AccueilRachat de créditsÉtats-Unis : les Américain "de couleur" n'arrivent pas à payer leurs dettes

États-Unis : les Américain « de couleur » n’arrivent pas à payer leurs dettes

La situation économique des États-Unis est plutôt bonne. Une croissance possible de +7% en 2021, un taux de chômage qui recule à 6 %, l’Amérique de Joe Biden sort la tête de l’eau. C’est dans ce contexte que le Urban Institue publie une carte interactive des défauts de crédit aux USA, avec statistiques ethniques. Et là, ça pique les yeux.

Les statistiques ethniques sur l’endettement de Urban Institue

Les statistiques ethniques sont autorisés aux États-Unis, où la communautarisation est très forte. Le Think Tank Urban Institute emploie les termes de « communautés blanches » (white communities) et « communautés de couleur » (communities of color) sur sa carte interactive de l’endettement des ménages américains. Oublions le fait que le blanc soit aussi une couleur, et regardons cette carte qui met en évidence les fossés sociaux/raciaux/culturels du pays de l’oncle Sam.

Tous d’abord le plus surprenant : 27 % des dettes des Américains seraient en recouvrement. Mais il semble que la difficulté à payer ses crédits dépende de ses origines. Au sein des « communautés de couleur », 39 % des dettes seraient en recouvrement contre 24 % chez les autres.

Concernant les dettes médicales (oui vous avez bien lu : emprunter pour se soigner), seules 13 % des « communautés blanches » seraient en recouvrement, contre 17 % pour les « communautés noires ».

Et ces écarts se retrouvent sur tous les problèmes d’endettement.

Davantage défaut de dettes chez les américains « de couleur »

Le Think Tank Urban Institute constate que 4 % des crédits auto et consommation sont en défaut de paiement. Toutefois la proportion monte à 6 % chez les « de couleur » et descend à 3 % chez les « blancs ».

En effectivement les inégalités sont bien présentes face à la dette qui pèse trop lourd sur les revenus.  Plus précisément, le montant médian de la dette en recouvrement d’un ménage américain serait de 1835 USD. Mais lorsque l’on y regarde à la loupe, l’écart est immense : 1887 USD chez les « de couleur » contre 1176 USD chez les « blancs ».

Autre différence : les communautés « blanches » semblent utiliser leurs cartes de crédits plus que leurs compatriotes. Le montant médian de leur découvert serait de 596 USD contre 570 USD chez les « communautés de couleur ». En revanche on retrouve bien les difficulté qu’ont les un à payer par rapport aux autres, avec un taux de 3 % de dépassement chez les « blancs » contre 5 % du côté des « de couleur ».

Les prêts étudiants qui pourrissent la vie des Américains

Le rêve américain se paye à crédit, mais pour qu’une entreprise accepte de réaliser celui d’un jeune diplômé il vaut mieux sortir d’une grande école. Et pour cela il faut avoir les moyens, car une université avec logement coûte aux alentours de 45 000 € par an aux États-Unis. Heureusement, il y a des prêts étudiant.

Le principe est simple : une banque ou une société de crédit paye les études d’un jeune, ce dernier commencera à rembourser une fois son diplôme en poche. Cela s’appelle un report de mensualités et ça coûte cher.

D’après le Urban Institue, 10 % des prêts étudiants seraient en défaut de remboursement. Chez les « communautés blanches » on compterait 9 % de défaut contre 14 % chez les « communautés de couleur ».

En Californie l’écart est bien marqué. Les étudiants « de couleur » sont 28 % à ne pas pouvoir rembourser leur prêt étudiant, tandis que les « blancs » ne sont que 17 %. En Alabama, c’est encore pire. Urban Insitute compte 10 % de défaut de paiement chez les étudiants « blancs ». Au sein de la « communauté de couleur » la proportion monte à 19 %, soit presque le double.

Fabien Belleinguer
Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement. Si vous avez des questions, contactez-moi.
Ceci va aussi vous intéresser :
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Devis Credits Gratuits !

Dernière mises à jour !