Accueil Comment changer de banque sans efforts en 4 étapes

Comment changer de banque sans efforts en 4 étapes

Pour changer de banque il suffit d’en confier les formalités à votre nouvelle banque. La loi du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques (loi Macron), impose même un délai d’exécution aux établissements bancaires. L’opération doit prendre 10 jours maximum, et voici comment faire valoir votre droit à la mobilité bancaire.

Le client ne fait rien, la nouvelle banque s’occupe de tout.

1- Comparez les prix des services bancaires

L’un des outils les plus complets pour comparer les prix des banques, est le moteur de recherche PanoraBanques. Changer de banque, d’accord, mais pour trouver vraiment mieux et moins cher ailleurs.

Exemple pour une simulation sur le département du Nord (59) au 3e trimestre 2017 :

Prestations*De*À*
Carte de crédit débit immédiat32 €51 €
Frais de tenue de compte0 €60 €
Assurance vol de moyen de paiement14 €35,60 €

Source tarifs-bancaires.gouv.fr. Ce comparateur vous permet de retenir jusqu’à 6 critères maximum pour votre département.

Coût des cartes de crédit

Contrairement à une idée reçue, les banques en ligne ne sont pas forcément les moins chères. Si la plupart d’entre elles proposent des cartes de crédit gratuites, ce n’est pas toujours le cas. Et si elles le font, la plupart du temps vous aurez envie de souscrire une assurance paiement, via un service spécifique. Pensez donc à comparer les coûts des assurances perte et vol.

Débit différé ou débit immédiat ?

Certaines banques proposent une carte de crédit à débit différé, un service qui peut s’avérer utile pour éviter les découverts en fin de mois. Fatalement cette facilité a un coût, à vous de calculer s’il en vaut la peine. La logique voudrait qu’une carte de crédit à débit immédiat soit moins chère, ne vous faites pas avoir.

Coût du retrait d’argent liquide

La mobilité bancaire, c’est aussi la faculté de retirer de l’argent où vous voulez, quand vous voulez. Pensez à comparer le coût de retrait dans un distributeur automatique bancaire. On trouve de tout sur le marché. Retraits gratuits illimités auprès des distributeurs de l’enseigne, frais lors de retraits d’argent auprès de la concurrence…

Frais d’utilisation des services bancaires

La loi Macron va finalement permettre aux consommateurs de sanctionner les banques qui leur facturent des frais de tenue de compte. Si elles le font, cela doit être pour couvrir la gratuité d’autres services de leur catalogue. Pensez donc à regarder lesquelles vous feront payer vos virements. Généralement les virements permanents sont gratuits, ce qui est très utile pour payer son loyer.

Coût du crédit et possibilité de rachat

Si vous avez des crédits en cours, immobilier et/ou consommation, profitez-en pour vous faire faire un devis pour rachat de crédit. Les banques apprécient particulièrement ces nouveaux clients qui leur rapportent des intérêts, sans avoir besoin de le leur demander. Par ailleurs, les économies que vous pourriez réaliser en diminuant vos mensualités, pourraient couvrir des tarifs bancaires élevés. Un tour de calculette vous aidera à le savoir.

2- Avant de changer de banque, négociez avec votre agence

La loi sur la mobilité bancaire oblige votre nouvelle agence à prendre en charge les démarches, et votre ancienne à s’exécuter sans rechigner. Une épreuve pour cette dernière, qui va devoir mettre du personnel à disposition pour vous aider à changer de banque.

Ainsi une fois que vous avez trouvé un établissement qui vous plait, pourquoi ne pas envoyer un e-mail à votre conseiller clientèle. Vous lui exposez poliment ce que vous propose la concurrence, et lui demandez tout aussi poliment s’il peut s’aligner sur les mêmes conditions. N’oubliez pas de lui imposer un délai de réponse, car sa première réaction va être de faire traîner les choses.

Si vous n’obtenez pas satisfaction, il est temps de faire valoir vos droits octroyés par la loi Macron. À ce stade, vous avez 2 choix : autoriser la nouvelle élue de votre portefeuille à effectuer les démarches en votre nom, ou non.

Testez l’ergonomie mobile des applications des banques.

3- Demandez à votre nouvelle agence de vous faire changer de banque

Mobilité bancaire : documents à prévoir dans tous les cas

Que vous choisissiez d’autoriser votre nouvelle banque à effectuer toutes les démarches ou non, vous aurez de toute façon besoin de lui montrer :

  • un justificatif de domicile,
  • une copie de votre livret de famille si vous ouvrez un compte joint,
  • une pièce d’identité (plus celle du co détenteur en cas de compte joint),
  • le RIB de votre banque actuelle.

Si vous laissez pleins pouvoirs à votre nouvelle banque

La loi Macron vous permet de charger votre nouvelle banque d’effectuer par elle-même toutes les démarches, y compris d’avertir les destinataires de vos virements récurrents. Un service tellement pratique, que l’on se demande bien qui souhaiterait s’en passer.

  1. Prenez le dernier relevé de comptes de votre ancienne banque.
  2. Pointez tous les virements automatiques.
  3. Notez les noms des destinataires, ainsi que leurs numéros de compte.
  4. Notez les dates et les montants.

Rendez-vous dans votre nouvelle agence, ou utilisez son service en ligne pour remplir votre demande de changement de banque. Remplissez le document, en y mentionnant les informations relatives aux virements récurrents.

La loi sur la mobilité bancaire vous donne le droit de changer de banque, sans pour autant fermer votre ancien compte. Mentionnez donc si vous souhaitez clore votre compte dans l’ancienne banque. Si oui, indiquez à quelle date vous voulez que le solde positif soit transféré dans votre nouvelle banque.

Si vous ne laissez PAS pleins pouvoirs à votre nouvelle banque

La loi Macron a dû prendre en compte le respect de la liberté de choix. Vous pouvez ainsi refuser de laisser à votre nouvelle banque la tâche de la déviation des prélèvements bancaires.

Si tel est votre choix, vous le lui signalez et ce sera à vous-même de contacter vos créanciers. Vous le ferez au moyen d’un document standard, que votre nouvelle banque vous remettra. Elle devra le faire dans un délai de 5 jours ouvrés, à compter de la réception de votre demande.

Inutile de se compliquer la vie. Puisque la loi Macron sur la mobilité bancaire joue pour vous, confiez-lui tout le boulot, c’est gratuit.

4- Attendez tranquilement la suite

Jour 2

Dès lors que vous avez autorisé le nouvel établissement à changer de banque pour vous, celui-ci doit prévenir votre ancienne agence dans les 2 jours ouvrés. Il lui demandera des informations relatives à votre compte bancaire, sur les 13 mois précédents.

Jour 5

Votre nouvelle banque doit informer les destinataires de vos prélèvements et virements récurrents, dans les 5 jours ouvrés suivant votre demande. Rappelons que vous pouvez choisir de lui laisser cette tâche, ou de vous en occuper vous-même. Toutefois le principe de la mobilité bancaire est justement de la laisser faire.

Jour 10

Votre nouvelle banque doit avoir informé les destinataires de vos virements et prélèvements récurrents, dans les 5 jours ouvrés suivant la réception des informations de la part de votre ancienne banque. C’est fait, vous avez changé de banque, cela ne vous a pas pris plus de 10 jours et vous n’avez eu aucun effort à faire.

Par la suite

À partir du moment où votre nouvelle banque les informe du changement, les destinataires de vos prélèvements ont 20 jours ouvrés pour prendre en compte les modifications. Quant aux destinataires de vos virements récurrents, ils auront 10 jours pour enregistrer ces changements dans leur base de données.

Note : à partir du 1er avril 2017, les bénéficiaires de vos prélèvements devront s’exécuter en 10 jours ouvrés.

Posez vos questions, commentez

commentaires