Accueil Immobilier Baisse des prix de l’immobilier dans plusieurs grandes villes

Baisse des prix de l’immobilier dans plusieurs grandes villes

D’après la dernière note de conjoncture des notaires, les prix des maisons anciennes pourraient avoir augmenté de +3,8 % à la fin janvier 2020. Du côté des appartements l’inflation est même plus forte : +5,8 %. Mais il ne s’agit que d’une projection au niveau national. Les études notariales constatent que les prix de l’immobilier sont en baisse dans certaines grandes villes de France.

Ces villes où les prix des appartements anciens baissent

La note de conjoncture des notaires parue le 14 janvier 2020, fait le point sur toutes les transactions immobilières ayant eu lieu au 3e trimestre 2019. Les chiffres sont comparés avec ceux du 3e trimestre 2018.

À Reims les prix de l’immobilier ont baissé sur les appartements. Les nouveaux propriétaires l’ont emporté pour 2020 € soit -1,7 % par rapport à l’année dernière, et la différence se creuse avec les prix des promoteurs immobiliers.

Durant cette période, les notaires de Bordeaux signalent que le montant des transactions est en chute de -1,3 %. Au 3e trimestre les appartements anciens ont changé de mains pour une médiane de 4260 €/m².

À Toulouse c’est moins cher. Les acheteurs d’appartements n’ont déboursé que 2230 €/m² pour habiter dans la ville rose. Les prix sur ce type d’immobilier ont ainsi baissé de -1,1 % en 1 an.

Restons dans le Sud, Toulon a vu ses appartements se vendre en médiane à 2080 €/m². Un chiffre en recul de -0,2 % par rapport au 3e trimestre 2018.

Et ce sera tout pour les baisses de prix sur les appartements anciens. Pour l’édition trimestrielle de cet article, on notera qu’elles sont peu nombreuses et de faible ampleur.

Ces villes où les prix des maisons anciennes diminuent

On trouve peu de baisse des prix de l’immobilier sur les maisons, mais elles sont de forte ampleur.

À Grenoble les anciens propriétaires ont vendu en médiane à 295 600 € aux nouveaux, soit un recul de -3,2 % en 1 an. Voilà peut-être l’occasion de s’installer à proximité des stations de sports d’hiver.

À Châteauroux c’est moins cher. Les notaires constatent des transactions médianes en baisse de –0,1 % à 122 000 €, bien en dessous du prix moyen d’une maison ancienne en Île-de-France.

Il faut se rendre au Havre pour trouver l’immobilier parmi les plus abordables de France avec les prix des maisons en baisse de -2,8 %. Au 3e trimestre 2019 les nouveaux propriétaires ont déboursé 175 000 € de médiane.

En faisant route plein Est, on arrive dans la ville de Nancy. S’installer dans une maison ancienne coûte 181 200 €, en recul de -4,1 % sur 1 an.

Plus au nord à Amiens, le budget pour une maison ancienne descend à 160 500 €. C’est abordable et c’est -5,6 % par rapport au 3e trimestre 2018.

Terminons ce tour France des baisse des prix de l’immobilier par la Haute Corse. Les maisons anciennes se sont vendues pour 237 000 €, soit -8,1 % par rapport à l’année dernière.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Posez vos questions, nous y répondrons sous 24H00 ouvrables !

500
  Abonnez-vous à ce fil de discussion  
Notifier de