AccueilConsommationCrédit pour interdit bancaire : ce qu'il faut savoir

Crédit pour interdit bancaire : ce qu’il faut savoir

Quel crédit pour un interdit bancaire ?

Suite à un incident de paiement ou de remboursement, on peut être interdit bancaire. Cela veut dire qu’on est inscrit sur un fichier à la Banque de France. Rassurez-vous si cela vous arrive car vous n’êtes pas seul. En France, on compte près de 1.5 millions d’interdits bancaires. Comment faire pour contacter un crédit dans ce cas ? Il n’est pas question de contracter un prêt à la consommation classique mais de se tourner vers une des nombreuses alternatives possibles.

Quels sont les crédits possibles pour un interdit bancaire ?

Être interdit bancaire complique un peu la donne mais n’exclut pas l’obtention d’un crédit à la consommation. Un interdit bancaire peut trouver des solutions pour alléger sa situation d’endettement, notamment en envisageant un rachat de crédit en attendant de trouver une autre solution. Pendant ce temps-là, il y a des alternatives intéressantes pour contracter un crédit sans système bancaire :

  • Le crédit hypothécaire ;
  • L’avance sur héritage ;
  • Le crédit à l’étranger ;
  • Le microcrédit social ;
  • Le rachat de crédits ;
  • Les aides sociales ;
  • Le prêt sur gage ;
  • Le crédit rapide ;
  • Le réméré.

Dernière solution envisageable, le crédit hypothécaire consiste à réaliser une hypothèque sur son logement, mais le risque de saisie est réel, alors mieux vaut éviter cette solution.

Un interdit bancaire peut demander à ses parents une avance sur son héritage. La donation peut être une somme d’argent ou un bien immobilier.

Une autre solution serait de demander un prêt dans un des pays membres de l’UE. Dans ce cas, il faut faire attention au taux d’intérêt et vérifier s’il est variable ou fixe.

Le microcrédit social est une somme allant de 300 à 3 000 € prévue par certaines communes pour soutenir les particuliers en interdit bancaire. Le remboursement se faire sur 6 à 36 mois pour un taux d’intérêt moyen de 4 %.

Le rachat de crédits consiste à alléger ses mensualités en regroupant ses dettes auprès d’un nouvel établissement. Ainsi, le taux d’endettement est réduit et cela laisse de la marge pour redresser la barque.

Les aides sociales, comme la Croix-Rouge, aides les personnes démunies en accordant des prêts. Il faut cependant que le demandeur prouve qu’il peut rembourser le prêt par la suite.

Le réméré s’adresse aux propriétaires immobiliers surendettés. Cela consiste à vendre son bien pour le racheter dans les 5 années suivantes.

Enfin, la meilleure des solutions n’est nulle autre que le crédit rapide, un mini crédit à la consommation inférieur à 1 000 € à rembourser en quelques mois. On le nomme rapide car il s’obtient facilement en faisant une demande en ligne.

Quel organisme accorde un crédit aux interdits bancaires ?

Un interdit bancaire peut se tourner vers différents organismes pour avoir un crédit bancaire :

  • Les banques en ligne ;
  • L’établissement étranger ;
  • Les organismes de crédits municipaux ;
  • Les organismes de prêts entre particuliers ;
  • Les organismes de crédit hypothécaire et prêt sur gage.

De tous ces organismes, on préfère les banques en ligne qui accordent facilement des crédits aux interdits bancaires (la Banque Postale, BNP Paribas Personal Finance et la Caisse d’Epargne).

Sur ces banques, une inscription et quelques justificatifs suffisent pour décrocher un crédit.

Comparateur de crédit : faites la simulation en ligne

Blog de référence depuis 2015, Empunter-Malin a aidé des milliers de Français à sur leurs prêts. Faites le test, remplissez le formulaire ci dessous et recevez une simulation gratuite et sans engagement à la fin du test !

PS : je vous conseille d'être honnête dans vos réponses, sinon la simulation ne sera pas précise

Découvrez le meilleur taux pour votre projet →

Théau Ravier
Théau Ravierhttps://www.emprunter-malin.com/
Investisseur immobilier depuis ses 25 ans, Théau Ravier partage son expérience et ses conseils sur Emprunter-malin.com. Il rédige sur les sujets de l'investissement, l'immobilier, la fiscalité, et la gestion de patrimoine. Vous pouvez le contacter sur LinkedIn via le lien ci dessous