Accueil Consommation Quelles voitures donnent droit au bonus écologique ?

Quelles voitures donnent droit au bonus écologique ?

mise à jour: 1 mai 2019
Bornes de recharge pour voitures électriques

L’achat d’une voiture électrique ou hybride rechargeable est récompensé par un bonus écologique. Il se monte à 27 % du prix de vente TTC dans un plafond de 6000 €. Le véhicule ne doit pas produire plus de 20 g de CO2/km, voici les modèles disponibles à la vente en France.

Les voitures éligibles au bonus écologique

D’après le CCFA (Comité des Constructeurs Français d’Automobiles), les véhicules neufs vendus en 2018 émettent en moyenne 112 g de CO2/km. En conséquence très peu parmi les modèles vendus sont éligibles au bonus écologique. Les Français ne semblent d’ailleurs pas s’en soucier, les voitures électriques ne représentant que 1,91 % des ventes de janvier à mars 2019, tandis que les hybrides rechargeables ne pèsent que 0,71 % sur le marché.

Qu’importe, il reste une dizaine de modèles disponibles à la vente, accessibles autant par crédit que via la location avec option d’achat.

BMW propose ainsi 2 versions de sa I3. Le constructeur affirme qu’elle peut se recharger chez soi à 80 % de sa capacité en 3 h seulement, grâce à la Wallbox Connect. En revanche avec une borne de recharge publique en courant continu, le temps d’attente descend à 45 minutes. Comptez un budget de 40 000 € à 50 000 € selon les finitions.

Nissan propose 2 modèles de voitures électriques éligibles au bonus écologique. La plus célèbre est la Leaf, qui nécessitera 21 h chez soi pour charger les batteries de 0 à 100 %. Une borne domestique permet d’abaisser ce délai à 7h30, tandis que les bornes publiques pourraient ne nécessiter qu’1 heure. Prévoyez un budget de 35 000 € à 40 000 €.

Peugeot aussi propose sa petite citadine électrique, du nom de ION. La marque au lion affirme pouvoir recharger les batteries à 80 % en 30 minutes au mieux, pour une autonomie de 150 km. Son prix d’environ 27 000 € en fait l’un des modèles les plus abordables du marché, mais reste bien au-dessus du budget moyen des Français pour acheter leur voiture.

On citera également la E-Golf de Volkswagen, les ForFor et ForTwo de Smart, l’immanquable Zoé de Renault, la Imief de Mitsubishi, la Soul de Kia, les Ioniq et Ix35 de Hyundai ou encore la C-zéro de Citroën.

Pour info : les temps de chargement et autonomie proviennent des sites des constructeurs. Les prix de vente proviennent de recherches sur Internet. La liste des émission de CO2 par les voitures disponibles à la vente en France, est consultable sur le site de l’ADEME.

Montant et conditions du bonus écologique

Pour une voiture ou une camionnette, le montant du bonus écologique correspond à 27 % du coût d’acquisition TTC, plafonné à 6 000 €. La plupart des modèles disponibles en France ne permettent donc pas d’en profiter pleinement.

Effectivement sur un véhicule électrique à 30 000 € les 27 % devraient donner un bonus écologique de 8100 €. Toutefois le montant peut-être augmenté si la batterie est en location. Heureusement, la prime à la casse vient s’ajouter au dispositif.

Il reste bien entendu les inévitables conditions :

  • L’immatriculation doit être dans une série définitive.
  • Le véhicule ne doit pas être vendu dans les 6 mois suivant son achat.
  • Le véhicule ne peut pas être vendu avant d’avoir roulé au moins 6000 km.
  • Le véhicule doit être neuf.

En revanche il n’est pas nécessaire de l’acheter, le bonus écologique est éligible sur les voitures en location avec option d’achat.

Et aussi le malus écologique

L’État pratiquant la technique de la carotte et du bâton en matière d’environnement, les conducteurs les plus polluants sont punis. Ainsi, l’achat d’une voiture neuve produisant  118 gr de CO2/km vaut 40 € de malus. À 130 g de CO2/km le malus grimpe à 140 €, et continue jusqu’à 191 g et plus où il causera 10 500 € de malus écologique.

Ce sera notamment le cas pour qui achète une Lamborghini Hurican, qui dégage 327 g de CO2/km. Attention si vous achetez une Jeep Renegade, selon les modèles la punition va de 463 € à 776 €.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Tous les articles

Une question ? Un commentaire ? On vous répond !

500
  S’abonner  
Notifier de