AccueilMarché immobilierÀ 10 690 €/m², qui peut encore acheter un appartement à Paris...

À 10 690 €/m², qui peut encore acheter un appartement à Paris ?

Les prix de l’immobilier à Paris ont régressé de -1,7 % en 3 mois. Les notaires constatent ainsi que les actes définitifs de ventes sur les appartements anciens, se signeront pour 10 690 €/m² de médiane à la fin juin 2021. Le budget reste conséquent, certains candidats acheteurs vont être tentés de s’installer en proche périphérie pour trouver moins cher et plus grand.

Acheter un appartement à Paris, combien ça coûte ?

Rappelons ici que les notaires calculent une médiane. Cela signifie qu’à un prix médian attendu de 10 690 €/m² d’avril à juin 2021, la moitié des ventes s’effectuera au-dessous et l’autre moitié au-dessus. En clair, la moitié des nouveaux propriétaires parisiens d’aujourd’hui paye plus de 10 690 €/m².

De son côté le baromètre LPI affiche une moyenne de 11 395 €/m² sur 3 mois. Pour les agences immobilières membres du réseau, les ventes les plus élevées ont eu lieu dans le 6e arrondissement pour 14 292 €/m². Le budget le plus abordable se trouve dans le 19e à 8560 €/m².

Pour les notaires, les prix des appartements anciens parisiens afficheraient une baisse de +0,2 % d’avril à juin 2021, par rapport aux 3 mois précédents. Un ajustement qui surviendrait alors que les prix de l’immobilier sont élevés dans la capitale.

À titre d’exemple, le quartier Saint-Ambroise (11e) a vu le montant de ses transactions immobilières flamber de +40 % en 5 ans. Un appartement ancien y coûte 10 840 €/m².

Qui peut devenir propriétaire à Paris ?

Comme tous les mois lors de la mise à jour de cet article, Emprunter Malin épluche les sites d’annonces entre particuliers.

Pour cette édition, nous tombons sur un 3 pièces de 62 m² dans le 17e. Les photos montrent un intérieur très propre et très bien entretenu, l’immeuble possède même un petit jardin. Situé au premier étage, la vue donne justement sur le jardin. Pour devenir propriétaire des 3 pièces et de la cave qui va avec, l’actuel propriétaire en demande 800 000 €.

Au mieux les banques prêtent à 100 %, c’est-à-dire uniquement sur le prix du bien immobilier. Les emprunteurs doivent donc payer les frais d’achat sur leur propre épargne, et disposer de la capacité de remboursement nécessaire.

Pour acheter cet appartement parisien d’une valeur de 800 000 €, les candidats doivent donc disposer d’au moins 80 000 € d’apport personnel. S’ils obtiennent le taux moyen de mars 2021 (1,23 % sur 25 ans), les emprunteurs devront payer 3100 €/mois sans compter l’assurance crédit. À raison d’un taux d’endettement maximum de 33 %, cela signifie des revenus d’au moins 9 395 €/mois.

Pour info : vous pouvez déterminer les mensualités d’un prêt immobilier aux conditions actuelles à l’aide de notre simulateur de mensualités.

Acheter en proche couronne plutôt que dans la capitale ?

Dans le quartier Quinze-Vingt (12e), le prix médian d’un appartement ancien s’élève à 11 020 €/m². Il a augmenté de +3,4 % en 1 an mais baisse de -2,3 % en 3 mois.

Un ménage disposant d’un budget de 800 000 €, frais d’achat déduits, obtiendra en médiane une surface de 72 m² soit un 3-4 pièces.

S’il s’éloigne de quelques stations de métro dans la coquette commune de Vincennes, à raison de 9070 €/m² il obtient 88 m². Mais la famille peut également s’installer du côté de Saint-Maurice, où elle profitera de la proximité du bois. Pour un budget médian de 6660 €/m², elle gagnera 48 m² de plus que dans le 11e. Attention, le truc est déjà bien connu des candidats acheteurs et les prix montent en petite couronne.

Le constat est le même pour les quartiers chics. Pour 800 000 € on trouvera un 53 m² du côté de Saint Thomas d’Aquin (7e) soit une médiane de 14 870 €/m². Puis en descendant les Champs-Élysées direction Neuilly-sur-Seine, le prix médian des appartements anciens passe à 10 460 €/m². De quoi acheter un 76 m² pour gagner 3 pièces supplémentaires.

Baisse des ventes d’appartements anciens sur Paris

De décembre à février 2021 les notaires ont enregistré 7810 ventes d’appartements anciens à Paris, soit 11 % de moins que l’année dernière. Le marché ne se porte pas mieux en petite couronne, où les études notariales enregistrent une baisse de -6 % des ventes en 1 an.

Mais le dynamisme du marché pourrait revenir, eu égard au projet du Grand Paris. D’ici à 2030 l’Île-de-France aura ajouté 200 km de lignes automatiques à son réseau, avec la promesse d’une rame toutes les 2 à 3 minutes. Les 68 nouvelles gares connecteront les franciliens entre eux, sans obligatoirement passer par Paris.

De quoi donner de l’élan au marché immobilier de la région parisienne, alors que les habitants ont retenu les leçons du confinement et cherchent désormais de plus grandes surfaces.

Fabien Belleinguer
Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement. Si vous avez des questions, contactez-moi.
Ceci va aussi vous intéresser :
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Devis Credits Gratuits !

Dernière mises à jour !