AccueilConsommationLe fonctionnement du prêt personnel sans justificatif

Le fonctionnement du prêt personnel sans justificatif

Le prêt personnel permet à un particulier d’emprunter de l’argent sans justificatifs de dépenses. Il peut se souscrire auprès de banques ou de sociétés de crédit, à condition de disposer de la capacité de remboursement nécessaire.

Un prêt personnel sans justificatif de dépenses

La particularité du prêt personnel est que le prêteur ne demande pas quel usage l’emprunteur va faire de l’argent ainsi obtenu. L’emprunteur n’a aucun justificatif de dépense à montrer, au contraire d’un prêt pour voiture neuve.

Il peut par exemple s’agir du prêt d’argent à un ami, d’emprunter pour un mariage ou pour des travaux à réaliser soi-même. Le prêt personnel est le crédit à la consommation préféré des Français. Ils en ont souscrit 993 millions d’euros en janvier 2022, ce qui représente +16 % par rapport à la même période l’année dernière. (source : Association française des Sociétés Financières – ASF).

Étant donné que le prêteur ne peut pas savoir à quoi vont être destinés les fonds, il a tendance à appliquer un TAEG (Taux Annuel Effectif Global) plus élevé que dans le cadre d’un prêt à la consommation affecté.

Le prêt personnel sans justificatifs de dépenses n’est donc pas recommandé pour l’achat d’un bien, car les protections du code de la consommation pourraient ne pas se déclencher.

Exemple : un particulier achète des équipements de jardin avec un prêt personnel sans justificatifs de dépenses. Malheureusement les équipements ne sont plus disponibles, la livraison est annulée. En revanche le crédit n’est pas annulé. S’il avait financé ces équipements avec un prêt à la consommation affecté, le crédit aurait été annulé.

Prêt personnel sans justificatifs mais avec protection

La banque ou la société de crédit est tenue par la Loi de renseigner le candidat emprunteur. À ce titre, elle lui remet une offre préalable qui doit préciser qu’il s’agit d’un prêt personnel.

La loi octroie à l’emprunteur un droit de rétractation de 14 jours calendaires à partir de la signature d’un contrat de prêt personnel. Pendant ces 14 jours, le prêteur n’a pas le droit de verser les fonds sur son compte bancaire.

La banque ou la société de crédit peut demander la présence d’une assurance emprunteur, mais elle n’a pas le droit d’en imposer une en particulier.

Cette sécurité peut être intéressante en fonction de la situation personnelle et professionnelle du souscripteur. Effectivement, en cas de décès l’assureur devra rembourser le capital restant en fonction de la quotité du sinistré. En cas d’accident de la vie l’assureur devra verser sa quote-part de mensualités, soulageant ainsi le budget du foyer.

En supplément, le prêteur peut considérer que le candidat emprunteur présente un risque de défaut de paiement. Il va alors lui demander de trouver une personne pour se porter caution sur le crédit.

Pour info : tous les jours des grandes surfaces proposent des paiements en plusieurs fois sans frais, dont les contrats sont encadrés par le Code de la consommation.

Les faux prêts personnels sans justificatifs

Il est important de préciser qu’un prêt d’argent sans justificatifs de dépenses n’est en aucun cas un prêt sans justificatifs de revenus. Car le prêteur potentiel demande toujours au moins des fiches de salaires ainsi qu’un contrat de travail. Face à ces exigences, certains se tournent vers le prêt d’argent entre particuliers.

Tous les jours des particuliers qui croulent sous les dettes recherchent des solutions pour emprunter, sans justifier de leur situation financière. Les seules réponses qu’ils trouvent son celles d’escrocs au mode opératoire bien rodé.

Il est pourtant possible d’obtenir un prêt personnel sans justificatif de dépenses auprès de banques et de sociétés de crédit. Plus le prêteur potentiel met de temps à étudier la solvabilité du demandeur, plus le taux sera intéressant.

Attention au crédit rapide accordé à la va-vite dans les grandes surfaces. Ils sont généralement chers, même s’ils ne peuvent pas dépasser le taux d’usure de 4,93 % pour les crédits de plus de 6000 € accordés au 2e trimestre 2022.

Le crédit sans justificatif pour des besoins urgents

Quand un particulier demande à sa banque un crédit sans justificatif de dépense, celle-ci ne va effectivement pas lui demander de se justifier. Mais la banque n’est pas bête, elle sait très bien que cet argent peut servir à payer d’autres dettes. Une situation qui ne lui plaît pas, car cette accumulation de dettes pourrait mener à l’insolvabilité.

Ainsi lorsqu’un particulier fait face à des besoins urgents de trésorerie, il va se heurter au filtrage du système bancaire. Heureusement il y a d’autres voies à explorer, voici comment obtenir un crédit sans justificatif.

Tout d’abord il y a la solution intéressante proposée par FinFrog, qui n’est ni une banque ni une société de crédit, mais un intermédiaire en financement participatif. D’un côté de l’écran on trouve des particuliers ayant besoin de trésorerie rapidement, de l’autre côté de l’écran on trouve d’autres particuliers qui veulent bien leur prêter.

Il est ainsi possible d’obtenir un micro crédit de 100 € à 600 €, en remboursant jusqu’à 10 fois. Sans surprise, le coût est élevé et proche du taux d’usure. En revanche, FinFrog affirme pouvoir verser les fonds en 48 h, ne demande qu’une pièce d’identité, une carte bancaire ainsi que les accès de connexion à votre banque en ligne. Cerise sur le gâteau : avec FinFrog on peut obtenir un crédit rapide sans justificatif même si on est inscrit au FICP.

Il y a également la solution du micro crédit social. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un crédit sans justificatifs, car le service d’accompagnement social qui servira d’intermédiaire demandera à quoi vont servir les fonds prêtés. En revanche, le micro crédit social représente une bonne solution pour celles et ceux qui ont vu se fermer toutes les portes.

Emprunter Malin vous aide à réduire vos mensualités

Blog de référence depuis 2015, Empunter-Malin a aidé des milliers de Français à augmenter leur pouvoir d'achat. Si vous avez un projet immobilier ou de vie et que vous avez déjà un ou plusieurs crédits, la banque risque de vous dire non. Mais ça vous le savez déjà.

La solution, c'est le regroupement de crédit. Vous étalez vos mensualités, et en plus vous obtenez souvent un meilleur taux ! Faites le test, remplissez le formulaire ci dessous et recevez une simulation gratuite et sans engagement à la fin du test !

PS : je vous conseille d'être honnête dans vos réponses, sinon la simulation ne sera pas précise

Faites la simulation maintenant =>

Fabien Belleinguer
Fabien Belleinguer
Auteur sur le site emprunter–malin.com. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.