Accueil Comment obtenir un prêt personnel sans justificatif

Comment obtenir un prêt personnel sans justificatif

Un particulier désirant emprunter sans justificatif de dépenses, dispose de la solution du prêt personnel. Que le prêteur soit une banque ou une société de crédit, on ne lui demandera pas à quoi lui servira son argent. Ce type de financement est plus cher que le crédit affecté, et nécessite les mêmes démarches.

pret-perso
Trésorerie non renouvelable, accordée sans justificatifs de dépenses.

1- Réunir bulletins de salaire, relevés de comptes bancaires et quittances

La première démarche consiste à réunir et à photocopier les documents qui seront demandés par tous les prêteurs démarchés. Il est effectivement recommandé de s’adresser à plusieurs organismes, afin d’être en mesure de comparer les meilleures conditions.

Il sera généralement demandé :

  • un justificatif d’identité.
  • Au moins 3 bulletins de salaire.
  • La copie du dernier avis d’imposition.
  • Une quittance de moins de 3 mois.
  • Les 3 derniers relevés de compte.

Important : Certains établissements demandent plus de justificatifs que d’autres. Monter un dossier chez eux est plus fastidieux, mais le TEG (Taux Effectif Global) consommation peut-être plus intéressant.

Comparatif des mensualités

 5 000 € sur 4 ans10 000 € sur 5 ans20 000 € sur 7 ans 
Cetelem113 €/mois184 €/mois283 €/moisVoir
Banque Casino133 €/mois193 €/mois-Voir
Cofidis133 €/mois193 €/mois291 €/moisVoir
Younited Credit112 €/mois182 €/mois270 €/moisVoir
Cofinoga113 €/mois183 €/mois283 €/moisVoir
Comparatif des mensualités en €/mois pour un prêt personnel de 5000 € sur 4 ans, 10 000 € sur 5 ans, et 20 000 € sur 7 ans. Assurances emprunteurs non-incluses.

Important : ces résultats ont été obtenus le 08 août 2019 avec les taux procurés par notre partenaire AWIN. Les résultats ont été arrondis au nombre supérieur. Vous pourriez obtenir des mensualités différentes suite à votre propre simulation.

2- Rester dans le circuit légal

Dans l’oreille du public, emprunter sans justificatif signifie bénéficier d’un crédit sans que l’on ne demande de preuves de revenus. C’est faux. Une « absence de justificatif » veut dire que l’emprunteur n’est pas tenu de prouver à quoi il utilise les fonds reçus.

Dans tous les cas, banques et sociétés de crédit vont vérifier les revenus de leurs clients. Ainsi les particuliers travaillant en CDD ou en intérim se voient souvent demander la caution d’un tiers. Le candidat prêteurs est alors tenu de s’assurer de la solvabilité de la caution, c’est ce qu’a conclu la justice.

Toutefois certaines personnes ayant de faibles ressources ont tendance à se tourner vers Internet pour emprunter quand même. La plupart d’entre elles tombe dans le piège d’annonces trouvées sur des forums mal modérés. Des escrocs y utilisent de fausses identités afin de promettre des prêts entre particuliers sans justificatifs de revenus.

L’aventure des infortunés candidats se termine toujours de la même manière. Ils versent des frais de dossier ou un acompte, espérant ainsi recevoir les sommes promises. Mais ils ne les reçoivent pas, et n’arriveront jamais à mettre la main sur le voleur.

3- Ne pas se tromper de prêt à la consommation

Le prêt personnel permet d’emprunter entre 200 € et 75 000 €, sans avoir à justifier des dépenses. Ce qui peut paraître un avantage à certains est en fait un inconvénient lorsque l’on finance un objet ou un service.

Car à partir du moment où l’emprunteur ne justifie pas ses dépenses comme il le ferait dans un prêt à la consommation affecté, il n’existe aucune garantie sur l’objet acheté.

Ainsi un prêt personnel ne peut pas être annulé dès lors que les sommes ont été déposées sur le compte de l’emprunteur. Or il peut arriver que la chose convoitée ne soit plus disponible. Il se peut également que le bien commandé soit livré défectueux, ou ne corresponde pas à ce qui était annoncé.

Si ces cas se présentent, l’acheteur doit quand même rembourser son prêt de trésorerie car ce dernier n’est pas lié à un bien ou un service spécifique.

Le prêt personnel est plutôt recommandé pour prêter de l’argent à des proches, ou réaliser un projet professionnel. Certains l’utilisent également pour acheter un véhicule d’occasion à bas prix, ou partir en voyage.

Pour info : tous les jours des grandes surfaces proposent des paiements en plusieurs fois sans frais, dont les contrats sont protégés par le Code de la consommation.

4- Où faire une demande de prêt personnel sans justificatifs de dépenses ?

Sur un comparateur en ligne

La meilleure façon d’avoir une vue sur les offres du marché, est d’utiliser un comparateur de crédit. Les formulaires sont faits pour être intuitifs et rapides, et peuvent être remplis depuis un téléphone portable.

Avantages : le candidat emprunteur peut ainsi comparer les taux proposés par une vingtaine de sociétés de crédit. Il y voit également le montant des mensualités et des intérêts, car ces informations sont imposées par la loi.

Inconvénients : certains de ces comparateurs demandent à l’utilisateur de rentrer ses données personnelles avant de lui dévoiler les résultats. Il peut alors se retrouver envahi de spams dans les jours qui viennent.

Pour info : certaines FinTechs, ces start-up spécialisées dans la finance, sont capables de donner une réponse instantanée grâce à une étude comportementale.

Auprès de sa banque

Toutes les banques proposent des prêts personnels sans justificatifs de dépenses. Si l’on s’adresse à une banque concurrente le procédé risque d’être long, car un entretien sera nécessaire avec un conseiller clientèle.

Avantages : s’adresser à sa propre banque pour emprunter permet d’obtenir une réponse rapide, car l’agence possède déjà les renseignements financiers nécessaires. Les banques sont généralement moins chères, pour être les plus pointilleuses.

Inconvénients : seuls les bons profils peuvent souscrire un crédit à la consommation auprès d’une banque. Ainsi cette dernière peut réclamer toute une batterie de justificatifs, comme le double du contrat de travail.

Sur une plate-forme de prêt d’argent entre particuliers

Les sites de prêt d’argent entre particuliers accordent des prêts personnels, sans demander à l’emprunteur de justificatifs de dépenses. Toutefois ils ne s’adressent pas à des personnes inscrites au FICP, ou ne présentant pas de revenus pérennes.

Avantages : cette solution peut être moins chère que celle d’un organisme de crédit, particulièrement sur les petites sommes.

Inconvénients : attention aux pièges, il convient de n’utiliser que des sites de sociétés agréées par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers).

5- Comparer les offres de prêts

Le prêt personnel, même sans justificatifs de dépenses, reste sous les règles du Code de la consommation. Ainsi le prêteur a l’obligation de remettre une offre préalable à son futur client, et doit maintenir les conditions indiquées pendant 15 jours.

L’offre préalable doit inclure :

  • Le taux actuariel effectif global (TAEG). On compare plusieurs offres de crédit avec le TAEG, celle présentant le plus faible est la moins chère.
  • Le type de crédit, dans ce cas il doit s’agir d’un prêt personnel.
  • Le nombre d’échéances et leur périodicité, en général il s’agit de remboursements mensuels.
  • Le montant du prêt, ainsi que les conditions d’octroi (avec ou sans justificatifs).
  • Le montant total dû par l’emprunteur, capital + intérêts.
  • Le coût total de l’opération, intérêts, frais de dossier et prime d’assurance emprunteur éventuelle.
  • Les autres informations concernent l’existence d’un délai de rétractation, ainsi que tous les droits dont dispose le consommateur.

Il convient de ne pas se précipiter, en particulier si un établissement de crédit propose une offre promotionnelle. D’ici quelque temps un concurrent fera de même, or il est tout à fait possible d’emprunter dans une banque sans forcément y ouvrir de compte courant.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles

Une question ? Un commentaire ? On vous répond !

500
  Abonnez-vous à ce fil de discussion  
Notifier de