Accueil Rachat de crédits Comment régulariser un interdit bancaire ?

Comment régulariser un interdit bancaire ?

Chiffres du surendettement des ménages
Les mauvaises surprises lorsque l'on fait ses comptes en fin de mois.

Il suffit d’un seul chèque non approvisionné pour se retrouver inscrit au FCC (Fichier Central des Chèques). Vous devenez alors interdit bancaire, en ce sens que vous n’avez plus le droit d’émettre des chèques. Si l’inscription peut durer jusqu’à 5 ans, pas de panique car le simple paiement de vos dettes vous permet de sortir de ce mauvais pas.

Les solutions pour se sortir d’un interdit bancaire

Approvisionner votre compte

Seule la régularisation du chèque sans provision permet de lever une inscription au FCC. Dans la pratique votre banque vous adresse un courrier pour vous faire part de la situation, dans lequel elle précise le délai qui vous est imparti.

Généralement les banques vous laissent 7 jours pour approvisionner votre compte, ce qui peut être fait par le simple crédit de votre salaire. Vous pouvez aussi bien virer une somme depuis un autre de vos comptes, ou déposer de l’argent en liquide au guichet.

Pour info : votre banque a le droit de vous facturer des frais bancaires en cas d’irrégularité, mais ceux-ci sont encadrés par la loi.

Demander le blocage de votre compte

Pour améliorer vos chances de payer vos dettes, et aussi pour faire bonne figure auprès de votre banque, vous pouvez demander le blocage de votre compte. Ce procédé consiste à envoyer un courrier à votre conseiller pour lui demander de bloquer tous les paiements, jusqu’à ce que la provision soit constituée.

Attention : cela signifie que vous ne serez pas en mesure de vous acquitter des autres prélèvements devant être effectués d’ici là.

Pour info : votre banque a le droit de fermer votre compte, vous pouvez alors demander à la Banque de France qu’elle vous en désigne une autre. En 2018 pas moins de 45 000 particuliers ont utilisé cette procédure.

Payer le bénéficiaire du chèque par un autre moyen

Une autre solution pour se sortir d’un interdit bancaire, consiste à vous adresser au bénéficiaire du chèque non-approvisionné. Vous pouvez le payer par tout autre moyen, y compris une carte bancaire ou de l’argent liquide. En revanche à partir du moment où vous êtes inscrits au FCC, vous n’avez plus le droit d’émettre des chèques.

Une fois votre situation régularisée avec votre créancier, demandez-lui la restitution du chèque non payé. Généralement sa simple présentation à la banque sera acceptée comme preuve de paiement. Mais vous devez encore envoyer un courrier à votre banque pour lever votre interdiction bancaire.

Comment éviter une inscription au FCC

En 2018 la Banque de France comptait 1,04 millions de personnes inscrites au FCC. Se retrouver interdit bancaire va beaucoup plus vite qu’on ne le pense. Il suffit d’un chèque émis sur un compte que l’on croyait approvisionné, puis d’un départ en vacances et d’un retour au-delà du délai imposé par la banque.

Quelle mauvaise surprise lorsqu’à votre retour, vous constatez que tous les chèques signés durant votre séjour vous sont retournés. Et pourtant le compte que vous avez utilisé était bien approvisionné. Oui mais puisque vous étiez inscrits au FCC, vous n’aviez pas le droit d’émettre des chèques, point final.

La première des précautions pour éviter d’être interdit bancaire, est de s’assurer d’une bonne trésorerie sur chacun de vos comptes.

Une autre solution consiste à négocier un découvert au préalable avec votre banque, si vous savez que la fin du mois va être longue. En septembre 2019 le taux moyen d’un découvert bancaire s’établissait à 5,52 %, ce qui est bien moins cher que de souscrire un crédit de trésorerie pour petits montants.

Une autre idée consiste à toujours avoir une réserve de trésorerie rapidement disponible, par exemple sur un livret d’épargne. Ainsi dès l’avertissement de votre agence, vous pourrez effectuer un virement depuis votre téléphone portable sans quitter la terrasse du café.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles

Une question ? Un commentaire ? On vous répond !

500
  Abonnez-vous à ce fil de discussion  
Notifier de