Accueil Comment faire baisser ses mensualités de crédit

Comment faire baisser ses mensualités de crédit

Vos dettes sont trop lourdes à supporter ? Vous avez le droit de les faire racheter par un établissement financier spécialisé afin de les rembourser moins cher. Cette opération s’appelle un rachat de crédits, elle peut se boucler en moins d’un mois. Avec ou sans hypothèque, en conservant ou en rallongeant la durée, plusieurs formules sont possibles pour faire baisser ses mensualités de crédit.

Baisser les mensualités de tous ses crédits

Un ménage ayant plusieurs prêts à rembourser peut les regrouper au sein d’un seul et même plan de financement. On parle alors d’un regroupement de crédits. Il peut s’agir :

  • de plusieurs prêts à la consommation,
  • de plusieurs prêts immobiliers,
  • d’un ou de plusieurs prêts immobiliers avec un ou plusieurs prêts à la consommation.

Lorsque la dette immobilière représente plus de 60 % de l’ensemble des dettes à regrouper, la loi impose qu’un taux immobilier soit appliqué à l’opération. Il s’agit de la meilleure configuration possible pour diminuer ses mensualités de manière effective.

À titre de comparaison, en août 2019 la Banque de France constate que le taux de prêt immobilier moyen est de 1,31 %. Bien en-dessous du taux de prêt amortissable à la consommation, qui s’établit à 3,83 %.

Le piège est que certaines sociétés spécialisées vont proposer à l’emprunteur un fort allongement de la durée des remboursements. Cet étirement lui permettra effectivement d’abaisser les mensualités de ses crédits, mais il n’en a pas forcément besoin. Il pourrait très bien conserver la même durée, tout en diminuant ses mensualités mais sans augmenter le coût du crédit à terme.

Même si le demandeur est en situation d’urgence, il doit prendre le temps de comparer les meilleures offres.

Baisser uniquement les mensualités de son prêt immobilier

Les banques sont ouvertes au rachat d’un crédit immobilier uniquement, à condition que l’emprunteur transfère ses revenus dans l’une de ses agences. Cette condition fait toutefois partie de la négociation, le client se trouvant alors en position de réclamer un avantage à cette nouvelle banque.

Toutefois un écart de 100 points de base entre le taux actuel de l’emprunteur et le taux qu’on lui propose est nécessaire, pour qu’il puisse vraiment diminuer ses mensualités.

D’après la Banque de France le taux d’intérêt immobilier est à 1,31 % en août 2019. Il faudrait donc remonter jusqu’à avril 2015 pour trouver une moyenne de 2,34 %. Cet écart suffirait en théorie pour rendre l’opération intéressante.

Mais le piège est constitué par les frais de dossier. Car si le nouvel établissement bancaire prendra en main toutes les démarches, il facturera inévitablement des frais à son client. Il arrive même que certaines banques proposent des taux immobiliers attractifs à celui qui souhaite diminuer ses mensualités.

Mais au final le coût des prestations (tenue de compte, opérations courantes…) fait que l’opération n’est pas forcément valable.

Baisser ses mensualités encore plus, attention aux chimères

Certains particuliers ayant uniquement des crédits à la consommation, se verront proposer une opération de rachat avec l’appui d’une hypothèque immobilière. Ils pourront effectivement obtenir une seule mensualité unique, dont le montant est bien inférieur à la totalité des échéances actuelles de ses crédits à la consommation.

Le piège : son bien immobilier est désormais adossé au remboursement de son nouveau crédit. En cas de défaut d’une centaine d’euros, il pourrait devoir faire face à une saisie.

Certains ménages proches d’une situation de surendettement vont être tentés d’accepter la première offre qu’on leur tend. Ils doivent bien se rappeler que rien n’est gratuit dans la vie, et que les sociétés de rachat de crédits ne sont pas des philanthropes. Plus elles allongent la durée de remboursement, plus elles engrangent d’intérêts bancaires.

Au bout du compte l’emprunteur aura effectivement moins de mensualités pour plus de pouvoir d’achat, mais il aurait pu rembourser sur moins longtemps pour payer moins d’intérêts.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles

2
Une question ? Un commentaire ? On vous répond !

500
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  Abonnez-vous à ce fil de discussion  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
henry

je souhaite un dredit sur une longue durée car celui que j ai actuellement est sur 10 ans donc des mensualitees importante et mon pouvoir d achat est tres tres faible