Accueil Immobilier locatif Ces 5 villes au meilleur rendement locatif du monde

Ces 5 villes au meilleur rendement locatif du monde

On dit qu’un bon rendement locatif en France atteint les 4 % bruts avant impôts. Ce n’est pas toujours le cas, et surtout c’est moins bien qu’à Chicago, Abu Dhabi ou Madrid. Voici le classement des 5 villes du monde où le retour sur investissement immobilier est le plus important, réalisé avec les chiffres de CBRE résidentiel.

1- À Abu Dhabi espérez 10,60 % de rendement

D’après cette étude de CBRE résidentiel, la ville au meilleur rendement locatif du monde pourrait être Abu Dhabi. L’explication est simple : le prix moyen d’une maison s’établit à 321 090 $ US après avoir chuté de -20,7 % en 1 an. En revanche le montant moyen du loyer grandi de +0,6 % à 2838 $ US/mois.

Il faut s’attendre à une baisse des loyers en 2019 accompagnée peut-être d’une autre baisse des prix de l’immobilier, car Abu Dhabi a construit 6050 résidences l’année dernière.

Si vous êtes tenté(e), l’étude de CBRE nous apprend qu’un repas pour 2 dans un restaurant milieu de gamme coûte 52,3 $ US, et qu’il faut débourser 89,53 $ US pour s’abonner à un club de fitness.

Pour info : au 27 août 2020 le taux de change était de 1,18 $ US pour 1 € selon MorningStar.

2- Chicago : rendement locatif de 7,57 % par an

Ceux qui ont investi dans l’immobilier à Chicago l’année dernière ont dû débourser 241 561 $ US en moyenne, selon les chiffres de CBRE résidentiel. Ils ont plutôt bien fait, car avec un loyer moyen de 1525 $ US/mois le rendement a ainsi atteint 7,57 %. Cette performance est notamment rendue possible par un salaire annuel moyen de 52 034 €.

D’après l’étude, les prix de l’immobilier auraient grimpé de +1 % alors que les loyers auraient gagné +1,3 %. Pour autant vivre à Chicago n’est pas donné à tout le monde, il faut compter 65 $ US pour un repas pour 2 et ajouter 4.14 $ US pour un café.

Peu importe l’attractivité bien là. En 2019 il s’est vendu 2 fois plus de logements à Chicago qu’à New York. Peut-être une bonne occasion d’investir dans l’immobilier, car avec les efforts de la banque centrale américaine ce pourrait être le moment pour un bon rachat de prêt immobilier.

Pour info : à titre de comparaison, le baromètre LPI SeLoger calculait un prix moyen de 10 656 €/m² à Paris à la fin juillet 2020. Pour l’observatoire CLAMEUR le loyer moyen atteignait 26,70 €.

3- À Dubaï : 7,43 % de rendement immobilier

En 2019 le marché de l’immobilier locatif a bien réagi à Dubaï. Certes le loyer mensuel moyen de 2038 $ US/mois a dégringolé de -13,2 %, mais c’est en proportion avec les prix du m².

D’après l’étude de CBRE un logement coûte en moyenne 329 000 $ US après une chute de -13,7 % du prix de vente en 2019. Cela donne à peu près le même rendement locatif que l’année dernière : 7,43 %.

Mais le marché pourrait encore évoluer car Dubaï a vu la construction de 32 350 nouveaux logements. On notera que l’éducation privée y est parmi les moins chers du classement : 10 089 $ US suffiront pour un enfant.

Et quand il commencera à boire des cafés cela vous coûtera 4,98 $ US par tasse. Si vous êtes intéressé(e), rappelez-vous que le m² d’un T3 est moins cher que celui d’un studio.

4- Investir dans l’immobilier à Madrid pour un retour de 6,15 %

Le marché de l’immobilier a bien fonctionné à Madrid l’année dernière, affichant des performances proches de Paris mais avec des prix beaucoup plus abordables. D’après l’étude de CBRE un logement coûte en moyenne 306 674 $ US, ce qui est +6,1 % plus cher que l’année d’avant.

Les loyers ont grossi de +4,6 % pour s’établir à 1573 $ US/mois. Au final on obtient un rendement locatif de 6,15 % ce qui est bien mieux qu’à Paris, mais rapporte moins que de prêter de l’argent à des promoteurs français.

Autre bonne nouvelle : il ne s’est construit que 5481 nouvelles habitations l’année dernière, et la vie y est pas chère, pour les standards nord-européens tout du moins. Un café ne coûte que 1,94 $ US, un repas pour 2 ne vous allégera que de 44,18 $ US et une bonne école privée nécessite 8252 $.

5- Miami : 5,5 % de rendement locatif

La douceur de vivre de la capitale de la Floride est à la portée de ceux qui peuvent payer 367 249 $ US pour un logement. Les prix ont grossi de +2 % par rapport à l’année dernière, tandis que les loyers ont gagné +1,8 %.

Un propriétaire peut espérer un rendement locatif de 5,52 % par an, en demandant à son locataire 1690 $ US/mois. Miami propose donc un marché immobilier proche des prix du littoral breton, mais avec un rendement sans doute plus élevé.

Attention toutefois il y a de la concurrence, pas moins de 20 342 habitations se sont construites l’année dernière. D’après l’étude de CBRE les résidents gagnent 40 180 $ US par an. Il faut au moins ça pour payer les 65 $ US nécessaires pour un repas pour 2, et les 19 000 $ US de budget pour inscrire les enfants dans une bonne école.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Abonnez-vous à ce fil de discussion
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires dans le texte
Voir tous les commentaires