AccueilMarché immobilierCes villes d'Île-de-France où les prix des appartements baissent

Ces villes d’Île-de-France où les prix des appartements baissent

Les notaires d’Île-de-France constatent que les prix des appartements anciens ont gagné +6,8 % en 1 an (parution avril 2021), sur toute la région parisienne. Mais lorsque l’on consulte les données à la loupe, on tombe sur quelques baisses dans certaines communes franciliennes. Tous les départements sont concernés, même celui de la capitale.

Quelques baisses de prix sur les appartements à Paris

De décembre à février 2021 il fallait compter sur 10 680 €/m² de médiane pour s’offrir un appartement ancien à Paris (source : notaires). Or au vu des dernières projections c’est encore plus cher en ce moment. Heureusement, même la capitale ne présente pas un marché du logement homogène.

Ainsi la carte des notaires nous apprend que dans le Quartier Saint-Fargeau du 20e arrondissement, le montant des transactions chute de -2,0 % en 1 trimestre. À 8730 €/m² le budget reste bas pour Paris, il est en cependant hausse de +3,7 % % sur 1 an.

Dans le 18e on constate que les pris des appartements anciens perdent -3,2 % en 1 an sur La Chapelle (7890 €/m²). Dans le quartier de Clignancourt ils affichent -1,5 % sur3 mois (10 350 €/m²).

Quelques baisses de prix des appartements en petite couronne

De décembre à février 2021, les notaires constatent que les prix des appartements anciens ont gagné +6,1 % en petite couronne, par rapport à la même période l’année dernière. Le budget médian serait ainsi de 5340 €/m², mais avec de nombreuses exceptions.

Dans le Val-de-Marne (94) on peut notamment citer Ivry-sur-Seine, qui avec ses 5070 €/m² de médiane affiche -4,2 % en 3 mois. Beaucoup d’autres grandes villes voient les prix de leur pierre baisser en 1 trimestre. Il reste ainsi des baisses sur 1 an, à l’image de Bry-sur-Marne qui affiche -4,3 % ou encore Cachan qui pointe à -1,8 %.

En Seine-Saint-Denis (93) les notaires ne comptent pas de communes où les prix des appartements anciens ont baissé depuis 5 ans. Toutefois à Bobigny les appartements affichent -12,5 % sur 1 an. À Villepinte les transactions sont à -7,5 % sur la même période, tandis qu’a Tremblay-en-France les prix de vente chutent de -4,8 % en 1 an.

En Hauts-de-Seine (92) les prix des appartements sont en hausse de +5,7 % sur 1 an. On peut pourtant citer Villeneuve-la-Garenne qui subit -6,5 % en 12 mois, ou même une valeur sûre comme Neuilly-sur-Seine qui perd -0,5 % en 1 an.

Quelques baisses des prix des appartements en grande couronne

En grande couronne d’Île-de-France, les notaires calculent que 3250 €/m² de médiane sont nécessaires pour s’offrir un appartement ancien. Les prix augmentent de +4,7 % sur 1 an, mais pas partout. Dans certaines communes les propriétaires subissent une moins-value immobilière.

Dans les Yvelines (78) on tombe ainsi sur -2,7 % à Fontenay-le-Fleury en 5 ans, ou encore -5,3 % à Mantes-la-Ville et –3,1 % à Montesson sur 12 mois. Les notaires recensent ainsi 5 communes au sein desquelles les prix des appartements anciens sont en baisse sur 1 an.

Dans le Val-d’Oise (95), à Sarcelles, on propose des appartements à 1770 €/m². Un très bon prix pour la région, et surtout en recul de -3,3 % sur 5 ans. À Bezons la baisse est de -1,1 % sur 5 ans et les sont prix à 3420 €/m² de médiane. À Domont les notaires constatent un budget médian de 2690 €/m² soit 2,7 % moins cher qu’il y a 1 an.

Dans l’Essonne (91) les notaires nous apprennent que les prix des appartements anciens gagnent +4,9 % en 1 an. Oui mais à Arpajon le prix médian de 2720 €/m² baisse de -4,8 % en 5 ans. À Epinay-sous-Sénart il ne faut plus que 1960 €/m² pour devenir propriétaire, ce qui représente 2 % de moins qu’il y a 5 ans. En supplément, les notaires voient que les prix des appartements baissent dans 12 communes de l’Essonne en 1 an.

La Seine-et-Marne (77) affiche 7 communes dont les prix des appartements anciens sont en baisse sur 1 an. À Coulommiers il ne faut plus que 2360 €/m² pour devenir propriétaire, après une chute de -12,3 % sur 1 an. À Saint-Fargeau-Ponthierry 2250 €/m² sont nécessaires, ce qui est 3,7 % moins cher qu’il y a 1 an. Champs-sur-Marne voit le montant de ses transactions reculer, de -1,5 % sur 3 mois.

Fabien Belleinguer
Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement. Si vous avez des questions, contactez-moi.
Ceci va aussi vous intéresser :
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Devis Credits Gratuits !

Dernière mises à jour !