Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pourquoi vendre en viager libre ?

Pourquoi vendre en viager libre ?

Le viager libre représente moins de 10 % des ventes en viager. Souvent méconnue, cette transaction immobilière peut se révéler très avantageuse. Elle permet d’augmenter vos revenus et vous protège contre l’inflation des prix. Découvrez, sans plus tarder, les avantages de la vente en viager libre.

Qu’est-ce que la vente en viager libre ?

La vente en viager libre est relativement simple. Le vendeur, appelé crédirentier, vend son bien immobilier à un acquéreur (le débirentier) en contrepartie d’une rente mensuelle. Plus le bouquet est important, moins la rente viagère le sera.

A la différence du viager occupé, le crédirentier vend son logement libre d’occupation. Dès la signature du contrat, l’acheteur peut décider d’en faire sa résidence principale ou de le louer.

Ainsi, le vendeur ne conserve pas l’usufruit (le droit d’occuper le logement ou le louer). La vente en viager libre se révèle particulièrement intéressante pour les propriétaires qui ne résident pas dans leur bien ou qui envisagent d’en déménager prochainement. Cliquez-ici pour en savoir plus sur cette transaction immobilière.

Pourquoi opter pour la vente en viager libre ?

Des avantages fiscaux

Si vous optez pour la vente en viager libre, sachez que vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux non négligeables. En effet, seule une fraction de la rente versée est soumise à l’impôt sur le revenu : plus vous êtes âgé, moins cette portion imposable sera importante. Dans certains cas, il est même possible de bénéficier d’un abattement de 100 % sur les plus-values réalisées lors de la vente.

Une sécurité juridique

La vente en viager libre est encadrée par un contrat rigoureux établi par un notaire. Ce dernier assure la protection des intérêts des deux parties (acheteur et vendeur) et veille au respect des obligations contractuelles. Le versement de la rente ne peut être interrompu sous aucun prétexte et continue même si l’acquéreur décède avant le crédirentier.

Une sécurité financière

Malgré le bouquet et la rente versée au crédirentier, l’acheteur réalise souvent une bonne affaire à long terme. En effet, il acquiert un bien à un prix inférieur à sa valeur vénale réelle. La vente en viager assure également au vendeur une rente à vie et lui permet de profiter pleinement de sa retraite.

Comment réussir sa vente en viager libre ?

Faire estimer son bien

Le prix de vente d’un bien en viager libre dépend de nombreux facteurs, dont la valeur vénale du logement, l’âge et l’espérance de vie du crédirentier. Il est donc indispensable de faire estimer votre bien immobilier par un expert pour déterminer un montant juste qui garantira le succès de votre vente.

Trouver un acheteur sérieux

Une fois que vous avez fixé le prix de votre bien, il vous faut trouver un acquéreur fiable et solvable. Pour cela, vous pouvez passer des annonces sur des sites spécialisés ou recourir à une agence immobilière. Les agents immobiliers sont habitués à ce type de transactions et seront en mesure de vous accompagner tout au long du processus.

Conclure la vente

La dernière étape consiste à conclure la vente chez le notaire. Toutes les clauses du contrat doivent être soigneusement examinés pour garantir une transaction équitable pour les deux parties. Lorsque tous les accords sont finalisés, le bouquet est versé au crédirentier.

En somme, le viager libre vous permet de libérer votre logement et de bénéficier d’un complément de revenu à vie. N’hésitez pas à faire appel à des experts dans le domaine immobilier pour réussir votre vente !

5/5 - (1 vote)
Théau Ravier
Théau Ravier
Investisseur immobilier depuis ses 25 ans, Théau Ravier partage son expérience et ses conseils sur Emprunter-malin.com. Il rédige sur les sujets de l'investissement, l'immobilier, la fiscalité, et la gestion de patrimoine.
Investisseur immobilier depuis ses 25 ans, Théau Ravier partage son expérience et ses conseils sur Emprunter-malin.com. Il rédige sur les sujets de l'investissement, l'immobilier, la fiscalité, et la gestion de patrimoine.

Partager cet article