Accueil Immobilier Maison ou appartement en bord de mer, combien ça coûte ?

Maison ou appartement en bord de mer, combien ça coûte ?

mise à jour: 9 août 2018
L'immobilier est d'autant plus cher que l'on se rapproche de l'eau © Artketype - Fotolia.com

Acheter un appartement ou une maison en bord de mer coûte d’autant plus cher que l’on se rapproche de la plage. Les notaires constatent d’ailleurs que les montants des transactions sont en hausse sur la majeure partie du littoral français, parfois même au-delà de 15 %. Mais il reste des ajustements à la baisse, même sur des stations balnéaires chics, en Bretagne comme sur la Côte d’Azur.

Acheter en bord de mer, là où les prix baissent

Jusqu’à -7,8 % sur les appartements anciens

Une résidence secondaire au soleil pour 2090 €/m² ? Oui c’est possible et c’est situé à Bastia. Les notaires constatent que les prix des appartements anciens y reculent de -7,8 % en 1 an.

À Gruissan c’est plus cher et il y a peut-être plus de monde. En 1 an les prix ont reculé de -1,9 %, désormais 2430 €/m² sont nécessaires pour devenir propriétaire dans cette grande station balnéaire.

À Saint-Raphaël c’est encore plus cher, mais les prix baissent de -3,4 % sur 1 an. Les notaires ont constaté des ventes médianes à 3670 €/m². Un projet réalisable pour qui dispose de la capacité d’emprunt suffisante pour cumuler 2 crédits immobiliers.

En revanche c’est moins cher à Biscarrosse, avec des transactions médianes de 2320 €/m² sur les appartements anciens. Le marché est stable car en 1 an les prix n’ont reculé que de -0,4 %.

En revanche l’ajustement baissier est de plus forte ampleur à La Baule. Les vendeurs ont dû céder -2,7 % en 1 an, faisant atterrir le marché à 4110 €/m².

Un peu plus haut en Normandie les prix des appartements anciens reculent de -1,1 % à Trouville-sur-Mer. À 2 heures de Paris on peut désormais posséder une résidence secondaire pour 3680 €/m².

Jusqu’à -7,9 % pour les maisons ancienne

Les candidats acheteurs intéressés par l’immobilier en Bretagne vont pouvoir se tourner vers la célèbre station balnéaire de La Baule. Le marché est peut-être en train de devenir encore plus intéressant, après un recul de -7,9 % sur le prix des maisons. Les notaires constatent désormais une transaction médiane à 350 000 €.

Il faut ensuite descendre tout au sud pour trouver les bonnes affaires. Ainsi à Saint-Raphaël les montants des transactions sont en baisse de -4,5 %. Un budget de 477 500 € reste toutefois nécessaire pour y devenir propriétaire d’une maison ancienne.

De l’autre côté du golfe du Lion et tout près de la frontière espagnole, il y a Canet en Roussillon. Les prix des maisons baissent de -3,4 %, accessibles à 223 000 €.

Ce sera à peu près tout pour les bonnes affaires, tout au plus pourra-t-on profiter de -0,4 % à Trouville-sur-Mer. Acheter une maison pourrait y coûter 224 000 €.

Acheter en bord de mer dans une station balnéaire de renom

S’il existe beaucoup de principes de base pour réussir un investissement immobilier, l’emplacement est incontestablement l’un d’entre eux. Acheter dans une station balnéaire connue offre un certain un aspect sécuritaire, à condition d’évaluer correctement le logement convoité avant de signer.

À Biarritz il faut s’attendre à débourser 583 700 € de médiane pour une maison ancienne. Normal, les prix ont augmenté de +10,1 % en 1 an. Pour un appartement ancien il est raisonnable de prévoir 4690 €/m², les prix ayant varié de +5,7 % en 1 an.

Dans le même ordre de prix et pour le même ordre de renommée, les notaires constatent un budget supérieur à 5000 € sur Arcachon, Bandol et Roquebrune-Cap-Martin. Du côté de la Normandie les stations balnéaires comme Deauville et Le Touquet nécessiteront un budget proche de 4400 €/m².

C’est à Lege-Cap-Ferret que les acheteurs ont dépensé le plus. Les notaires constatent que les maisons anciennes se sont échangées à 675 700 € de moyenne. Les vendeurs ont pu céder à +17,2 % au-dessus des prix de l’année dernière.

On notera que Saint-Pierre-d’Oléron détient la palme de la hausse des prix de l’immobilier en bord de mer. À 208 500 € les maisons sont pourtant raisonnables, mais elles ont décollé de +22,6 %. Un phénomène qui peut être dû à la fin de la baisse des taux immobiliers, forçant de nombreux acheteurs à passer à l’acte.

Pour qu’une résidence secondaire soit un investissement immobilier

En station balnéaire, plus l’on se rapproche du rivage et plus les prix sont élevés. Dans les plus célèbres d’entre elles il est aujourd’hui difficile, voire rare, voire impossible, de bâtir avec vue sur mer. Ainsi les appartements existants en bord de plage peuvent être considérés comme des biens uniques.

L’un des points clés pour transformer l’achat d’une résidence secondaire en un investissement locatif, est donc d’acheter avec vue sur mer, dans une station balnéaire où l’on ne peut plus construire sur le rivage. D’autant plus que certains propriétaires n’y passeront que 3 semaines par an, ils seront tentés de louer en meublé le reste de l’année. Ils le feront d’autant plus facilement si le bien immobilier présente un accès rapide à la plage, ainsi qu’aux commerces de proximité.

Mais pour réaliser une bonne affaire il faut tomber au bon moment. Le candidat acheteur doit s’armer de patience de manière à trouver le bon appartements ou la bonne maison au bon endroit. Il doit également mettre constamment à jour sa capacité d’emprunt auprès de sa banque, afin de pouvoir réagir rapidement dès qu’il a trouvé ce qu’il cherchait.