Accueil Marché immobilier Acheter une résidence secondaire en Normandie : combien ça coûte ?

Acheter une résidence secondaire en Normandie : combien ça coûte ?

Les prix d’une résidence secondaire en Normandie varient du simple au double. Il y a la Côte Fleurie et ses stations balnéaires renommées, où le budget atteint celui de la Côte d’Azur. Et puis il y a la Côte de Nacre et ses plages du débarquement, plus abordables. Enfin en remontant au nord juste avant la somme, les prix des maisons et des appartements sont accessibles à tous les budgets.

Prix des maisons sur la côte fleurie Normande

À Cabourg l’INSEE recense 10 815 habitations pour 3650 habitants. L’explication est simple : le parc de logements est constitué à 80 % de résidences secondaires. Pour les autres qui y vivent à l’année, seuls 54 % sont propriétaires de leur résidence principale.

Dans cette ville côtière, villégiature des cadres de la région parisienne, les notaires constatent que le prix de vente médian d’une maison est de 3330 €/m². Toutefois 25 % des transactions s’effectuent au-delà de 4030 €/m².

Lors de cette mise à jour du 18 mars 2021, nous trouvons une maison contemporaine de 120 m² et 5 pièces, sise sur un terrain de 520 m² à vendre 520 000 €, plus honoraires.

À Deauville 4,3 % des habitations sont inoccupées, mais attendez-vous à un budget conséquent. Les notaires constatent que le prix de vente médian d’une maison y atteint 5010 €/m². Et encore, 25 % des transactions se signent au-delà de 6910 €/m², autant que dans les stations huppées de la Côte d’Azur.

Sur le site des notaires, nous trouvons un ensemble immobilier de 3 maisons à vendre à Deauville. Il s’agit d’un investissement locatif à rénover, à vendre selon le principe de l’adjudication avec une première offre à 313 000 €.

À Villers-sur-Mer c’est moins cher et le marché immobilier en en bonne forme. D’avril à septembre 2020 les notaires ont vendu 24 maisons et 142 appartements. Les premières sont parties autour de 3320 €/m², avec même 1/4 des ventes au-dessus de 3670 €/m². Pour un appartement le budget médian s’établit à 2820 €/m², toutefois 25 % des transactions se sont effectués en dessous de 2400 €/m².

Pour info : les côtes normandes offrent de nombreuses possibilités d’investissement locatif. Lorsque l’opération est bien faite, il est possible d’investir sans efforts financiers mensuels.

Une résidence secondaire en Normandie pour moins cher

La côte de Nacre englobe la plupart des plages du débarquement. Une maison serait ainsi accessible à 2 heures de la partie ouest de la région parisienne, dans une fourchette de moins de 2000 €/m² à plus de 2770 €/m². L’acheteur médian s’en tire pour 2380 €/m².

Comme partout ailleurs, pour les appartements ce sera plus cher au mètre carré. Entre avril et septembre les notaires en ont vendu 104, pour un prix médian de 2520 €/m².

En consultant les annonces immobilières, nous tombons sur cette maison typiquement normande qui ferait clairement une belle résidence secondaire. Elle est située en pleine campagne, à une centaine de kilomètres des plages. 130 m² habitables, 5 chambres, 3400 m² de terrain, un petit peu de travaux, le tout pour le prix imbattable de 205 000 €, plus honoraire.

Mais attention, le prêt immobilier pour résidence secondaire pourrait s’accompagner d’un meilleur taux si le bien convoité se situe dans un endroit touristique.

Par exemple à Ouistreham le marché semble plus actif, probablement grâce aux vestiges du débarquement qui sonna la fin de la 2e guerre mondiale en Europe. En 1 an les notaires ont vendu 76 maisons pour une médiane de 2520 €/m², et 58 appartements pour 2700 €/m².

Nous en trouvons un à vendre dans le bourg de Ouistreham pour 110 000 €, honoraires non-inclus. Il s’agit d’un duplex de 70 m² avec travaux, qui pourrait faire office de résidence secondaire et investissement locatif.

C’est à Luc-sur-Mer que l’on pourra s’offrir une résidence secondaire parmi les moins chères de la côte normande. Les maisons sont notamment accessibles pour 2430 €/m², il faudra toutefois tabler au-delà de 3030 € pour la fourchette haute.

Mais en longeant la côte au nord, en dépassant Le Havre et en roulant sur le littoral de la Seine-Maritime direction la Somme, on trouve encore moins cher.

À Saint-Valery-en-Caux le prix médian d’une maison s’établit à 1480 €/m². Nous trouvons notamment cette maison de ville dans une copropriété proche du port de plaisance. Les 41 m² de surface habitable hébergent 2 chambres, le tout est à vendre pour 85 000 € hors honoraires.

Un peu plus loin à Dieppe, les prix grimpent à 1620 €/m² de médiane. Nous tombons sur une belle maison contemporaine de 80 m², sur un terrain de 435 m². Elle inclut 5 pièces dont 3 chambres, son propriétaire en demande 173 250 €, auxquels s’ajoutent les honoraires des notaires.

Prix des terrains en Normandie

Au vu des prix du foncier sur la côte de nacre, il peut être judicieux d’acheter un terrain pour faire construire.

D’après les notaires 54 terrains s’y sont vendus de janvier à septembre 2020, pour une échelle de moins de 150 €/m² à plus de 180 €/m². Bien entendu les prix montent au fur et à mesure que l’on se rapproche du bord de mer.

Dans le Calvados nous trouvons notamment un terrain viabilisé de 2223 m², situé à une soixantaine de kilomètres du bord de mer, à vendre 53 000 €. Pour trouver plus proche de la plage il faudra aller à Saint Valéry en Caux. Mais bien entendu c’est plus cher, ce vendeur propose ainsi un terrain de 225 m² non-viabilisé, à vendre 43 000 €.

Fabien Belleinguer

Fondateur, administrateur et éditeur du site emprunter–malin.com, titulaire d'un bac de comptabilité (G2) obtenu en 1987. Blogueur sur les thèmes de l'argent et des assurances des particuliers depuis 2012, je choisis mes sources pour la pertinence de leurs chiffres et les analyse en toute indépendance. Pour les prix de l'immobilier : notaires, baromètre LPI SeLoger, baromètre FPI. Pour les taux des crédits : Banque de France, observatoire CSA/Crédit Logement.

Abonnez-vous à ce fil de discussion
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires dans le texte
Voir tous les commentaires