Accueil Le prêt immobilier à taux fixe : comment ça marche

Le prêt immobilier à taux fixe : comment ça marche

Le prêt immobilier à taux fixe est préférable lorsque l’on souhaite devenir propriétaire de sa résidence principale. Les deux arguments principaux des mensualités stables et la hausse du pouvoir d’achat des emprunteurs dans le temps. La grande majorité des banques l’utilise, et continue de le défendre malgré les pressions du comité de Bâle.

taux-fixe
L’emprunteur français reste très attaché au taux fixe.

La stabilité des échéances du prêt immobilier à taux fixe

Le principe du taux fixe est d’offrir à l’emprunteur des échéances identiques tout au long de ses remboursements.

Exemple : pour un crédit de 200 000 € sur 20 ans, au taux fixe de 3 %, les échéances seront constamment de 1109 €.  À cela, vient s’ajouter une assurance emprunteur.

Chaque mensualité inclut une part de capital, ainsi qu’une part d’intérêts. Le taux fixe d’un prêt immobilier amortissable est appliqué sur la partie restant à rembourser. Par conséquent, la part d’intérêts diminue de mois en mois.

Exemple : conservons notre crédit à 200 000 € sur 20 ans, au taux de 3 %. La première mensualité de 1109 € se compose de 500 € d’intérêts et 609 € de capital. La deuxième inclut 498 € d’intérêts et 612 € de capital. Et ainsi de suite. Pour en savoir plus, consultez notre page sur le calcul du crédit immobilier.

  • Et vous, à quel taux avez-vous droit ?

    Pour acheter un logement.
    Pour diminuer mes mensualités.
    Pour un prêt conso (trésorerie, véhicules, travaux...)

Les avantages du prêt immobilier à taux fixe

Une planification du budget facilitée

Dans notre exemple ci-dessus, le montant des mensualités sera donc de 1109 €, assurance crédit  non-comprise. Les emprunteurs peuvent donc facilement planifier leur budget, sans avoir besoin de s’adapter aux hausses des mensualités.

Cette particularité est appréciée des organismes bancaires, qui eux-mêmes peuvent facilement mettre en avant le risque que représente leur client.

Une augmentation du pouvoir d’achat dans le temps

Si aujourd’hui l’emprunteur rembourse 1109 € par mois, il remboursera cette même somme dans 10 ans. Seulement dans 10 ans, il lui faudra moins d’efforts pour débourser 1109 € par mois. Le poids de ses mensualités diminuera au fil des années, prenant toujours moins de place au sein du budget de la famille.

 

Quand le prêt immobilier à taux fixe n’en est pas un

Certaines banques et sociétés de crédit affichent une offre de crédit immobilier à taux fixe est très basse, au cours des cinq premiers mois. Par la suite, le taux variera en fonction d’un indice, et deviendra alors un taux d’intérêt variable.

Cette configuration peut être intéressante dans le cas d’un investissement immobilier locatif, cependant tous les professionnels de l’immobilier s’accordent à dire qu’il est préférable d’utiliser un taux fixe dans le cas de l’achat d’une résidence principale.

Pour éviter de tomber dans le piège, les candidats à l’accession immobilière doivent lire de long en large l’offre préalable de crédit qu’ils se voit remettre. Il doit effectivement y être précisé s’il s’agit d’un taux fixe, variable ou hybride.

 

Ajouter la bonne assurance emprunteur à votre taux fixe

Si le taux de cotisation de l’assurance emprunteur est lui aussi fixe, il ne se calcule pas toujours selon le principe du crédit amortissable. Il existe deux sortes de calcul de l’assurance emprunteur :

  • En appliquant le taux sur le capital emprunté, c’est le cas des assurances de groupe.
  • En appliquant le taux sur le capital restant dû, c’est le cas des délégations d’assurance

Le coût d’une assurance crédit basée sur le capital restant dû est presque deux fois moins élevé que lorsque le taux est fixée sur le capital emprunté.

La bonne formule pour l’achat d’une résidence principale est d’associer une délégation d’assurance à un taux de prêt immobilier fixe.

Posez vos questions, commentez

commentaires