Accueil Consommation Financement auto

Voiture en LOA : un marché qui roule

2 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour le financement de voiture en LOA depuis le début de l'année.

Le marché de l’automobile neuve est en plein redémarrage depuis le début de l’année. Le nombre d’immatriculations dépasse dépasse 1,1 million à la fin juin, financés en grande partie via la location avec option d’achat. La voiture en LOA représente aujourd’hui 2 fois plus de chiffre d’affaires que le crédit auto classique.

Départ sur les chapeaux de roue pour la voiture en LOA

Depuis plusieurs mois déjà, les chiffres de l’Association des Sociétés Financières Françaises (ASF) montrent une forte progression de la location de voiture neuve avec option d’achat. En mai 2016 le chiffre d’affaires des loueurs a même bondi de +63,3 % par rapport à mai 2015. Avec 2,31 milliards d’euros sur les 5 premiers mois de l’année, la voiture en LOA représente à elle-seule un peu plus de la moitié des crédits affectés souscrits sur cette période.

Pas moins de 430 millions d’euros y ont été consacrés en mai 2016, alors que 215 millions d’euros ont été utilisés via le crédit auto. Et ce mois de mai fut propice à l’industrie automobile toute entière. Car si les ventes de véhicules neufs sont en pleine progression, il en va de même pour les modèles d’occasion depuis 1 an. Les changements de propriétaires ont donné lieu à 264 millions d’euros de crédit auto d’occasion, une progression de +20 % par rapport à mai 2015.

Le financement d’automobiles neuves, incluant crédits classiques et voitures en LOA, a représenté 641 millions d’euros en mai, soit 36,1 % de plus que l’année dernière à la même époque.

Les ventes de véhicules professionnels explosent

Si la location avec option d’achat rencontre autant de succès, c’est surtout car ce financement est privilégié par les entreprises, auto-entrepreneurs et professions libérales. Les premières achètent des voitures neuves pour leurs salariés à titre de rémunération en nature, les autres s’équipent en outil de travail tout en déduisant le montant des loyers de leur chiffre d’affaires imposable.

Car le crédit auto classique ne permet éventuellement que de déduire le montant des intérêts, mais pas celui du capital. Le succès de la voiture en LOA s’explique également par la volonté des professionnels de s’équiper en véhicules.

Ainsi le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA) note que les immatriculations de véhicules utilitaires légers (VUL) ont bondi de +11,3 % en juin. Les combinés VP + VUL ont progressé de +2,4 %, alors que le marché de la voiture particulière gagne +0,8 %.

Pour autant les VP neuves se comportent plutôt bien depuis le début de l’année. À la fin juin, le CCFA a constaté plus d’1,1 million d’immatriculations, en hausse de +8,3 % au 1er semestre 2015.

Renault en passe de prendre la tête du championnat des constructeurs ?

La marque au losange a effectué un remarquable tour de circuit au cours du mois de juin. Ses ventes de véhicules utilitaires légers ont progressé de +20,2 % à près de 17 000 unités, presque 3 fois plus que son lointain rival Citroën. Renault se taille désormais près de 28 % du marché des VPN et VUN, après avoir écoulé plus de 74 000 unités en juin.

Depuis le début de l’année, le groupe PSA conserve la tête du classement avec 383 286 unités vendues, mais Renault reste en embuscade à un peu plus de 20 000 unités derrière.

Sur le marché des voitures particulières neuves, la marque au lion continue de perdre du terrain face à celle au losange. En juin 2016 les ventes du groupe PSA ont perdu -5,1 %, alors que celles du groupe Renault ont progressé de +7 %, particulièrement sous la poussée de Dacia. Renault reste le premier constructeur français depuis le début de l’année, et continue sa route à bonne vitesse.

Posez vos questions, commentez

commentaires