Tout savoir sur le crédit à la consommation

Les Français ont 193 milliards d’euros de crédits à la consommation (source Banque de France parution septembre 2021), soit 4,5 % de plus que l’année dernière dans un contexte de sortie de crise. Reconnaissons-le, acheter un bien périssable à l’aide d’un crédit à la consommation n’est pas économiquement logique. Mais dans la réalité il faut bien emprunter pour acheter sa voiture, et parfois même pour équiper son logement. Voici plusieurs fiches pratiques pour connaître vos droits, choisir le bon contrat et le rembourser au meilleur taux.

Fiches pratiques sur le crédit conso

Taux de prêt à la consommation moyen, mise à jour septembre 2021

Le taux de crédit à la consommation moyen poursuit sa descente, tout comme celui des découverts bancaires et crédits renouvelables. Dans ce contexte de...

Le prêt viager hypothécaire : avantages et inconvénients

Le prêt viager hypothécaire est un crédit à la consommation avec lequel l'emprunteur ne paye pas de mensualités. À son décès le prêteur récupère...

Quand le crédit à la consommation n’a pas de sens

Quand on achète un bien à l’aide d’un crédit à la consommation, les intérêts plus les éventuels frais de dossier font que le propriétaire paiera ce bien plus cher que son prix affiché. Si la valeur de ce bien augmente dans le temps, il pourra éventuellement s’y retrouver mais ce n’est que trop rarement pas le cas. La loi du marché fait que lorsque vous sortez du magasin, le bien que vous avez acheté a déjà perdu au moins 30 % de sa valeur. Ainsi le prix d’une voiture diminue dans le temps, même chose pour le canapé en cuir quelque soit sa qualité, et plus encore pour la télévision achetée à crédit. Que dire alors du voyage financé au moyen d’un prêt personnel, ou pire encore du mariage payé à crédit ? Le crédit à la consommation pour financer un service n’a de sens que si ce service va apporter une réelle plus-value au foyer. Il est pourtant paradoxal de constater que certains foyers choisissent de louer leur voiture plutôt que de l’acheter, pensant réaliser une bonne affaire. Tout simplement, si le crédit à la consommation pour des biens périssables est illogique, dans certains cas on ne peut pas s’en passer.

Quand le crédit à la consommation est un investissement

Lorsque le crédit à la consommation finance un bien ou un service qui apporte une réelle plus-value au foyer, il peut devenir un investissement. C’est le cas notamment des travaux d’aménagement et/ou d’économie d’énergie, qui non-seulement diminuent la facture de chauffage mais augmentent la valeur marchande du bien immobilier. On peut également citer le prêt de trésorerie pour des travaux de décoration à effectuer soi-même. Emprunter pour ajouter une véranda ou une piscine apporte une valeur ajoutée au patrimoine de la famille, car le coût des travaux augmente dans le temps. Au moment de revendre le bien immobilier, ces équipements ajoutés il y a quelques années seront estimés au prix qu’ils coûteraient aujourd’hui à bâtir. Et puis il y a les études des enfants, véritable investissement pour la vie et quelque part une manière de commencer à transmettre un patrimoine financier. Les parents peuvent emprunter pour payer les études de leurs enfants, encore que les plus malins d’entre ont déjà épargné longtemps l’avance.

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement. Si vous avez des questions, contactez-moi.
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments