Accueil Consommation

25 % des Français en découvert bancaire chaque mois

PARTAGER SUR
Quand les fins de mois sont difficiles

S’il se trouve en découvert bancaire, le français moyen le doit plus à une mauvaise gestion de ses comptes, qu’à des revenus insuffisants. C’est ce que démontre un sondage de Panorabanques.com pour RTL et Le Parisien, tandis qu’une autre étude pointe un recours au crédit renouvelable grandissant. Pourtant être à découvert coûte moins cher, les frais étant encadrés par la Loi.

61 % des Français connaissent le découvert bancaire

À la lecture de ces quelques lignes, 6 sur 10 parmi nos internautes se reconnaîtront. Ceux qui gagnent plus de 3000 €/mois apprendront avec étonnement que 52 % de leurs contemporains se retrouvent en découvert bancaire, au moins une fois par an.

Sans surprise, cette situation arrive plus souvent aux faibles revenus, car 64 % de ceux qui gagnent moins de 1500 €/mois se retrouvent en solde débiteur au moins une fois de l’an. Au total, 61 % des Français ont recours au découvert bancaire, au moins une fois tous les 12 mois. Plus étonnant encore : ils sont 25 % à vivre cette situation tous les mois.

Davantage de crédits renouvelables

Une étude de l’ASF (Association française des Sociétés Financières), montre le retour d’une habitude dans le comportement du consommateur. En mai les ménages ont souscrit 790 millions d’euros de crédits renouvelables, soit +6 % par rapport à mai 2015. La tendance constatée au 1er trimestre continue donc, avec une croissance de +2 % sur les 5 premiers mois de 2016.

C’est que dans un crédit renouvelable, les remboursements peuvent durer jusqu’à 60 mois. Le découvert bancaire en revanche, ne peut pas dépasser 90 jours consécutifs. Certains ménages sont alors tentés par cette trésorerie facile, souscrite discrètement pour ne pas risquer une chute de popularité auprès de leur banque.

Mais la discrétion a un prix. Il faut compter sur un TEG autour de 12 % pour un remboursement en une quinzaine de mensualités, alors que le TEG moyen du découvert bancaire se situe à 6,29 % (source : Banque de France mai 2016).

Le découvert bancaire, combien ça coûte ?

En définitive, le découvert bancaire est un prêt de trésorerie rapide, qu’accorde la banque à son client. Au 2e trimestre 2015 l’encours total de comptes débiteurs représentait 7,6 milliards d’euros. Et question tarification, c’est la jungle. La banque a le droit de calculer ses agios soit au forfait, soit en fonction d’un TEG.

La plupart d’entre elles utilisent le forfait, quel que soit le montant et la durée du solde débiteur. C’est dans ce contexte que la législation encadre les frais de découvert bancaire, à 20 €/mois maximum pour les ménages se trouvant dans une situation financière fragile, et à 80 €/mois pour les autres.

Sont considérés comme étant en situation fragile, les ménages reconnus en état de surendettement ou ayant subi un refus d’ouverture de compte bancaire.

Enfin, dès lors qu’un découvert de plus de 200 € dépasse 90 jours consécutifs, il doit être automatiquement requalifié en crédit à la consommation.

Posez vos questions, commentez

commentaires