Accueil Le crédit immobilier Combien coûte la caution d’un prêt immobilier ?

Combien coûte la caution d’un prêt immobilier ?

Aucune banque n’accordera de crédit immobilier sans la présence d’une garantie, qui lui permettra de retrouver son dû en cas de défaut de remboursement de l’emprunteur. Il peut s’agir d’une caution, d’une hypothèque ou d’un PPD (Privilège de Prêteur de Deniers). Le coût de la caution d’un prêt immobilier va du simple au double selon les formules et les sociétés, voici un tableau comparatif.

Comparatif des coûts de caution d’un prêt immobilier de 220 000 €

Le montant de la caution d’un prêt immobilier se calcul avec un pourcentage appliqué sur le capital emprunté. Le tableau ci-dessous résume ce que pourrait coûter une sécurité pour un crédit de 220 000 €.

Montant du prêt 220 000 €
CAMCA 2640 €
Crédit Logement 2592 €
SACCEF 2200 €
Hypothèque 2888 €
CNP CAUTION 1870 €
Privilège de Prêteur de Deniers 1315 €
 CMH 1250 €

Le coût de la caution ne représente qu’une partie des frais d’un prêt immobilier. Il convient également de comparer les frais de dossier et les taux d’intérêt. En mai 2020 le taux d’intérêt immobilier moyen était de 1,25 % sur 230 mois (source : observatoire CSA/Crédit Logement).

Les cautions à taux dégressif selon le montant

La société Crédit Logement est l’un des poids lourds du cautionnement de crédit immobilier sur le marché français. Sa particularité est de reverser une portion du coût de sa caution à l’emprunteur, à la fin des remboursements. En échange elle présente les taux les plus élevés :

  • 1,61 % au-dessus de 100 000 €,
  • 1,25 % de 100 000 € à 200 000 €,
  • 1,178 % de 200 000 € à 250 000 €,
  • 1,13 % à partir de 300 000 €.

La SACCEF (Société d’Assurance des Crédits des Caisses d’Épargne de France) est la propriété du groupe Banque Populaire–Caisse d’Épargne. Elle cautionne donc principalement les prêts immobiliers accordés par ces deux banques, aux taux suivants :

  • 1,25 % pour moins de 100 000 €,
  • 1,05 % de 100 000 € à 200 000 €,
  • 1 % de 200 000 € à 220 000 €,
  • 0,8 % à partir de 300 000 €.

La société de caution CMH (Cautionnement Mutuelle de l’Habitat) garantit les prêts immobiliers du Crédit Mutuel, sa maison-mère. Elle est l’une des moins chères du marché, son coût se calcule ainsi :

  • 0,777 % pour moins de 100 000 €
  • 0,6 % de 100 000 € à 200 000 €,
  • 0,5 % de 200 000 € à 250 000 €,
  • 0,468 % de à partir de 300 000 €.

Les cautions à taux fixe indépendamment du montant

Les prêts immobiliers accordés par le Crédit Agricole sont couverts par sa propre société de caution : CAMCA (Caisse d’Assurances Mutuelles du Crédit Agricole). Elle coûte 1,20 % du montant prêté.

CNP Caution couvre les prêts à l’habitat accordés par le Crédit Mutuel. Avec un taux unique de 0,85 %, elle est l’une des moins chères du marché.

Coûts d’une hypothèque et d’un privilège de prêteur de deniers

Pour rappel, la différence entre une hypothèque et un PPD est que ce dernier ne peut garantir que des crédits sur des choses saisissables. Le privilège de prêteur de deniers ne peut donc pas être utilisé pour de la construction ou des travaux.

Pour info : les simulations ci-dessous ont été effectuées via le site Anil.org.

Le montant de l’hypothèque d’un prêt de 220 000 € destiné à acheter de l’immobilier neuf est de 2888 €, à raison de :

  • 845 € d’émoluments du notaire,
  • 1572 € de taxe sur la publicité foncière,
  • 220 € de contributions de sécurité immobilière,
  • 250 € de débours (calcul approximatif).

Le coût d’un Privilège de Prêteur de Deniers sur un prêt immobilier de 220 000 € destiné à acheter de l’ancien est de 1315 €. Il se décompose comme suit :

  • 845 € d’émoluments du notaire,
  • 220 € de contributions de sécurité immobilière,
  • 250 € de débours (calcul approximatif).

On note que le privilège de prêteur de deniers ne présente pas de taxes sur la publicité foncière.

Attention toutefois, en cas de revente du logement avant la fin des remboursements, l’emprunteur devra payer des frais de mainlevée, qu’il s’agisse d’une hypothèque ou d’un PPD.

Un petit tour sur le simulateur des notaires nous apprend que les frais de mainlevée d’hypothèque sur un crédit immobilier de 220 000 €, s’élèvent à 950 €. L’emprunteur devra payer ce montant non seulement en cas de revente, mais aussi en cas de rachat de crédits.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Abonnez-vous à ce fil de discussion
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires dans le texte
Voir tous les commentaires