Accueil Consommation Les services de la Banque de France en ligne

Les services de la Banque de France en ligne

mise à jour: 1 mai 2019
Accueil du site de la Banque de France
Accueil du site de la Banque de France

Consulter les fichiers bancaires ou déposer un dossier de surendettement, ces démarches sont réalisables en ligne. Les titulaires d’un compte en France n’ont même plus besoin de se déplacer dans l’une des antennes départementales pour poser une question. Désormais tous les services de la Banque de France sont accessibles depuis un Smartphone.

Consulter la Banque de France en ligne

Auparavant pour faire appel à la Banque de France, il fallait trouver son antenne départementale sur la carte des implantations. La démarche était simple, il suffisait de rentrer sa région, son département ou son code postal. On obtenait alors une liste des succursales. À titre d’exemple, le Val-d’Oise (95) en compte 3.

Puis il fallait téléphoner pour prendre rendez-vous et apporter son dossier en respectant les horaires d’ouverture. Désormais les démarches sont simplifiées, il suffit de créer un compte en ligne. L’identification est effectuée via le procédé FranceConnect, qui permet également d’accéder au centre des impôts, aux prestations sociales ainsi qu’à La Poste.

Surendettement, fichiers, droit au compte

Les démarches en ligne sont donc largement simplifiées et surtout accélérées. D’après un communiqué officiel, près d’1 visiteur sur 2 contacte préalablement la Banque de France avant de se rendre à ses guichets.

Dans le cas du dépôt d’un dossier de surendettement, une entrevue sera nécessaire. Toutefois l’intéressé gagnera du temps en réunissant les justificatifs depuis son fauteuil. Les démarches sont d’ailleurs consultables depuis un Smartphone.

Les services proposés en ligne par la Banque de France sont :

  • consultation des fichiers d’incidents bancaires FCC, FICP et FNCI,
  • dépôt de dossier de surendettement,
  • demande d’application du droit au compte,
  • consultation du fichier FIBEN des entreprises,
  • informations sur la monnaie fiduciaire.

Les internautes souhaitant s’informer sur les prévisions économiques peuvent se plonger dans les nombreuses analyses disponibles. Toutefois pour obtenir des informations relatives aux droits des emprunteurs, rien ne vaut le site du service public.

La Banque de France est également en charge de calculer les taux moyens des crédits aux particuliers, ainsi que le rendement moyen de l’épargne. Une base de départ intéressante pour le consommateur qui veut tout savoir avant de signer.

Quand les banques passent au digital

Le cabinet Deloitte a interrogé 2000 personnes âgées de 18 à 70 ans, via un questionnaire en ligne rempli du 17 au 27 janvier 2019. Le résultat de cette enquête « les Français et les nouveaux services financiers », ne fait que confirmer l’intérêt et la défiance des consommateurs pour la banque digitale.

Car si 84 % d’entre eux réalisent des opérations bancaires en ligne, ils sont 51 % à privilégier un interlocuteur unique, même pour leurs services d’assurance.

Pour l’instant nos compatriotes sont 7 % à se déclarer client d’une néo banque, pour les frais bancaires réduits (49 % d’entre eux). Attention toutefois, car si ces établissements proposent des cartes bancaires gratuites, il ne s’agit parfois que d’offres promotionnelles.

Quoiqu’il en soit ces tarifs avantageux ne peuvent être obtenus que via une digitalisation des services. Et sur ce point la digitalisation des banques va devoir suivre des règles. Car si l’étude montre que 47 % des Français veulent bien se faire conseiller par un ChatBot, ils sont également 47 % à préférer l’être humain.

Oui mais d’un autre côté, ils ne sont que 16 % à refuser tout assistant virtuel.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles

Une question ? Un commentaire ? On vous répond !

500
  S’abonner  
Notifier de