Accueil Placer son argent Acheter une résidence secondaire en Normandie : combien ça coûte ?

Acheter une résidence secondaire en Normandie : combien ça coûte ?

mise à jour: 21 septembre 2018
Maisons de pêcheur typique, Normandie

Sur la Côte Fleurie, lieu de villégiature historique, les prix de l’immobilier semblent redescendre dans certaines station balnéaire renommées. Le marché est remonté depuis quelques années sur la Côte de Nacre, et présente des biens beaucoup plus abordables. Maisons, appartements, terrains constructibles, voici le point sur les prix d’une résidence secondaire en Normandie.

(source : Notaires de France – base de données PERVAL)

Les valeurs sûres de la côte fleurie

À Cabourg, l’INSEE recense 10 670 logements pour 3664 habitants. L’explication est simple : le parc de logements est constitué à 79,4 % de résidences secondaires. Pour les autres qui y vivent à l’année, seuls 54,3 % sont propriétaires de leur résidence principale.

Dans cette ville côtière, villégiature des cadres de la région parisienne, les notaires constatent que les prix de vente des maisons oscillent entre 182 300 € et 325 000 €. Il y a peut-être des opportunités, car la médiane est en baisse de -11,7 % sur 5 ans et l’on ne compte que 1,9 % de logements vacants sur la commune.

À Deauville 4,2 % de logements sont inoccupés, mais attendez-vous à un budget conséquent. Les notaires constatent que le prix de vente médian d’une maison y atteint 410 000 €, avec toutefois une fourchette basse à 250 000 €. Il ne s’en vend pas autant que dans les stations huppées de la Côte d’Azur, d’ailleurs il semble que l’activité soit retombée. Les prix n’ont pas évolué sur 3 mois, et reculent de -2,4 % sur 1 an.

La cote des appartements anciens semble repartir sur Deauville. Dans une médiane de 4410 €/m², ils affichent +5,8 % sur 1 an. Toutefois ils restent encore en retard de -4 % sur 5 ans.

Mais il est encore possible d’acheter une résidence secondaire sur la côte fleurie pour moins cher. Dans la commune de Trouville-sur-Mer, le prix de vente des maisons va de 165 000 € à 333 600 €, en hausse de +3,2 % sur 1 an. Quant aux prix des appartements, ils ont gagné +4,5 % sur 1 an, avec une médiane à 3800 €/m².

Les bonnes affaires se situent peut-être à Dives-Sur-Mer. On peut désormais s’offrir une maison en résidence secondaire, avec des prix en baisse de -5,5 % sur 1 an. D’après les notaires, le budget médian s’établit à 150 000 €. Les investisseurs pourraient être intéressés par le fait que les prix des appartements chutent de -5,7 % sur 5 ans, avec notamment -1 % sur 3 mois.

Les études notariales de la Communauté de Communes Cœur Côte Fleurie, considèrent que les prix de l’immobilier sont à un niveau élevé. Le marché des appartements tend légèrement à la baisse, tandis que celui des maisons s’orienterait plutôt à la hausse.

Une résidence secondaire en Normandie pour moins cher

La côte de Nacre englobe la plupart des plages du débarquement. Une maison serait ainsi accessible à 2 heures de la partie Ouest de la région parisienne, dans une fourchette de 138 300 € à 257 200 €. La crise est loin derrière, avec un prix médian de 207 500 € en hausse de +16,9 % sur 5 ans.

À l’inverse Il est peut-être encore temps de réaliser une bonne affaire sur les appartements. Ce type de logement peut être loué facilement, et les notaires constatent une fourchette de 1920 €/m² à 2660 €/m². La médiane de 2310 €/m² est en recul de -7,9 % sur 5 ans.

C’est à Lions-sur-Mer que l’on pourra s’offrir une résidence secondaire parmi les moins chères de la côte normande. La fourchette va de 110 000 € à 230 000 €, pour un prix médian de 160 000 € en recul de -12,3 % sur 1 an. Très peu d’appartements sont à vendre, les notaires n’ont pas suffisamment de transactions pour donner des chiffres.

Mais attention : le prêt immobilier pour résidence secondaire pourrait s’accompagner d’un meilleur taux, si le bien convoité se situe dans un endroit touristique.

C’est à Courseulles-sur-Mer que le marché semble le plus actif, probablement avec la présence du port de plaisance et de pêche. Les notaires notent que le prix de vente médian d’une maison de 210 900 €, recule de -4 % sur 3 mois. Dans un même temps celui des appartements à 2200 €/m² est en retard de -11 % sur 5 ans.

Pourquoi-pas acheter une terrain et construire ?

Au vu des prix des terrains sur la côte de nacre, Il peut être judicieux d’acheter pour faire construire. Méfiance toutefois, il convient de s’assurer qu’un permis de construire peut être délivré sur ce terrain.

D’après les notaires, 23 terrains se sont vendus au 1er trimestre 2018 pour une fourchette de 150 €/m² à 170 €/m². Bien entendu les prix montent au fur et à mesure que l’on se rapproche du bord de mer.

En revanche la disponibilité est faible sur la Côte Fleurie, les études notariales n’enregistrent pas suffisamment de ventes pour établir des statistiques. Il semble y avoir plus de disponibilités sur Ouistreham, située sur la communauté urbaine de Caen La Mer. Pas moins de 37 terrains constructibles se sont vendus en un trimestre, dans une fourchette de 110 €/m² à 170 €/m².