Accueil Immobilier Les moins de 35 ans achètent leur logement sur 25 ans et...

Les moins de 35 ans achètent leur logement sur 25 ans et plus

mise à jour: 21 janvier 2019
Emménagement
Devenir propriétaire à moins de 35 ans est plus facile qu'il y a 2 ans.

La baisse des taux rend le crédit immobilier moins cher sur longue durée. Les ménages de moins de 35 ans en profitent pour acheter leur logement en empruntant sur 25 ans et plus, avec de faibles mensualités. Le coût du crédit désormais abordable, fait qu’ils auront remboursé 20 % du capital en 6 ans.

Un salaire de 2960 €/mois suffirait pour acheter un logement de 200 000 € ?

En decembre 2018 le taux immobilier moyen sur 25 ans, hors frais et hors assurance, s’établissait à 1,63 % (source : observatoire CSA/Crédit Logement). Ainsi un prêt immobilier de 200 000 € sur 25 ans donnait des mensualités de 977 €. Si l’on considère que les banques ne prêtent pas au-delà d’un taux d’endettement futur de 33 %, cela signifierait que ce montant est accessible à un ménage dont les revenus imposables nets après impôts sont de 2960 €/mois.

D’après les notaires, le prix médian d’un logement en France métropolitaine est de 2060 €/m². Un chiffre calculé de juillet à septembre 2018 sur près de 146 000 transactions. En théorie des échéances de 977 €/mois pendant 25 ans pourraient donc permettre à un ménage moyen d’acheter 97 m².

Mais dans la réalité toutes les banques demanderont un apport personnel, suffisant au moins pour couvrir les frais d’achat. Entre les droits de mutation, les frais de publicité hypothécaire et les émoluments du notaire, il est nécessaire de compter 10 % sur le prix d’un logement ancien, et 5 % sur celui d’un logement neuf. Une épargne quelquefois difficile à réunir pour un locataire célibataire.

79 % des moins de 35 ans achètent leur logement sur 20 ans et plus

Le rapport de l’observatoire CSA/Crédit Logement sur le 4e trimestre 2018, met en avant le succès du crédit immobilier sur longue durée. Les acheteurs de moins de 35 ans sont 47,7 % à emprunter sur 25 à 30 ans, tandis que 31,3 % s’engagent sur 20 à 25 ans. Car la baisse des taux d’emprunt, non-content de redonner du pouvoir d’achat, diminue drastiquement le coût du crédit.

Avec une moyenne de 1,63 % sur 25 ans, il ne faudrait que 54 mensualités pour rembourser 20 % du capital, soit un peu moins de 5 ans. Sachant qu’une famille de primo accédants déménage en moyenne de son premier logement au bout de 7 ans, cette durée de financement leur permettrait d’envisager une revente à moyen terme.

Les emprunteurs de moins de 35 ans sont les plus nombreux

Qui a dit qu’il fallait attendre d’approcher la quarantaine pour devenir propriétaire ? Le rapport de l’observatoire CSA/Crédit Logement sur le 4e trimestre 2018, démontre le contraire. Sur le marché du neuf les emprunteurs de moins de 35 ans sont responsables de 51 % des nouveaux crédits immobiliers souscrits d’octobre à décembre dernier. Sur le marché de l’ancien leur proportion descend à 46 %, ce qui les laissent toutefois loin devant les 30 % de la tranche d’âge de 35 à 45 ans.

Pourquoi cet écart de préférence entre le neuf et l’ancien ? L’une des principales motivations qu’ont les jeunes ménages à choisir les programmes des promoteurs, est la moindre nécessité d’un apport personnel. Mais surtout, les aides de l’État telles que le prêt à taux zéro sont plus faciles à obtenir dans l’immobilier neuf.

Au final les ménages percevant moins de 3 SMIC représentent 40 % des crédits accordés par les banques pour de l’immobilier neuf au 4e trimestre 2018. Dans l’ancien ils ne sont « que » 39 %, mais restent majoritaires.

Fabien Belleinguer

Fabien Belleinguer

Éditeur chez Emprunter-Malin.com
Blogueur sur les thèmes de l'argent et l'immobilier depuis 2012, je suis radin, suspicieux, mais toujours poli. Autodidacte, je choisis mes sources d'information avec soin et les analyse en toute indépendance.
Fabien Belleinguer