Accueil Devenir propriétaire : les zones du PTZ

Devenir propriétaire : les zones du PTZ

Le montant du Prêt immobilier à Taux Zéro (PTZ) va de 20 % à 40 % du prix du logement acquis, en fonction de l’emplacement géographique. Les zones tendues restent privilégiées, mais les zones éloignées sont éligibles au dispositif jusqu’à la fin 2019. Que ce soit pour du neuf ou de l’ancien avec travaux, voici les zones du PTZ.

Acheter sa maison : le rêve des ménages français

Les zones concernées par le PTZ pour l’immobilier neuf

Le prêt à taux zéro de l’État continuera de financer appartements neufs et maisons neuves jusqu’au 31 décembre 2021 dans les zones :

  • A.
  • A bis.
  • B1.

Paris et 76 communes de son agglomération sont concernées, tout comme la Côte d’Azur, l’agglomération genevoise française ainsi que bon nombre de grandes aires urbaines.

Le taux de participation du PTZ est maintenu à 40 % du prix d’achat dans les zones A, A bis et B1 sur l’immobilier neuf. Toutefois cette participation est sujette à un plafond, dépendant du nombre de personnes destinées à habiter les lieux, ainsi que de l’emplacement géographique.

Actuellement en zone B1, le plafond de dépenses est de 230 000 € pour 3 personnes. Ainsi un couple avec un enfant pourra obtenir jusqu’à 92 000 € de prêt à taux zéro, dont les mensualités seront lissées sur plusieurs années.

Dans le cadre de l’achat d’un appartement neuf ou d’une maison neuve, le dispositif est également maintenu dans les zones :

  • B2.
  • C.

Cependant à partir du 1er janvier 2018 sa quotité descend à 20 % du prix du bien acquis. Attention, il n’est disponible que jusqu’au 31 décembre 2019. Il s’agit plutôt d’une bonne nouvelle, car il devait initialement  prendre fin au 31 décembre 2018.

Il reste toutefois entièrement maintenu dans les communes titulaires d’un contrat de redynamisation de site de défense (CRSD).

Pour info : Emprunter Malin édite une analyste trimestrielle sur le montant moyen des PTZ accordés, par zone géographique.

Les zones où le PTZ est disponible dans l’ancien

Il est possible de financer une partie d’un logement ancien grâce au PTZ, mais uniquement dans les zones :

  • B2.
  • C.

Toutefois les propriétaires devront effectuer des travaux représentant 25 % du coût total de l’opération.

En revanche le prêt à taux zéro dans l’ancien dans le cadre de la vente d’un logement social, s’applique sans conditions de travaux ni de zonage.

Les plafonds de revenus et de participation restent inchangés

En dehors du zonage et de la participation, les conditions d’éligibilité au prêt à taux zéro restent les mêmes. Les demandeurs ne doivent pas avoir été propriétaires au cours des 2 années précédentes, sauf exception.

Le plafond de coût de l’opération sur lequel s’applique la participation, va de 100 000 € (personne seule en zone C) à 345 000 € (5 personnes les plus en zone A).

Les bénéficiaires restent éligibles à un plafond de revenus. Un parent isolé avec un enfant désirant acheter en zone B1, ne doit pas percevoir plus de 42 000 € par an pour rentrer dans les standards. Attention, il s’agit des revenus imposables nets des 2 dernières années, donc la base de calcul de l’impôt sur le revenu de 2017 pour 2019.

Fabien Belleinguer

Fabien Belleinguer

Éditeur chez Emprunter-Malin.com
Blogueur sur les thèmes de l'argent et l'immobilier depuis 2012, je suis radin, suspicieux, mais toujours poli. Autodidacte, je choisis mes sources d'information avec soin et les analyse en toute indépendance.
Fabien Belleinguer