Accueil Immobilier Ces villes où les prix des maisons et des appartements descendent

Ces villes où les prix des maisons et des appartements descendent

mis à jour: mercredi 8 août 2018
Place de la liberté, Toulon
Des opportunités d'achat immobilier à Toulon ?

D’après la dernière note de conjoncture des notaires, les prix des maisons anciennes pourraient avoir augmenté de +2,4 % à la fin août 2018. Du côté des appartements l’inflation est même plus forte : +2,9 %. Mais il ne s’agit que d’une projection au niveau national. Pour l’instant les études notariales constatent que les prix des maisons et des appartements sont en baisse dans de nombreuses grandes villes de France.

Ces villes où les prix des appartements anciens diminuent

La dernière note de conjoncture des notaires fait le point sur toutes les transactions immobilières, ayant eu lieu entre le 1er janvier et le 31 mars 2018. Les chiffres sont comparés avec ceux de la période comprise entre le 1er janvier et le 31 mars 2017.

C’est à Grenoble où les prix des appartements anciens ont le plus diminué en 1 an. Après une chute de -6,4 % les ménages peuvent désormais acheter pour 2040 €/m² de médiane.

À Toulon c’est juste un petit peu plus cher et l’on se trouve au bord des plages et à quelques heures des stations de ski. Un appartement ancien coûte 2060 €/m² après une baisse de -2,4 %.

Et puisque l’on parle de loisirs et de vacances, en Corse-du-Sud le budget recule de -3,5 %. On peut désormais y devenir propriétaire pour 2890 €/m².

Mais les prix des appartements anciens les plus abordables se situent à Saint-Etienne. Les amateurs de football seront ravis, les amateurs de ski aussi au vu de la proximité des stations de sports d’hiver. Le prix médian descend de -3,3 % pour s’établir à 840 €/m².

Plus au nord-est, on arrive à Besançon. Le marché des appartements anciens a perdu -4,1 %, ils changent désormais de propriétaires pour 1550 €/m².

À Orléans le recul de -2,4 % fait descendre les prix à 1850 €/m² de médiane. Dans la ville d’Amiens le budget est quasiment similaire, il se situe à 1830 €/m² après une chute des prix de -2,8 % et la différence se creuse avec les prix des promoteurs immobiliers.

Les habitants de La Réunion ne doivent désormais dépenser que 2010 €/m² pour posséder un appartement ancien. L’île de l’océan Indien a vu ses prix reculer de -1,4 % en 1 an.

Ces villes où les prix des maisons anciennes diminuent

Décidément le marché immobilier pourrait présenter des opportunités à Amiens. D’après les notaires les prix de vente des maisons anciennes ont chuté de -10,2 %, pour s’établir à 148 100 €.

Pour rester dans la partie nord, à Lille les nouveaux propriétaires déboursent 180 000 € de moyenne. Cela représente -2,2 % par rapport à leurs prédécesseurs de l’année dernière.

Les prix des maisons anciennes chutent fortement en Haute-Corse. Les études notariales constatent une transaction médiane à 220 000 €, résultat de -7,4 %. Un budget qui reste en dessous du prix moyen d’une maison ancienne en Île-de-France.

L’ajustement est encore plus important à Poitiers. Après avoir reculé de -8,5 %, les transactions médianes se font désormais à 150 000 €.

À Limoges c’est encore moins cher. Les acquéreurs du 1er trimestre ont déboursé 148 000 € de médiane, soit 3,1 % de moins que les acheteurs de l’année dernière.

Après un pic de plusieurs mois, le marché de la maison ancienne redescend de -4,9 % à Nîmes. Il faut désormais compter sur un budget médian de 190 000 €.

À Nancy ce sera moins cher. Les notaires ont enregistré des prix en baisse de -3,6 % sur les maisons anciennes, désormais à 173 000 € de médiane.

Pour rester dans l’Est, à Metz c’est un peu plus cher mais toujours en recul. Le budget se limite à 187 000 € après avoir rétréci de -2,1 %.

Les amateurs de bons vins seront ravis, une maison ancienne à Tours peut désormais s’acheter à 197 500 €. Ce chiffre est la conséquence d’un atterrissage de -3,2 %.

Décidément les acheteurs de La Réunion sont à la fête, au détriment des vendeurs. Les prix du marché descendent de -4,2 %, pour un budget médian de 195 000 €.

On notera enfin la plus faible baisse des prix des maisons anciennes dans la ville de Troyes. Les notaires ont enregistré des transactions de 151 800 €, ce qui est 1,8 % de moins que l’année dernière.