Accueil Actualités

Tendance des taux immobiliers, semaine 38

La semaine dernière les métiers de la fonction publique étaient à l’honneur. Ils ont obtenu les meilleurs taux, quelquefois même en amenant un apport dérisoire. Les partenaires d’Emprunter Malin ont donc bien travaillé, confirmant ainsi la bonne volonté des banques de soutenir le marché immobilier.

Quand les banques aiment les fonctionnaires à hauts revenus

Les banques ne prêtent pas qu’aux riches, elles ne prêtent qu’aux particuliers capables de rembourser. Et qui est mieux placé qu’un ménage percevant ses revenus de la fonction publique ? Les conseillers clientèle déploient donc le tapis rouge pour les fonctionnaires, à l’image de ce couple de la Gironde.

Les revenus de M., qui travaille dans le public, représentent 70 % des revenus du foyer fiscal, dont le total se monte à 7000 €. Ils ont un projet de primo accession, pour un appartement situé dans les Charentes.

Le prêt immobilier, incluant le logement et 60 000 € de travaux, se monte à environ 295 500 €. Le couple ne dispose que d’un apport de 5000 €, mais peu importe. La meilleure banque trouvée par les partenaires d’Emprunter Malin leur propose un taux à 2,30 % sur 20 ans, pour une mensualité de 1537 €, assurance non comprise. Dans leur cas la banque se propose de monter à un taux d’endettement légèrement en dessous de 38 %.

Moins bon taux immobilier sur 20 ans : 2,80 %

Pas facile de devenir propriétaire lorsque l’on vit seul avec 1600 € de revenus nets. Sauf si l’on est en CDI, et sauf si l’on trouve le bon logement. Cette célibataire de la somme ne dispose que d’un apport de 5000 €, pour une résidence principale que le propriétaire propose à 65 000 €. Des travaux de 25 000 € sont nécessaires, mais les partenaires d’Emprunter Malin ont trouvé une banque d’accord pour se lancer dans le projet.

Le prêt immobilier avec travaux se monte à environ 92 000 €, en comptant l’apport personnel de 5000 €. Eu égard aux faibles revenus du demandeur, le remboursement se fera sur 25 ans, pour un taux fixe de 2,80 %, hors assurance. Les mensualités seront ainsi de 427 €, pour un taux d’endettement inférieur à 27 %.

Un taux de prêt à 2,10 % sur 15 ans pour une soulte sur un bien immobilier

Ce couple de varois se sépare, l’un d’entre eux souhaite conserver un bien immobilier locatif commun. Il s’agit donc d’un rachat de soulte, que le partenaire d’Emprunter Malin estime à environ 107 000 €. Eu égard à la situation professionnelle de l’acheteur qui travaille dans le corps médical, un apport ne sera pas nécessaire.

Mais surtout il s’agit d’un logement occupé, un revenu foncier vient donc compenser le paiement des mensualités. Les banques aiment le prêt immobilier pour investissement locatif, et dans ce cas le racheteur pourra rembourser sur 15 ans au taux de 2,10 %. Il débouchera ainsi sur des mensualités de 691 € hors assurance, et un taux d’endettement de moins de 28 %.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires