Accueil Consommation La consommation locale adoptée par 1 Français sur 4

La consommation locale adoptée par 1 Français sur 4

mise à jour: 1 mai 2019
Producteur local
Les ménages consomment local, pour la qualité des produits et le soutien à l'économie.

Les courses à l’hypermarché rythmées au son des annonces commerciales : très peu pour eux. Ils préfèrent acheter auprès des entreprises et artisans locaux, pour y trouver de meilleurs produits. Ça s’appelle la consommation locale et le concept séduit 1 Français sur 4.

Qualité des produits et soutien à l’économie locale

L’étude compilée par l’agence de communication SoLocal et publiée sur le site e-rse.net, a l’intelligence de ne pas parler d’argent. Encore que rien ne prouve qu’à qualité égale, le petit commerçant ne soit pas moins cher qu’une grande surface. Car si « en 2017 près d’1 Français sur 4 est localiste », il s’agit avant tout d’un choix de consommation. Consommer local serait « une solution pour réduire les impacts sur l’environnement », pour 80 % des français. Cet aspect écologique se retrouve d’ailleurs dans l’intérêt que portent les ménages aux travaux énergétiques.

Ils achètent des produits locaux, tout d’abord pour la qualité (92 %). Le fait que la production soit d’ici leur permet la traçabilité (91 % des motivations), et surtout soutient l’économie locale (91 %). Ils sont d’ailleurs 86 % à considérer que la consommation locale permet de réduire le chômage, et de repeupler les campagnes.

Car la désertification des centres-villes n’est pas un phénomène nouveau. Procos, la « fédération représentative du commerce spécialisé », constate une chute de -6,2 % du chiffre d’affaires de ses membres en janvier.

La consommation locale au secours des petits commerces

Les « petites entreprises qui fabriquent localement » sont représentatives de l’économie locale pour 94 % des français. Ils ne négligent pour autant pas les « grandes entreprises implantées à proximité », qui intéressent 58 % d’entre eux. Dans ces 2 cas on se rend compte que la consommation locale est indissociable de la proximité.

Les petits commerces et restaurants des alentours font partie de l’économie locale pour 94 % des ménages. Il reste que 53 % d’entre eux sont conscients du fait que les centres commerciaux et grandes artères commerciales créent également de l’emploi. Plus généralement, l’implantation d’un professionnel dans les environs est « un critère décisif » pour le labelliser consommation locale chez 50 % des ménages.

Quand le numérique rapproche les commerçants et les consommateurs

Les maraîchers, les éleveurs, les fromagers et autres artisans du palais, n’ont pas forcément à s’installer en centre-ville. Car la consommation locale s’affiche désormais sur Internet. L’étude montre que 52 % des Français « ont déjà effectué des recherches Internet sur des professionnels de proximité ». Ces quelques touchés de doigt sur leur smartphone leur permettent de gagner du temps, en évitant des déplacements inutiles. On notera d’ailleurs que le même concept de gain de temps, est plébiscité par les professionnels qui recherchent de la trésorerie en ligne.

Mais le bon vieil annuaire des Pages Jaunes a vécu. Il n’est utilisé que par 40 % (tout de même) des consommateurs locaux, 74 % d’entre eux utilisant un moteur de recherche. Le plus célèbre d’entre eux offre un service au coût par clic, qui permet aux producteurs de n’afficher leur pub que sur les recherches effectuées aux alentours.

Car pour 34 % des Français interrogés par l’étude, la consommation locale c’est avant tout dans leur ville. Si la tendance se poursuit, ce pourrait bien être la revanche du producteur sur les multinationales.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles

Une question ? Un commentaire ? On vous répond !

500
  S’abonner  
Notifier de