AccueilActualité immobilièreAvantages de l'achat immobilier ancien avec travaux

Avantages de l’achat immobilier ancien avec travaux

L’accédant à la propriété français n’aime pas l’achat immobilier dans ancien avec travaux. Pourtant les rénovations permettent d’obtenir des crédits gratuits sur longue durée. Il existe même des dispositifs pour diminuer vos impôts.

Frais d’achat immobilier réduits dans l’ancien avec travaux

Lorsqu’un particulier achète un bien immobilier à un autre particulier, il doit supporter un ensemble de coûts d’achat faussement appelés frais de notaire. Or avec des droits de mutation à 4,5 % du prix de vente, la facture peut être élevée.

En nous rendant sur la calculatrice des notaires, on constate par exemple que la vente d’un bien immobilier ancien à 200 000 € dans le Var (83) coûte 15 700 € à l’acheteur. Ce dernier devra donc réunir un budget de 216 000 € (arrondis) pour devenir propriétaire.

En revanche s’il trouve un appartement ou une maison à rénover pour un prix de vente de 150 000 €, ses frais d’achat ne seront que de 12 300 €. En y faisant effectuer 50 000 € de travaux, son opération immobilière ne lui aura coûté que 212 300 €.

Conclusion : une fois le budget du candidat acheteur calculé, il pourrait obtenir quelques mètres carrés supplémentaires en se tournant vers l’immobilier ancien avec travaux.

Éco Prêt à Taux Zéro de 30 000 €

L’éco Prêt à taux Zéro est accessible à tous les ménages qui effectuent des travaux de rénovation thermique dans une résidence principale. Le prêt peut atteindre 30 000 €, remboursable sans intérêts, versé en une ou plusieurs fois en fonction des appels de fonds des prestataires.

Les travaux doivent concerner la performance énergétique, au travers d’isolation des murs, des toitures, des portes et/ou des fenêtres. Mais il peut également s’agir d’installer des équipements de chauffage ou de régulation thermique. Plus simplement, les travaux peuvent déboucher sur un niveau spécifique de consommation énergétique.

Un dispositif d’autant plus intéressant que ces types de travaux bénéficient d’une TVA réduite.

Pour info : au 2e trimestre 2021 l’État a accordé 16 956 éco-prêts à taux zéro, pour un montant moyen de 12 490 € remboursé sur 116 mois. Les bénéficiaires ont ainsi pu effectuer des travaux de 16 418 € (source SGFGAS).

Prêt immobilier à taux zéro

Le prêt immobilier à taux zéro de l’État finance 40 % du coût d’un achat immobilier avec travaux, sans intérêts bancaires. Il est réservé aux primo accédants uniquement avec quelques exceptions.

Dans l’immobilier ancien il est lié à une obligation de travaux, qui doivent représenter 25 % du coût total de l’opération. Les travaux concernés sont nombreux, ils vont de l’ajout de surfaces habitables aux travaux d’économie d’énergie, en passant par l’assainissement.

Le prêt immobilier à taux zéro de l’État est disponible uniquement sur les zones B2 et C.

Pour info : au 2e trimestre 2021 ce dispositif a permis de financer 3602 opérations immobilières avec travaux, prêtant un montant moyen de 51 441 € (source SGFGAS).

Jusqu’à 10 000 € de prime à la rénovation énergétique « MaPrimeRénov »

La prime à la rénovation énergétique est disponible autant pour les propriétaires occupants que les propriétaires bailleurs. Par ailleurs, les copropriétés y ont également droit.

Le montant de la prime peut atteindre 10 000 € pour l’achat d’une chaudière à granulés dans un foyer à revenus très modestes. Les plafonds de ressources et barèmes sont consultables en ligne, et dépendent notamment de la localisation géographique.

Ce qui rend ce dispositif particulièrement intéressant, est que la prime à la rénovation énergétique sera versée dans les 4 mois suivant l’achèvement des travaux. En supplément, MaPrimeRénov est cumulable avec les certificats d’économie d’énergie, les aides des collectivités locales ainsi que les aides d’Action Logement.

Loi Denormandie : investissez dans l’ancien avec travaux contre remise d’impôt

La loi Denormandie est l’équivalent de la loi Pinel mais pour l’immobilier ancien. Dans ce dispositif fiscal, un particulier achète un logement ancien avec travaux dans une liste de communes éligibles. Il effectue des travaux pour au moins 25 % du coût total de l’opération.

Puis il met en location à des locataires dont les revenus ne dépassent pas un certain plafond. Lui-même est tenu de respecter un plafond de loyer. Par la suite, il perçoit une remise d’impôt qui peut monter jusqu’à 21 % du prix du bien immobilier sur une période de 12 ans.

Fabien Belleinguer
Fabien Belleinguer
Auteur sur le site emprunter–malin.com. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.