Accueil Marché immobilier Ventes immobilières du domaine public, quoi de neuf ?

Ventes immobilières du domaine public, quoi de neuf ?

Tous les mois l’État met en vente de nombreux immeubles d’habitation, jadis destinés à héberger des fonctionnaires. Accédants à la propriété et investisseurs trouveront des appartements et des maisons, parfois très bien situés. Les ventes immobilières du domaine public peuvent se faire par enchères ou par appel d’offres, en voici des exemples.

Les ventes immobilières du domaine public qui vous concerne

À la date de mise à jour de cet article, on trouve 18 cessions immobilières du domaine public concernant maison et appartements. Pas la peine de vous précipiter, car dans les semaines et les mois qui suivent d’autres biens immobiliers viendront s’ajouter à la liste.

Ne ratez pas cet appartement de 4 pièces et 102 m² avec jardin, cave et place de parking à Cavaillon (Var). Il n’y a que 2 photos, la première montre un extérieur moderne et bien entretenu. La 2e montre un intérieur propre, sans travaux, et apparemment bien isolé. Il faudra tout de même changer le carrelage de la cuisine, à moins que vous ne soyez fans de la déco des années 90. Cave, terrasse, l’appartement est mis à prix 165 000 €.

Cette maison située à Gatteville-Phare (50) attire notre attention. On voit un pavillon moderne avec garage, situé sur un grand terrain. La carte nous apprend qu’elle se trouve à quelques centaines de mètres du bord de mer. L’annonce précise que des travaux sont à prévoir, peut-être notamment changer la vieille chaudière au fioul. Et combien coûte ce qui ferait une jolie résidence secondaire ? C’est à vous de le dire, l’État attend votre offre.

Mais les ventes immobilières du domaine public sont surtout pour dénicher les perles rares. Cette maison de maître en périphérie de Rouen fut construite en 1870. Les photos montrent une façade parfaitement entretenue, un intérieur très bourgeois du début du siècle dernier. Cheminée en marbre, bibliothèque dans une tourelle, 2 cuisines, 5 chambres, caves et garage, rien n’y manque. Même pas la maison de concierge de 50 m². La procédure de la vente n’est pas encore connue, mais vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire sur la liste.

Comment acheter un bien immobilier à l’État ?

N’allez pas croire qu’une vente immobilière du domaine public vous permettre de réaliser une bonne affaire. Pas fou, l’État préfère conserver plutôt que de vendre en dessous de la valeur marchande.

Dans tous les cas de figure, vos démarches commencent par une visite des lieux, à certaines dates et dans une tranche horaire bien définie sur l’annonce. Ne ratez pas le rendez-vous, l’administration n’est pas célèbre pour sa souplesse.

Lorsque le prix n’est pas indiqué sur l’annonce, la vente se fait par appel d’offres. C’est notamment le cas pour cet appartement de type F3 situé à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), d’une surface de 71 m² sur une parcelle de 196 m². Vous devrez envoyer une lettre recommandée, sur laquelle vous apposez vous-même le montant de votre offre, la meilleure l’emportera.

Lorsque le prix est indiqué sur l’annonce, comme pour cette maison forestière du Tronquay (Eure) mise à prix à 68 000 €, la vente se fait par adjudication au cours d’une enchère publique. Il vous suffit de vous inscrire auprès de l’étude notariale dont le contact est indiqué en bas à droite. À coups d’enchères minimales de 500 €, vous obtiendrez une très jolie maison de campagne,

Dans tous les cas de figure vous devrez déterminer votre capacité d’emprunt auparavant. Pour certains bien immobilier les notaires en charge de la vente vous demanderont une attestation de capacité financière. Dans tous les cas vous devrez apporter la preuve d’un capital correspondant à 10 % de votre offre, ou du prix de réserve, et disponible immédiatement.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.