AccueilActualité immobilièreLes prix de l'immobilier en baisse dans quelques grandes villes

Les prix de l’immobilier en baisse dans quelques grandes villes

D’après la dernière note de conjoncture des notaires, les prix des maisons anciennes pourraient avoir augmenté de +10,1 % en 1 an à la fin février 2022. Du côté des appartements l’inflation serait moins forte : +5 %. Les études notariales constatent que les prix de l’immobilier ne sont en baisse que dans une poignée de grandes villes ainsi qu’aux Antilles.

Les villes où les prix des appartements baissent

La dernière note de conjoncture des notaires fait le point sur toutes les transactions immobilières ayant eu lieu au 3e trimestre 2021. Les chiffres sont comparés avec ceux du 3e trimestre 2020.

Pour cette édition, on observe une seule baisse des prix des appartements, mais elle est d’ampleur. Au 3e trimestre il fallait un budget de 1110 €/m² pour acheter un appartement ancien à Mulhouse. Un chiffre en chute de -15,2 % par rapport à l’année dernière.

On observe d’ailleurs un phénomène similaire aux Antilles françaises. En Martinique les prix des appartements anciens fondent de -12,5 % en 1 an, pour atterrir à 2530 €/m². En Guadeloupe c’est un peu plus cher, il faut prévoir 2890 €/m² après une baisse de -4,2 % en 1 an.

Et ce sera tout pour les baisses de prix sur les appartements anciens. Pour l’édition trimestrielle de cet article, on ne trouve que des hausses.

À Bordeaux, le grand écart avec les prix des promoteurs immobiliers s’allonge. Les montants des transactions sur les appartements ont grossi de +0,9 %, le budget médian grimpe à 4700 €/m².

Mais il y a encore plus abordables, a Besançon à quelques kilomètres de la frontière suisse. Les prix médians des appartements s’établissent à 2030 €, après une poussée de +11,6 %.

Faites le test : quel meilleur taux pour votre projet immobilier ?

Emprunter Malin aide depuis 2015 les Français à mieux se renseigner avant de signer. Des milliers de familles remplissent notre formulaire gratuit et sans engagement pour recevoir des propositions de crédits immédiatement !

Un projet immobilier ? Pour savoir s'il est réaliste, faites la simulation. Remplissez le formulaire ci-dessous. Soyez honnête avec vos réponses pour obtenir une estimation précise.

Même les appartements les moins chers de France valent désormais plus cher. Ainsi à Saint-Etienne s’il ne faut que 1150 €/m², les prix ont bondi de +11 % en 1 an.

Les vile où les prix des maisons diminuent

La France ne compte que 2 villes où les prix des maisons diminuent. La tendance serait même fortement haussière, à l’image de Brest qui a vu le montant de ses transactions gonfler de +12,7 %. En tout, les notaires comptent 10 villes majeurs où les prix des maisons ont augmenté de plus de 10 % au 3e trimestre 2021.

La croissance est plus modérée au sein des grandes villes proches des stations de sports d’hiver. Une maison ancienne à Grenoble coûte 342 100 € de médiane, après un ajustement de +7 %. À Lyon il faudra compter sur 431 100 €, la hausse des prix des maisons y a atteint +8,3 %.

En revanche, les prix ont légèrement baissé de -0,8 % à Orléans. On y trouvera des maisons à 227 300 € de moyenne, bien en-dessous de ce que l’on peut s’offrir en Île-de-France. Il faudra ensuite se rendre en Guadeloupe pour trouver une baisse des prix des maisons, avec 265 000 € pour -7,8 %.

Pour trouver les maisons parmi les plus abordables de France, il faudra se rendre à Châteauroux. Les notaires estiment la transaction médiane à 131 800 €, en hausse de +1,2 % en 1 an.

Si l’on écarte Paris du classement, c’est à Toulon que l’on trouvera les maisons parmi les plus chères de France. Prévoyez un budget de 430 000 €, en hausse de +9,2 %. Au 3e trimestre l’ajustement le plus fort a eut lieu en Corse-du-Sud, où les prix des maisons ont décollé de +18,4 %, pour s’établir à 402 500 €.

Vous avez un votre projet immobilier ?

Tous les mois, plus de 2000 personnes font une simulation sur Emprunter Malin.

Fabien Belleinguer
Fabien Belleinguer
Auteur sur le site emprunter–malin.com. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.