Accueil Consommation Financer ses études : crédits, bourse, aides

Financer ses études : crédits, bourse, aides

Amphithéâtre de l'université de Franche-Comté
Photo crédit : http://actu.univ-fcomte.fr.

Financer des études de commerce dans une école privée après le bac peut coûter jusqu’à 28 166 €/an (source : Letudiant.fr). Dans le public c’est moins cher, l’addition descend à 4480 €/an. Heureusement vous pouvez vous faire aider. L’État propose une bourse et même un prêt garanti si vous êtes destiné à de bons revenus. Pour les autres, il reste l’épargne personnelle accompagnée du crédit à la consommation.

Financer ses études avec une bourse sur critères sociaux

L’État participe au financement des études dans une fourchette comprise entre 1020 € et 5612 € par an. Cette bourse est valable aussi bien dans l’enseignement public que privé, en France ou dans un autre pays de l’Union Européenne. Entre autres conditions, les principales sont :

  • Vous devez étudier à plein temps,
  • vous devez avoir moins de 28 ans au 1er septembre de l’année des études.

Le montant de la bourse dépend des revenus fiscaux de la famille de l’étudiant, du nombre d’enfants à charge dans le foyer, et de l’éloignement du lieu d’étude. Pour savoir si l’État pourra financer vos études, utiliser le simulateur du CROUS.

Exemple : lors d’une simulation effectuée le 7 novembre 2019, on voit qu’un étudiant dont les parents perçoivent 40 000 €/an, ayant 2 frères et sœurs, souhaitant étudier à moins de 30 km, percevra une bourse de 1020 €/an. Si les revenus de ses parents sont de 20 000 €/an, sa bourse monte à 1687 €/an.

Le prêt étudiant garanti par l’État

Si vous suivez des études supérieures susceptibles de vous apporter de bons revenus dans votre carrière professionnelle, l’État veut bien garantir votre prêt étudiant jusqu’à 15 000 € à hauteur de 70 %.

Comparatif des mensualités

 5 000 € sur 4 ans10 000 € sur 5 ans20 000 € sur 7 ans 
Cetelem112 €/mois182 €/mois282 €/moisVoir
Yelloan115 €/mois185 €/mois287 €/moisVoir
Banque Casino132 €/mois193 €/mois-Voir
Cofidis131 €/mois192 €/mois289 €/moisVoir
Cofinoga112 €/mois182 €/mois282 €/moisVoir
Comparatif des mensualités en €/mois pour un prêt personnel de 5000 € sur 4 ans, 10 000 € sur 5 ans, et 20 000 € sur 7 ans. Assurances emprunteurs non-incluses.
Important : ces résultats ont été obtenus le 15 novembre 2019 avec les taux procurés par notre partenaire AWIN, et sur le site de Yelloan. Les résultats ont été arrondis au nombre supérieur. Vous pourriez obtenir des mensualités différentes suite à votre propre simulation.

Tout comme dans le cadre d’un prêt étudiant classique, vous commencez à rembourser une fois votre diplôme obtenu. Les caractéristiques de ce type de financement sont :

  • Aucune garantie n’est demandée, ni de parents, ni d’un tiers.
  • Aucune caution n’est demandée.
  • La garantie de l’État est accordée sans condition de ressources.
  • La durée minimum est de 2 ans.

Mais le prêt étudiant garanti par l’État n’est pas illimité, ainsi en novembre 2019 l’enveloppe budgétaire avait déjà été entièrement consommée. En supplément, seules 5 banques participent au dispositif et chaque agence peut refuser de l’accorder au cas où l’endettement des familles serait trop important.

Emprunter pour financer les études des enfants

La meilleure façon de financer des études supérieures, c’est encore l’épargne. Il s’agit de s’y prendre suffisamment tôt, par exemple avec des supports défiscalisés comme les livrets l’assurance-vie.

Mais cela ne suffit pas toujours, alors certains parents ont recours au crédit à la consommation. Ils peuvent le faire :

  • Avec hypothèque s’ils sont propriétaires,
  • sans hypothèque s’ils sont locataires ou s’ils ne souhaitent pas hypothéquer.

Le financement des études des enfants prend la forme d’un crédit de trésorerie, avec ou sans justificatifs de dépenses.

Pour info : pour un prêt personnel de plus de 20 000 € avec justification de dépenses, le taux d’intérêt chez Cetelem est de 3,60 % sur 5 ans. Il monte à 4,40 % sans justification de dépenses, plus de détails ici.

Combien coûtent des études supérieures ?

Le moins cher c’est encore l’université. D’après le simulateur de l’étudiant.fr, un Master revient à 306 €/an, un doctorat à 441 €/an.

Dès que l’on arrive dans le privé, la facture décolle considérablement. Par exemple une école publique d’ingénieur après le bac coûte 606 €/an. Dans le privé il faut s’attendre à 6312 €/an, soit 10 fois plus cher. Votre enfant est un artiste ? Ses études vous coûteront 1209 €/an dans une école d’art publique, et 8182 €/an dans le privé.

Bien entendu on ne compte pas encore les frais de vie. Et comme il faut loger les enfants, certains parents considèrent donc investir dans un petit logement pour étudiants, quitte à le revendre une fois le diplôme en poche.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles

Une question ? Un commentaire ? On vous répond !

500
  Abonnez-vous à ce fil de discussion  
Notifier de