AccueilCrédit immobilierAujourd'hui, on peut emprunter 300 000 € avec moins de 4000 €/mois

Aujourd’hui, on peut emprunter 300 000 € avec moins de 4000 €/mois

La moyenne générale des taux immobiliers se relève légèrement à 1,07 % (mise à jour février 2022), très proche de son plus bas niveau jamais atteint. En conséquence le pouvoir d’achat immobilier des ménages reste excellent. Ainsi des revenus de 3600 € pourraient suffire à emprunter 300 000 €. Pour peu que l’on soit en mesure de régler les frais d’achat, cette capacité d’emprunt permet un studio à Paris ou une maison à Rennes.

Quels revenus pour un prêt immobilier de 300 000 € ?

Sur 25 ans Sur 20 ans Sur 15 ans
3575 €/mois 4230 €/mois 5375 €/mois

Méthodologie : pour un prêt immobilier de 300 000 €, prime d’assurance emprunteur 100 €/mois soit 0,4 % du capital emprunté, 35 % d’endettement maximum. Les emprunteurs disposent d’un apport personnel couvrant les frais d’achat et d’emprunt. Taux moyens observés par CSA/Crédit Logement en janvier 2022. La flèche représente l’évolution par rapport à la dernière mise à jour.

Aujourd’hui un ménage se situant dans la moyenne de ses contemporains, pourrait emprunter à 1,15 % sur 25 ans. Un prêt immobilier de 300 000 € remboursé sur cette durée donnerait donc des mensualités de 1151 € sans assurance.

Or une banque considère qu’elle peut prêter à un particulier si ses échéances ne dépassent pas 35 % de ses ressources, cotisation de l’assurance emprunteur incluse. Nous partons du principe que la prime d’assurance serait de 0,4 % du capital emprunté, soit 100 €/mois, ce qui fait monter la mensualité à 1251 €. Cela signifie qu’un ménage percevant 3575 € de revenus imposables nets, serait capable d’emprunter 300 000 € s’il n’a aucun crédit en cours. Une bonne nouvelle pour les jeunes ménages qui souhaitent devenir propriétaires.

Il pourra également choisir de rembourser sur 20 ans à 1,00 %. Ses mensualités seraient alors de 1380 € hors assurance. En comptant 100 € d’assurance emprunteur, leurs mensualités seraient donc de 1480 €. Cela signifie qu’il faudrait gagner 4230 €/mois pour emprunter 300 000 € sur 20 ans.

À ce niveau certains ménages seront tentés de souscrire leur crédit immobilier sur 15 ans à 0,88 %, comme le permet la tendance actuelle. Les mensualités seraient alors de 1780 € sans assurance. En ajoutant la cotisation d’assurance emprunteur de 100 €/mois, on obtient 1880 € de mensualités. Un simple calcul montre que des revenus de 5375 €/mois suffiraient pour emprunter 300 000 € sur 15 ans. Dans un couple, cela sous-entend que chacun perçoive 2690 € net par mois.

Mais bien sûr il ne s’agit que d’estimations, dans la pratique il y a les frais d’emprunt et les frais d’achat.

Frais sur un bien immobilier à 300 000 €

Lorsque l’on achète un logement à un particulier, le nouveau propriétaire va devoir payer des droits de mutation de 4,5 % du prix. Il y a également les émoluments du notaire, puis les frais de publicité et d’hypothèque. Enfin, un prêt immobilier, quelque soit son montant, s’accompagne d’une caution et de frais de dossier.

Faites le test : quel meilleur taux pour votre projet immobilier ?

Emprunter Malin aide depuis 2015 les Français à mieux se renseigner avant de signer. Des milliers de familles remplissent notre formulaire gratuit et sans engagement pour recevoir des propositions de crédits immédiatement !

Un projet immobilier ? Pour savoir s'il est réaliste, faites la simulation. Remplissez le formulaire ci-dessous. Soyez honnête avec vos réponses pour obtenir une estimation précise.

En tout il est nécessaire de prévoir 10 % du prix de vente si le logement est ancien, et 5 % s’il est neuf. Ainsi 30 000 € d’épargne seront nécessaires pour emprunter 300 000 € pour un bien ancien. Un apport personnel de 15 000 € pourrait suffire si l’acheteur vise une habitation neuve.

Si ses revenus sont dans la moyenne de ceux ses contemporains, il pourra bénéficier du prêt à taux zéro de l’État, qui prendra en charge 40 % du prix de vente sans intérêts bancaires. Ce dispositif est disponible pour le neuf autant que pour l’ancien, à condition de bien choisir sa zone géographique.

Que peut-on acheter avec un prêt immobilier de 300 000 € ?

Un ménage en mesure d’emprunter 300 000 € pour acheter un logement n’a que l’embarras du choix, tout n’est qu’une question d’emplacement. À Paris, il pourra s’installer dans un studio de 28 m² au quartier Saint-Lambert du 15e (sources notaires). Ou bien il pourra opter pour un deux-pièces de 34 m² à Pont-De-Flandre dans le 19e.

Heureusement pour lui, il y a plus grand. S’il quitte la capitale direction la grande couronne, il trouvera des maisons à Gonesse (95) pour 274 700 €. Mais il devra sacrifier un peu d’espace pour habiter aux portes de la plus belle ville du monde, en petite couronne.

À Joinville le pont (94) son prêt immobilier de 300 000 € devrait suffire pour acheter un appartement ancien 48 m². Attention toutefois, les derniers relevés des notaires d’Île-de-France montrent que le prix du m² affiche une tendance continuelle à la hausse.

Mais Paris n’est pas la France. Sur Rennes Métropole un budget de 300 000 € permettrait d’acheter une maison de 100 m².

Direction le soleil et la Métropole Aix Marseille Provence. Les notaires constatent que le prix médian d’un appartement ancien se limite à 3000 €/m². Un prêt immobilier de 300 000 € permettrait de devenir propriétaire d’un spacieux 100 m².

Et pour ceux qui recherchent l’un des meilleurs domaines skiables au monde, il y a les Alpes françaises. À La Plagne (Haute-Savoie) ce budget permet d’espérer un appartement ancien de 75 m².

Vous avez un votre projet immobilier ?

Tous les mois, plus de 2000 personnes font une simulation sur Emprunter Malin.

Fabien Belleinguer
Fabien Belleinguer
Auteur sur le site emprunter–malin.com. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.