AccueilBanques et épargnes4 françaises parmi les plus grandes banques du monde

4 françaises parmi les plus grandes banques du monde

La faillite de l’une des 30 plus grandes banques du monde suffirait à entraîner une énième crise économique. C’est la raison pour laquelle elles sont sous l’étroite surveillance du Conseil de Stabilité Financière (Financial Stability Board), qui détermine notamment si elles ont suffisamment de fonds propres. Aucune d’entre elles n’en a, on se consolera en se disant que les 4 plus grandes banques françaises figurent parmi les moins mauvais élèves.

Manque de trésorerie des 4 plus grandes banques françaises

Figurer sur la liste des 30 plus grandes banques mondiales n’est pas forcément une fierté. Car selon les accords de Bâle, les listées doivent respecter des règles strictes en termes de fonds propres. La liste est répartie en 5 pots appelés « Bucket » (« seau » en anglais), selon une dangerosité par ordre décroissant.

Cette année encore, la banque française la plus exposée au risque de faillite est la BNP Paribas, qui se situe dans le 2e pot. La liste parue sur le site FSB.org indique que l’enseigne doit augmenter ses fonds propres de +1,5 % pour sortir de la liste des banques à risque systémique.

Aucune amélioration non-plus pour la Société Générale, le groupe Crédit Agricole et le groupe BPCE. Depuis 2 ans déjà ces 3 grandes banques françaises se situent dans le 1er pot, avec recommandation d’augmenter leurs fonds propres de +1 %.

Au total pas moins de 19 enseignes siègent dans le 1er groupe, avec quelques européennes comme Santander, Standard Chartered ou encore ING Bank.

En mai 2021 la totalité des dépôts bancaires des établissements financiers exerçant en France, se montait à 2616 milliards d’euros. Ces mêmes établissements comptaient 2456 milliard d’euros de crédits en cours (source Banque de France parution juillet 2021).

Pour info : les banques répercutent leurs besoins en fonds propres sur les tarifs de leurs prestations. Il est donc recommandé de consulter les prix de la concurrence plusieurs fois par an.

Les banques les plus dangereuses du monde

Le classement du Conseil de Stabilité Financière n’est pas une récompense. Il est édité pour signifier au public le nom des banques qui doivent augmenter leurs réserves propres. On parle d’un matelas ou d’un tampon de capital (capital buffer).

La bonne nouvelle est qu’il n’y a aucune banque dans les 4e et 5e pots. JP Morgan Chase a assaini sa situation financière, descendant ainsi dans le 3e pot, celui des grandes banques qui doivent améliorer leurs fonds propres de +2 %.

Elle y tient compagnie à une autre banque américaine : Citigroup qui s’y trouvait déjà  l’année dernière tout comme l’Anglaise HSBC.

Pas beaucoup de changement non plus dans le 2e pot, celui des plus grandes banques du monde dont la trésorerie propre est insuffisante. En l’occurrence, le Conseil de Stabilité Financière leur recommande de l’augmenter de +1,5 %. En plus donc de BNP Paribas, on y trouve 3 banques chinoises, une Japonaise, une Anglaise, qui tiennent compagnie à la Deutsche Bank et la Bank of America.

Surprise, la très controversée Goldman Sachs a amélioré sa situation financière. La géante américaine est descendue dans le premier pot, avec l’obligation d’améliorer ses fonds propres de +1 %.

Des bombes à retardement sous surveillance

Le 15 septembre 2008 les milieux financiers comprirent qu’une crise économique majeure était en train d’exploser. La banque Lehman Brothers venait de se déclarer en faillite, l’argent s’était évaporé sans possibilité d’en refaire. Les investisseurs perdirent leur mise, se trouvant alors dans l’incapacité de payer leurs dettes, plongeant leurs créanciers dans les problèmes financiers sous l’effet des dominos qui tombèrent les uns après les autres.

C’est ce que l’on appelle l’effet systémique, un danger que les banques centrales comptent bien éviter en surveillant services financiers et fonds d’investissement géants.

Lors de leur réunion d’avril 2009, les membres du G20 créent alors le Conseil de Stabilité Financière. Objectif : mettre sur pied une liste des plus grandes banques du monde et les astreindre à des règles strictes. Désormais ces géantes devront posséder suffisamment de fonds propres pour absorber les chocs financiers.

Mais au moment où vous lisez cet article, des avocats fiscalistes de haut vol étudient de nouveaux mécanismes pour échapper au contrôle du Conseil de Stabilité Financière. Les crises économiques naissent des excès des banques, à l’exception de la situation provoquée par la COVID-19, les prochaines crises n’échapperont pas à la règle.

Fabien Belleinguer
Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement. Si vous avez des questions, contactez-moi.
Ceci va aussi vous intéresser :

2 Commentaires

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Devis Credits Gratuits !

Dernière mises à jour !