AccueilRachat de crédit46 % des Français en découvert bancaire

46 % des Français en découvert bancaire

Le découvert bancaire est une avance de trésorerie largement utilisée par le consommateur français. Les banques en tirent une importante source de revenus via la facturation d’intérêts, que l’on connait sous le nom d’agios. Une étude de Panorabanques montre que 46 % des Français y ont recours au moins une fois par an, pour un montant moyen de 232 €.

Les Français ont  232 € de découvert bancaire

L’année 2021 n’a pas été bonne pour le ménage français. Ils ne sont que 26 % à considérer que leur pouvoir d’achat est resté stable. Pire, 50 % des personnes interrogées par le baromètre annuel du pouvoir d’achat de Cofidis pensent que leur pouvoir d’achat a diminué.

Alors pour joindre les 2 bouts, le ménage français a recours au découvert bancaire au moins une fois par an. C’est ce que nous apprend une autre étude, cette fois de Panorabanques, qui indique que 46 % des Français sont en découvert au moins une fois par an. Il leur manque en moyenne 232 € pour finir le mois, mais beaucoup dépassent leur autorisation de découvert.

D’après Panorabanques, 49 % des Français qui sont à découvert au moins une fois dans l’année dépassent leur plafond de découvert. L’étude de Cofidis montre qu’il manque 467 €/mois en moyenne aux Français pour avoir l’esprit tranquille. Un supplément bienvenu qui serait utilisé pour 27 % d’entre eux dans l’alimentation. C’est que 61 % des personnes interrogées par Cofidis ont un projet en 2022. Pour le réaliser, ils auront recours au crédit à la consommation.

De son côté, Panorabanques précise que les difficultés concernent surtout les revenus modestes. Ainsi 61 % des Français qui gagnent moins de 1500 €/mois considèrent qu’ils ont un faible pouvoir d’achat.

Pour info : le regroupement de crédits permet de retrouver du pouvoir d’achat, cette opération est disponible autant pour les propriétaires que pour les locataires.

Le découvert bancaire, combien ça coûte ?

Au 31 janvier 2022 la Banque de France recensait 49,8 milliards d’euros sur les comptes ordinaires débiteurs, particuliers et professionnels confondus. Autant dire que les découverts bancaires sont une manne financière pour les banques, qui facturent des intérêts plus communément appelés agios.

Techniquement un découvert bancaire est un prêt de trésorerie, à ce titre elles ont le droit d’appliquer jusqu’à 21,16 % pour un montant inférieur ou égal à 3000 € (source : taux d’usure 1er trimestre 2022).

En supplément, une banque a le droit d’ajouter des frais de dossier pour un montant maximum de 8 € par opération et 80 € par mois. Il existe toutefois une exception pour les clients qui bénéficient d’une offre spécifique client fragile. Eux ne paieront pas plus de 4 € par opération pour un plafond de 20 € par mois.

Sont considérés comme étant en situation fragile, les ménages reconnus en état de surendettement ou ayant subi un refus d’ouverture de compte bancaire.

Le crédit renouvelable, alternative au découvert bancaire

Une étude de l’ASF (Association française des Sociétés Financières) en dit long sur les besoins de trésorerie du consommateur français. En janvier 2022 les ménages ont souscrit pour 745 millions d’euros de crédits renouvelables, ce qui représente 7 fois plus que les crédits auto.

Cette trésorerie qui se renouvelle automatiquement, exactement comme un découvert bancaire, présente un avantage de taille. Dans un prêt renouvelable les remboursements peuvent s’étendre sur 60 mois, tandis que le découvert ne peut pas excéder 3 mois ou 1 an selon les accords.

Certains ménages sont alors tentés par cette trésorerie facile, souscrite en toute discrétion sans que leur banque ne le sache. Mais la discrétion a un prix.

Il faut compter sur un TEG autour de 15 % pour un remboursement en une quinzaine de mensualités, alors que le TEG moyen du découvert bancaire se situe à 4,93 % en janvier 2022 (source : banque de France). Notons que la loi permet à l’emprunteur de transformer un prêt renouvelable en un prêt amortissable fixe, une banque ne peut pas refuser l’opération.

Emprunter Malin vous aide à réduire vos mensualités

Blog de référence depuis 2015, Empunter-Malin a aidé des milliers de Français à augmenter leur pouvoir d'achat. Si vous avez un projet immobilier ou de vie et que vous avez déjà un ou plusieurs crédits, la banque risque de vous dire non. Mais ça vous le savez déjà.

La solution, c'est le regroupement de crédit. Vous étalez vos mensualités, et en plus vous obtenez souvent un meilleur taux ! Faites le test, remplissez le formulaire ci dessous et recevez une simulation gratuite et sans engagement à la fin du test !

PS : je vous conseille d'être honnête dans vos réponses, sinon la simulation ne sera pas précise

Découvrez de combien vous pouvez baisser vos mensualités →

Fabien Belleinguer
Fabien Belleinguer
Auteur sur le site emprunter–malin.com. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.