Accueil Investissements immobiliers Loi Pinel

À Toulouse, les investisseurs sont les rois de l’immobilier neuf

Les promoteurs de Toulouse et de son aire urbaine peuvent enfin respirer. Les ventes de logements neufs ont progressé de 51,7 % dans la ville rose et de 59,6 % dans son aire urbaine. Mais les accédants sont toujours aux abonnés absents, tandis que la loi Pinel favorise l’investissement et soutient l’immobilier neuf à elle seule.

À Toulouse, l’investissement représente 85 % de l’immobilier neuf

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les promoteurs vont peut-être finir par se réjouir des hausse d’impôts. Car il semble bien que la loi Pinel soit venue au secours de l’immobilier neuf à Toulouse et de son aire urbaine, si l’on en croit la ruée des investisseurs. Ils représentent en effet 85 % des ventes dans la ville même, faisant grimper les chiffres à 579 appartements neufs vendus au cours du 1er trimestre, contre 382 l’année dernière à la même époque.

En 1 an les promoteurs ont vendu 5081 unités dans l’aire urbaine, soit une augmentation de 57 % par rapport aux 12 mois précédents. L’investissement serait responsable de 3 522 ventes, une progression de +39,4 % en 1 an qui conforte les professionnels dans le fait que le redémarrage de l’immobilier neuf observé à la fin de l’année se poursuit.

Au final les professionnels ne seraient pas surpris de vendre 6000 logements d’ici à la fin de l’année, une manne comparée aux 5000 unités écoulées l’année dernière.

Et pour cela il faudra bien compter sur l’investisseur, l’accédant ne représentant que 512 réservations au cours des 12 derniers mois dans l’aire urbaine.

Prix de l’immobilier neuf toulousain : de 2313 €/m² à 4580 €/m²

Si la pierre reste le placement préféré des Français après l’assurance-vie, encore faut-il franchir le pas. Or l’immobilier neuf est généralement plus cher que l’ancien, la faute aux nombreuses contraintes administratives ainsi qu’au prix du foncier.

Selon l’Observer, c’est à Toulouse même que les prix seraient les plus chers avec une moyenne de 3540 €/m² au 1er trimestre 2015. Et encore, les prix montent jusqu’à 4580 €/m² hors parking lorsque l’on souhaite s’installer dans l’hyper centre.

Du côté des notaires, entre le 1er février 2014 le 31 janvier 2015 on enregistrait des transactions médianes dans l’ancien de 1970 €/m² pour un 3 pièces, à 3640 €/m² pour un studio.

Cependant investisseurs et accédants à la propriété peuvent trouver moins cher au fur et à mesure qu’ils s’éloignent du centre-ville. Dans la première couronne ils trouveront des prix moyen de 3239 €/m², les tarifs restant similaires dans la 2e couronne, à 3223 €/m².

Il faut se diriger vers la 3e couronne pour trouver de l’immobilier neuf à 2464 €/m², et l’on pourra se loger dans à partir de 2313 €/m² dans la 5e couronne.

La loi Pinel au secours de l’investissement immobilier à Toulouse

Face a cette flagrante différence entre les prix de l’immobilier neuf et ancien, la loi Pinel apporte un argument de poids : la remise d’impôt. Un particulier achetant un appartement neuf ou une maison neuve pour les louer pendant 6 ans ou 9 ans, réduit ses impôts de 2 % du prix du bien acquis par an.

Prenons l’exemple d’un studio de 30 m² en plein Toulouse, pour 106 200 €. Le loyer étant plafonné et la ville rose se trouvant en zone B1, les loyers maximum applicables sont de 10 €/m², soit 300 €/mois dans notre exemple.

La remise d’impôt se monte à 2 124 €/an, ce qui permet à l’investisseur de défiscaliser 19 116 € s’il conserve pendant 9 ans. Le calcul de la rentabilité d’un investissement locatif en loi Pinel montre que les avantages fiscaux compensent la différence de prix entre le neuf et l’ancien.

Investir en loi Pinel à Toulouse : appartement ou maison ?

Si la métropole toulousaine est un poumon économique majeur, il n’est pas toujours pertinent de se concentrer sur l’investissement immobilier intra-muros. Avec un budget de 240 000 €, il est possible d’acheter une maison neuve de 86 m² style T4 avec garage, au sein d’un lotissement situé à moins de 10 km des portes de Toulouse.

Le loyer autorisé par le dispositif Pinel reste autour de 800 €/mois, alors que pour ce budget on devrait se contenter de 67 m² et 670 € de revenus locatifs à l’intérieur de la ville.

Le principe reste le même autant pour les maisons que pour les appartements, les investisseurs ont le droit de louer à des ascendants ou à des descendants tout en bénéficiant pleinement de la remise d’impôt.

Une bonne solution pour des parents souhaitant aider leurs enfants à se loger décemment pour un budget abordable.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires