s’inverse progressivement pendant la dernière semaine d’avril, et remonte brutalement le 4 mai avec des OAT rémunérant 0,734 %. On monte progressivement jusqu’à 0,90 %, et à la dernière émission du 11 mai la France emprunte à 0,893 %.

La logique voudrait donc que les taux se stabilisent ou augmentent légèrement au cours des jours, et peut-être des semaines à venir. Mais en matière d’économie, la logique n’est pas toujours au rendez-vous, et d’ailleurs on serait bien loin des taux observés avant le 3e trimestre de l’année dernière.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires