Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nouveau prêt à taux zéro : êtes-vous éligible en 2024 ?

Nouveau prêt à taux zéro : Êtes-vous éligible en 2024 ?

2024 marque une ère nouvelle pour le Prêt à Taux Zéro (PTZ), une aubaine pour les primo-accédants en quête de leur premier logement. Avec des ajustements significatifs et des plafonds de revenus revalorisés, le PTZ s’ouvre désormais à un spectre plus large de bénéficiaires, notamment les classes moyennes, dans un contexte de hausse des taux de crédit immobilier.

 

Qu’est-ce que le PTZ ?

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est un prêt immobilier subventionné par l’État français, destiné à faciliter l’accession à la propriété pour les primo-accédants. Ce prêt complémentaire permet de financer une partie de l’achat d’un logement neuf ou, sous certaines conditions, d’un logement ancien nécessitant des travaux.

Son principal avantage réside dans le fait qu’il est accordé sans intérêts, c’est-à-dire que l’emprunteur rembourse uniquement le capital emprunté, sans frais supplémentaires liés aux intérêts. Les conditions d’éligibilité au PTZ dépendent de plusieurs critères, tels que les revenus de l’emprunteur, la localisation du bien immobilier, et le type de logement.

Après la fulgurante hausse des taux de crédit immobilier en 2023, les barèmes de revenus pour l’éligibilité au PTZ ont été revalorisés, rendant le prêt accessible à un plus grand nombre de ménages. Une quatrième tranche de revenus a été introduite, permettant aux classes moyennes de bénéficier également du PTZ. Cette réforme ouvre la porte à environ 6 millions de nouveaux bénéficiaires potentiels.

 

Qu’est-ce que le PTZ ?

Les évolutions du PTZ 2024

Les modifications apportées au PTZ pour la période 2024-2027 représentent une avancée majeure pour les ménages modestes et les classes moyennes en France. En élargissant l’accès au PTZ et en augmentant les montants financés, le gouvernement développe son soutien à l’accession à la propriété et soutient par effet rebond, la construction de programmes neufs dans les zones tendues comme Toulouse, Bordeaux, Montpellier ou encore Nantes.

Ces changements sont particulièrement bienvenus pour les primo-accédants dans le contexte actuel d’augmentation des taux d’intérêt des crédits immobiliers, rendant le PTZ définitivement indispensable pour les acquéreurs potentiels.

Le PTZ 2024 se concentre sur deux catégories principales de logements :

  • L’acquisition de logements neufs collectifs en zones tendues,
  • L’achat de logements anciens nécessitant des travaux de rénovation énergétique en zone détendue.

Cette orientation s’aligne avec les objectifs de lutte contre l’artificialisation des sols, excluant ainsi la construction de maisons individuelles neuves du dispositif.

 

Les nouveaux plafonds PTZ 2024

Pour obtenir un crédit à 0%, les ménages doivent présenter des revenus inférieurs à certains plafonds. Voici ces seuils pour 2024.

 

Tableau des plafonds de revenus pour un taux de remboursement à 50%

Nombre d’occupants zone A bis et A zone B1 zone B2 zone C
1 37 000 30 000 27 000 24 000
2 55 500 45 000 40 500 36 000
3 66 600 54 000 48 600 43 200
4 77 700 63 000 56 700 50 400
5 88 800 72 000 64 800 57 600
6 99 900 81 000 72 900 64 800
7 111 000 90 000 81 000

 

Tableau des plafonds de revenus pour un taux de remboursement à 40%

Nombre d’occupants zone A bis et A zone B1 zone B2 zone C
1 37 000 30 000 27 000 24 000
2 55 500 45 000 40 500 36 000
3 66 600 54 000 48 600 43 200
4 77 700 63 000 56 700 50 400
5 88 800 72 000 64 800 57 600
6 99 900 81 000 72 900 64 800
7 111 000 90 000 81 000

 

La proportion de prise en charge relevée

Outre la révision à la hausse des plafonds de revenus imposés pour l’accès à ce prêt à 0% d’intérêt, Le plafond de la quotité, c’est-à-dire la proportion du coût global de l’opération prise en charge par le PTZ, est porté de 40% à 50% pour les foyers les plus modestes. En parallèle, le montant maximal d’emprunt est relevé, offrant ainsi une subvention plus importante aux bénéficiaires.

Pour les locataires souhaitant acheter leur logement social, l’aide de l’État via le PTZ est doublée, passant de 10% à 20%. Cette mesure vise à encourager l’accession à la propriété dans le secteur du logement social.

 

Exemple Concret : Le Cas de Pierre et Maéva à Toulouse

Considérons Pierre et Maéva, un couple résidant à Toulouse, une ville classée en zone A. Ils ont un revenu annuel brut combiné de 50 000 euros et projettent d’acheter un appartement neuf. Avec les nouveaux plafonds du PTZ en 2024, ils se situent dans une position intéressante pour bénéficier de ce prêt à taux zéro.

En se référant au tableau des plafonds de revenus pour un taux de remboursement à 40% en zone A, le plafond pour un couple est de 55 500 euros. Avec leurs revenus de 50 000 euros, Pierre et Maéva se situent confortablement en dessous de ce seuil, les rendant éligibles pour un PTZ à cette quotité. Cela signifie qu’ils peuvent financer une partie significative de leur achat immobilier grâce au PTZ, sans intérêts à rembourser sur cette portion du prêt.

Cette situation illustre parfaitement comment les ajustements apportés au PTZ en 2024 peuvent bénéficier aux couples comme Pierre et Maéva. En relevant les plafonds de revenus, le gouvernement ouvre l’accès au PTZ à un plus grand nombre de ménages, notamment ceux des classes moyennes, facilitant ainsi leur accession à la propriété dans des zones à forte demande immobilière comme Toulouse.

 

5/5 - (1 vote)
Théau Ravier
Théau Ravier
Investisseur immobilier depuis ses 25 ans, Théau Ravier partage son expérience et ses conseils sur Emprunter-malin.com. Il rédige sur les sujets de l'investissement, l'immobilier, la fiscalité, et la gestion de patrimoine.
Investisseur immobilier depuis ses 25 ans, Théau Ravier partage son expérience et ses conseils sur Emprunter-malin.com. Il rédige sur les sujets de l'investissement, l'immobilier, la fiscalité, et la gestion de patrimoine.

Partager cet article