Accueil Placer son argent Ces villes d’Île-de-France où le prix des appartements baisse

Ces villes d’Île-de-France où le prix des appartements baisse

mise à jour: 6 novembre 2018
Immeubles d'habitation dans une rue de Paris
Des baisses de prix des appartements à Paris ? Ça existe encore ? Apparemment oui.

Les notaires d’Île-de-France constatent que les prix des appartements anciens ont gagné +4 % à la fin du mois d’août 2018 sur toute la région. Mais lorsqu’on consulte les données à la loupe, on tombe sur de nombreuses baisses dans plusieurs communes franciliennes. Tous les départements sont concernés, y compris celui de la capitale.

Ces appartements à Paris dont les prix baissent

De juin à août 2018 il fallait compter sur 9420 €/m² de médiane pour s’offrir un appartement ancien à Paris (source : notaires). Mais au vu des dernières projections, c’est encore plus cher en ce moment même. Qu’importe, même la capitale ne présente pas un marché du logement homogène.

Ainsi la carte des notaires nous apprend que le quartier Palais-Royal du 1er arrondissement voit le montant de ses transactions chuter de -4 % en 5 ans. Un budget de 10 620 €/m² était nécessaire au 2e trimestre 2018.

Dans le célèbre quartier de La Madeleine du 8e arrondissement, les prix sont à peu près les mêmes. Les notaires enregistrent peu de transactions sur 5 ans, mais au 2e trimestre les appartements anciens changent de propriétaire pour 10 280 €/m², soit un recul de -1,3 % en 1 an.

De nombreuses communes de la petite couronne

De juin à août les notaires constatent que les prix des appartements anciens ont gagné +3,2 % en petite couronne, par rapport à la même période l’année précédente. Le budget médian serait ainsi de 4680 €/m² mais avec de nombreuses exceptions.

En consultant la carte de ces mêmes notaires, on identifie pourtant des baisses dans de nombreuses communes.

Dans le Val-de-Marne (94) on peut notamment citer Choisy-le-Roi, qui avec ses 3000 €/m² de médiane affiche -6,4 % sur 5 ans. Il y a également sa voisine Thiais, qui présente un marché à 3190 €/m² en baisse de -8,4 % sur 5 ans. Mais il y a surtout L’Haÿ-les-Roses, dont les notaires voient les transactions reculer de -15,8 % sur 5 ans, aux dernières nouvelles à 3160 €/m².

En Seine-Saint-Denis (93) les notaires comptent pas moins de 6 communes dont les prix des appartements anciens ont baissé de -5 % à -10 % en 1 an. On peut notamment citer Tremblay-en-France (-8,4 %), le Bourget (-8 %) et Bondy (-54 %).

Et l’on trouve même des communes concernées dans les Hauts-de-Seine (94). Ainsi le Plessis-Robinson présente un marché d’appartements anciens à 4760 €/m² de médiane. Les notaires constatent ainsi un recul de -2,3 % sur 5 ans.

Et davantage en grande couronne

En grande couronne d’Île-de-France, les notaires calculent que 3010 €/m² de médiane sont nécessaires pour s’offrir un appartement ancien. Les prix augmentent de +0,7 % sur 1 an, mais pas partout. Dans certaines communes les propriétaires subissent une moins-value immobilière.

Dans les Yvelines (78) on tombe ainsi sur -7,3 % en 5 ans sur la commune LeChesnais. À Conflans-Sainte-Honorine les appartements anciens s’échangent pour 2700 €/m², un repli de -8 % sur 5 ans. Malgré des prix attractifs à 1480 €/m², Les Mureaux voit le montant de ses transactions chuter de -24,1 % sur 5 ans.

Dans le Val-d’Oise (95), la ville universitaire de Cergy propose des appartements anciens à 2690 €/m². C’est attractif, et c’est surtout en recul de -10,5 % sur 5 ans. À Franconville le marché affiche -7,3 % sur la même période, désormais à 2520 €/m². À L’Isle-Adam c’est encore plus fort : -21,4 % en 5 ans pour 2910 €/m².

Dans l’Essonne (91) les notaires constatent que les prix des appartements anciens reculent de -5,2 % sur 5 ans. À Corbeil-Essonnes le budget descend à 1940 €/m², en recul de -20,2 %. À Draveil le budget de 2480 €/m² représente –13,3 %. À Évry il ne faut que 1790 €/m² pour devenir propriétaire, ce qui représente 15,7 % de moins qu’il y a 5 ans.

Mais c’est la Seine-et-Marne (77) qui affiche le plus de reculs sur 5 ans. À Fontainebleau le prix médian d’un appartement ancien s’établit à 3220 €/m², soit une baisse de -4,7 %. À Melun ils ne faut que 2210 €/m² après une chute de -13,9 %. C’est presque le même budget qu’à Maux, où les 2220 €/m² sont à 7,4 % derrière le budget nécessaire d’il y a 5 ans.

Fabien Belleinguer

Fabien Belleinguer

Éditeur chez Emprunter-Malin.com
Blogueur sur les thèmes de l'argent et l'immobilier depuis 2012, je suis radin, suspicieux, mais toujours poli. Autodidacte, je choisis mes sources d'information avec soin et les analyse en toute indépendance.
Fabien Belleinguer