Accueil Banques et épargnes Frais de transfert de PEL des banques : faut-il les payer ?

Frais de transfert de PEL des banques : faut-il les payer ?

La loi sur la mobilité bancaire vous permet de changer de banque facilement, en 10 jours maximum. Mais les enseignes se défendent en imposant des amendes aux clients infidèles. Les frais de transfert d’un PEL ont ainsi explosé cette année, dans une fourchette de 40 € à 150 €. Un tour de calculette vous montrera s’il ne vaut pas mieux le clôturer.

Et la banque la plus chère est…

Aux yeux des banques, les frais de transfert d’un PEL constituent une sorte d’indemnité face au manque-à-gagner futur. Aux yeux des associations de consommateurs et des utilisateurs, ce n’est ni plus ni moins qu’une autre combine pour traire les clients. Toujours est-il que la loi va dans le sens des banques, voici ce qui attend les malheureux qui auront trouvé de meilleurs frais bancaires ailleurs.

Comme le rapporte une étude de MoneyVox, en 2020 4 banques facturent 150 € de frais de transfert de PEL :

  • Banque Populaire Aquitaine centre Atlantique,
  • Crédit Agricole Lorraine,
  • Banque Chalus,
  • Crédit Agricole Centre France.

Ces 4 leaders sont suivis par plus de 40 banques qui imposeront une amende de 100 € ou plus à leurs clients infidèles. Parmi elles de grands noms comme la Caisse d’Épargne, le Crédit Mutuel, ou le Crédit Agricole.

Derrière elles environ 71 banques imposeront des frais de transfert de PEL de 100 € à 50 €. La plus débonnaire sera la Macif, qui ne demandera que 40 € à ses futurs–anciens clients. Si les banques en ligne sont généralement les moins chères, Boursorama imposera 50 € pour transférer un PEL en dehors de ses coffres virtuels, tandis que Hello Bank demandera 65 €.

Parmi les poids lourds de la finance mondiale, on notera qu’Axa Banque se contente de 60 € et BNP Paribas de 65 €.

Enfin pour cette mise à jour il y a une nouveauté : 3 agences bancaires ne facturent aucun frais de transfert de PEL. Il s’agit de 2 filiales de la Société Générale à la Réunion et à Mayotte, ainsi que le Crédit Agricole de la Réunion.

Pourquoi les banques imposent des frais de transfert de PEL

Le plan épargne logement est un contrat, effectivement transférable d’un établissement à un autre. La loi protège l’épargnant qui conserve ainsi son taux de rémunération initial, son ancienneté et donc ses droits à prêt accumulés.

Le problème est que la rémunération du PEL est réglementée. Les 286,5 milliards d’euros qui y dorment sont rémunérés en moyenne à 2,63 % (source Banque de France parution juillet 2020). Toutefois le gouvernement a abaissé le rendement à 1 % depuis le 1er août 2016, à cause des faibles performances des marchés obligataires.

Un épargnant souhaitant clore son PEL actuel pour éviter les frais de transfert, puis en ouvrir un autre, devra se contenter d’une plus faible rémunération.

Il pourrait alors choisir de maintenir son plan épargne logement dans cette ancienne banque et le laisser tel quel. Toutefois le titulaire a l’obligation d’effectuer des versements annuels minimums de 540 €. Or l’agence peut légalement exiger que le livret soit alimenté par un compte bancaire domicilié dans ses coffres.

Cette condition lui permet d’éviter que ses clients ne profitent de la compétitivité des banques en ligne. Heureusement, il existe quelques parades.

Payer les frais de transfert d’un PEL ou refuser ?

Comme d’habitude, le consommateur doit se livrer à du pianotage de calculette. La première étape consiste à additionner les frais que vous payez dans votre banque actuelle. Puis vous les comparez avec ceux de votre nouvelle banque, en tenant compte des frais de transfert de votre PEL.

Exemple : entre la tenue de compte, la carte de crédit et autre assurances, actuellement vous payez 120 € par an. Vous avez trouvé une banque en ligne moins chère, qui ne vous coûtera que 70 € par an. Pour transférer votre PEL, votre banque actuelle vous demande 80 €. Conclusion : vous retomberez sur vos pieds au bout de 2 ans.

Vous pourriez également avoir intérêt à clôturer votre plan épargne logement. Effectivement si vous avez ouvert votre PEL avant 2015, le taux plafond du prêt dépasse les 4 %. En juillet 2020 la moyenne était à 1,25 % sur 224 mois. À ce niveau vous pourriez tout simplement utiliser cette épargne dans l’apport d’un prêt immobilier.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Abonnez-vous à ce fil de discussion
Notifier de
10 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Commentaires dans le texte
Voir tous les commentaires
Braco
9 septembre 2020 11 h 48 min

Bonjour, concernant un PEL de 1989, j’ai transféré ce plan dans une autre banque qui a payé les frais de transfert soit 120€. Toutefois le montant initial brut était de 175000€, le transfert est ramené à 148000€, la différence étant sensiblement au montant de l’impôt à payer exigible quand on… Lire la suite »

Édité le 19 jours il y a by Braco
Aurélien
4 mars 2020 9 h 07 min

Bonjour, Suite au transfert de mon PEL de la caisse d’épargne vers le Crédit Agricole, j’ai été prélevé de 75,20€ pour frais de transfert. Je n’ai reçu aucun document m’informant de ce prélèvement. Afin de me faire rembourser ces frais par le CA, je souhaite obtenir une facture (demande refusé… Lire la suite »

Francis
3 mars 2020 8 h 41 min

Bonjour, J’ai transférer mon PEL de la Bred vers la caisse d’épargne. Le transfert à pris un ans et je n’ai pas la totalité de mon montant en plus du frais de transfert, il m’ont retirer 2745.89 sur mon transfert. Le PEL à plus 8 ans. Pourriez me dire si… Lire la suite »