AccueilMarché immobilierCes villes d'Île-de-France où les prix des appartements baissent

Ces villes d’Île-de-France où les prix des appartements baissent

Les notaires d’Île-de-France constatent que les prix des appartements anciens ont gagné +1,6 % en 1 an (parution janvier 2022), sur toute la région parisienne. Mais lorsque l’on consulte les données à la loupe, on tombe sur quelques baisses dans certaines communes franciliennes. Tous les départements sont concernés, même celui de la capitale.

Quelques baisses de prix sur les appartements à Paris

À la fin octobre 2021 il fallait compter sur 10 700 €/m² de médiane pour s’offrir un appartement ancien à Paris (source : notaires). Or au vu des dernières projections dans la capitale, c’est encore plus cher en ce moment. Heureusement, même Paris ne présente pas un marché du logement homogène.

Les notaires nous apprennent ainsi que dans le quartier de Clignancourt le montant des transactions baisse de -3,1 % sur 1 an. Un écart important, qui ramène les prix des appartements à 10 080 €/m².

Dans le quartier de La Gare c’est plus abordable. Les prix des appartements ont baissé de -2,9 % en 1 an, descendant ainsi à 8760 €/m². À Saint-Victor c’est encore plus cher, mais la baisse est plus forte. Les prix du m² ont chuté de -7,5 % en 1 an, désormais à 11 610 €/m².

Quelques baisses de prix des appartements en petite couronne

À la fin octobre 2021, les notaires constatent que les prix des appartements anciens ont gagné +4 % en petite couronne, par rapport à la même période l’année dernière. Le budget médian serait ainsi de 5540 €/m², mais quelques exceptions.

Dans le Val-de-Marne (94) on peut notamment citer Saint-Maurice, qui avec ses 5700 €/m² de médiane affiche -5,7 % en 1 an. Quatre autres villes voient les prix de leur pierre baisser en 12 mois, à l’image d’Ablon-sur-Seine qui descend de -3,8 % ou encore Cachan qui perd -4,5 % en 3 mois.

En Seine-Saint-Denis (93) les notaires ne comptent que 3 communes où les prix des appartements anciens ont baissé en 1 an. Il y a tout d’abord Bondy qui affiche une chute de -2,9 %. Mais l’on peut également citer Villemomble, dont les prix des appartements ont chuté de -6,8 % en 3 mois. Villepinte fait un peu mieux avec -6,2 % sur la même période, et propose d’ailleurs un prix de 2480 €/m².

En Hauts-de-Seine (92) les prix des appartements sont en hausse de +3,9 % sur 1 an. Mais pour cette édition, les notaires constatent qu’ils baissent de -2,5 % à Malakoff. Budget actuel médian : 6810 €/m². À Chatenay-Malabry c’est moins cher, 4320 €/m² suffisent après une baisse des prix de -4,6 % en 3 mois. Un ajustement a eu lieu à Nanterre, les prix sont désormais de 5370 €/m² après une baisse de -1,6 % en 3 mois.

Quelques baisses des prix des appartements en grande couronne

En grande couronne d’Île-de-France, les notaires calculent que 3400 €/m² de médiane sont nécessaires pour s’offrir un appartement ancien. Les prix augmentent de +5,4 % sur 1 an, mais pas partout. Dans certaines communes les propriétaires subissent une moins-value immobilière.

Dans les Yvelines (78) on tombe ainsi sur -7,9 % à Chatou. Les Clayes-sous-Bois est parmi les villes les moins chères des Yvelines, et le prix de ses appartements anciens descend de -4,7 % pour arriver à 2870 €/m². À Louveciennes c’est encore mieux : 3870 €/m² suffisent après un ajustement de -12 % sur 1 an. À Saint-Cyr-l’École c’est encore moins cher, comptez 3740 €/m² après une baisse de -7,5 % sur 3 mois.

Dans le Val-d’Oise (95), à Soisy-sous-Montmorency les prix des appartements ont perdu -8,8 % en 3 mois. Ils atterrissent à 3210 €/m², soit -2,6 % en 1 an. À Argenteuil il faut compter 3010 €/m², après une baisse de -1,9 % sur 12 mois. On compte en toute une dizaine de villes du Val-d’Oise où les prix des appartements ont baissé en 3 mois, à l’image des -1,5 % d’Herblay et de sa moyenne de 3590 €/m².

Dans l’Essonne (91) les notaires nous apprennent que les prix des appartements anciens gagnent +4,9 % en 1 an. Oui mais à Arpajon le prix médian de 2510 €/m² baisse de -8,6 % en 5 ans. À Épinay-sous-Sénart il faut 1620 €/m² pour devenir propriétaire. C’est plutôt bien pour la région, mais c’est aussi 19,5 % de moins qu’il y a 5 ans. On notera également qu’à Sainte-Geneviève-des-Bois le prix médian des appartements recule de -7,5 % sur 5 ans, s’établissant à 2340 €/m².

La Seine-et-Marne (77) affiche quelques communes dont les prix des appartements anciens sont en baisse. À Lagny-sur-Marne il ne faut plus que 3610 €/m² pour devenir propriétaire, après une chute de -1,2 % en 5 ans. À Vaux-le-Pénil 2420 €/m² seront nécessaires, ce qui est 1,8 % moins cher qu’il y a 3 mois. Enfin, Melun voit le montant de ses transactions reculer de -1,4 % en 3 mois.

Fabien Belleinguer
Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement. Si vous avez des questions, contactez-moi.
Ceci va aussi vous intéresser :
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Devis Credits Gratuits !

Dernière mises à jour !