AccueilConsommationTaux de prêt à la consommation moyen, mise à jour avril 2021

Taux de prêt à la consommation moyen, mise à jour avril 2021

Le taux de crédit à la consommation repart à la baisse, tout comme celui des découverts bancaires et crédits renouvelables. Dans le contexte économique et sanitaire actuel, les Français ont emprunté moins que l’année dernière. Voici l’analyse mensuelle d’Emprunter Malin avec les chiffres de la Banque de France et de l’ASF (Association Française des Sociétés Financières).

Taux de prêt à la consommation moyen

Moyenne générale, frais d’emprunt non-inclus

Crédits non-renouvelables Découverts bancaires
3,56 % 5,41 %

Source Banque de France, Taux Effectif au Sens Étroit (TESE) pour les crédits à la consommation amortissables constatés en février 2021. Le TESE correspond aux intérêts facturés par les établissements prêteurs, les frais de dossier et d’assurance ne sont pas inclus.

Taux de prêt personnel (taux effectif, frais inclus)

> 6000 € 6000 – 3000 € < 3000 €
3,80 % 7,48 % 15,87 %

Source : Banque de France, Taux Actuariel Effectif Global (TEG) frais inclus. Moyenne constatée au 4e trimestre 2020, servant de base pour déterminer le taux d’usure. Pour rappel : le taux d’usure à la consommation est le taux maximum auquel un établissement financier peut prêter à un professionnel ou un particulier. Son calcul est le suivant : taux moyen + 33 % = taux d’usure.

Pour info : Emprunter Malin édite également la tendance trimestrielle du prêt immobilier, avec les chiffres de l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement).

Taux nominal ou Taux Actuariel Effectif Global (TAEG) ?

On utilise le TAEG pour comparer plusieurs offres de crédit, car il prend en compte tous les frais relatifs à l’emprunt. En revanche le taux nominal n’est que le taux d’intérêt appliqué sur le montant emprunté.

Le TAEG inclut donc :

  • Les frais de dossier,
  • les frais de l’éventuelle assurance emprunteur,
  • les frais de l’éventuelle caution,
  • le taux nominal.

Le crédit à la consommation affecté

Un crédit à la consommation affecté ne peut être utilisé que pour acheter un bien spécifique. Par exemple si l’offre préalable précise que la somme devra être affectée à une voiture d’occasion, il sera également précisé le modèle et l’année.

L’avantage du crédit à la consommation affecté est que le contrat sera automatiquement annulé au cas où la vente ne se réalise pas.

Mais l’inverse est également exact : la commande est annulée si le prêt n’est pas accordé et aucune somme d’argent ne peut être demandée à l’acheteur malheureux. Attention toutefois, il doit préciser sur le bon de commande que l’achat est soumis à l’acceptation d’un crédit à la consommation affecté.

Le vendeur a le droit de demander un acompte à la réservation, même dans le cadre d’un crédit gratuit. Mais il devra le rembourser au cas où l’emprunteur exerce son droit de rétractation.

Car ce dernier dispose d’un délai de rétractation de 14 jours à partir de la date de signature. Pendant tout ce temps le prêteur ne peut pas lui verser les fonds promis, et aucune mensualité ne peut lui être réclamée. Toutefois le délai de rétractation peut être réduit jusqu’à 3 jours si l’acheteur en fait la demande.

Pour info : le credit auto était toujours au ralenti en janvier 2021, les Français n’ayant dépensé que 131 millions d’euros pour financer des voitures neuves, soit 16 % de moins que l’année dernière. Ils continuent de préférer la location avec option d’achat, pour y consacrer 655 millions d’euros (source : ASF – Association Française des Sociétés Financières).

Le prêt personnel

Le prêt personnel n’est pas affecté à un achat précis, l’emprunteur est donc libre d’utiliser les fonds comme il l’entend. Il dispose toutefois d’un droit de rétractation de 14 jours calendaires, à partir de la date de la signature du contrat.

Et comme le prêteur ne sait pas à quoi va servir l’argent, il considère qu’il y a un risque. Le taux d’un prêt personnel peut-être plus élevé que lors d’un crédit à la consommation affecté. Toutefois la politique monétaire avantageuse fait que le coût de cette trésorerie est en ce moment abordable.

Il peut se souscrire rapidement auprès de certains établissements, les ménages ont donc tendance à l’utiliser, il se retrouve ainsi souvent dans les dossiers de surendettement.

Pour info : le prêt personnel est le crédit à la consommation préféré des Français. Avec la crise économique, nos compatriotes en ont souscrit 13 % de moins en janvier 2021, soit 858 millions d’euros (source : ASF – Association Française des Sociétés Financières).

Le crédit renouvelable

Le prêt renouvelable est une trésorerie qui se renouvelle à chaque remboursement. Il est donc indéniablement pratique et souvent utilisé au travers d’une carte de paiement.

Admettons par exemple qu’un ménage dispose d’une facilité de caisse de 2000 €. Admettons qu’il en dépense 350 € pour un bien de consommation, il ne reste donc que 1650 € de trésorerie disponible. Admettons que lors de la prochaine mensualité, le versement en capital soit de 50 €. Dans ce cas la trésorerie disponible remonte à 1700 €.

Trop de ménages ayant du mal à joindre les 2 bouts se servent d’un crédit renouvelable pour payer leurs mensualités. Il s’agit d’un mauvais réflexe, qui ne sert qu’à les endetter davantage.

Le renouvellement du crédit est valable pendant 1 an. Le prêteur doit consulter le fichier des incidents bancaires pas plus tard que 9 mois après la date de signature. Si vous n’y figurez pas, il peut alors vous proposer de reconduire le contrat 3 mois avant l’échéance. Vous pouvez alors vous y opposer jusqu’à 20 jours calendaires avant le renouvellement du contrat.

Pour info : le crédit renouvelable est le 2e crédit à la consommation préféré des Français. En janvier 2021 ils ont souscrit pour 651 millions d’euros (source : ASF – Association Française des Sociétés Financières).

Fabien Belleinguerhttps://www.emprunter-malin.com/contactez-nous/
Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.
Ceci va aussi vous intéresser :

24 Commentaires

S’abonner
Notifier de
24 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
- Pub -

Devis Credits Gratuits !

Dernière mises à jour !