Accueil Actualités Obtenir un prêt

Nouveau taux immobilier sur 25 ans : 839 €/mois pour 200 000 €

La majorité des emprunteurs choisit des remboursements entre 20 et 30 ans.

C’est officiel, les banques ont encore assoupli leurs conditions d’emprunt en juillet. Et elles n’y sont pas allées de main morte, avec un taux immobilier sur 25 ans à 1,90 % de moyenne. Sans compter les frais d’assurance, un prêt de 200 000 € donne ainsi des mensualités de 839 €, du jamais vu.

Emprunter 264 000 € sur 25 ans avec 3500 €/mois de revenus ?

Le rapport mensuel de l’observatoire CSA/Crédit Logement était particulièrement attendu ce mois-ci. Car l’effet du Brexit ne s’était pas fait ressentir lors de la dernière édition. Depuis le 24 juin, les investisseurs institutionnels ont fui la dette britannique, pour se réfugier notamment sur celle des Français. Par effet de ricochet les banques ont été en mesure d’abaisser leurs taux d’emprunt immobilier, battant encore un nouveau record.

En juillet elles ont prêté à 1,55 % de moyenne sur 17 ans. Mais les emprunteurs ont surtout utilisé des durées de remboursement sur 20 à 30 ans, ce type de contrat représentant près de 57 % des crédits à l’habitat du mois dernier.

Et pour cause, avec des taux immobiliers sur 25 ans à 1,90 % de moyenne, en théorie un salaire de 3500 € nets permettrait d’emprunter 263 928 €. À condition bien sûr de réunir l’apport personnel nécessaire, généralement de 10 % sur les logements anciens et de 5 % sur les programmes des promoteurs.

Taux immobilier sur 25 ans le plus bas : 1,58 %.

Avec des conditions d’emprunt aussi exceptionnelles, les ménages ne voient pas les avantages à rembourser un crédit amortissable sur une courte durée. Car la première mensualité ne comprend que 35 % d’intérêts, les 65 % restant étant composé de capital. Si le taux immobilier sur 25 ans d’un emprunt de 200 000 € est de 1,90 %, la moitié du capital aura été remboursée à la fin de la 14e année.

Mais ce n’est pas tout, car d’après les relevés de l’observatoire CSA/Crédit Logement, les meilleurs profils d’emprunteur comme les investisseurs immobiliers, bénéficient en médiane de 1,58 %. À ce tarif, la moitié du capital est remboursée au milieu de la 14e année.

Même à Paris il vaut parfois mieux louer que d’acheter

Dès lors que le taux immobilier sur 25 ans descend à ce niveau, les parisiens se demandent s’ils ne sont pas en train de jeter leur argent par les fenêtres.

Effectivement, il faut compter 924 € de loyer pour un T2 de 40 m² dans le 12e arrondissement, avec peut-être 2000 € de charges de copropriétés par an. Pour l’acheter il faudra débourser 330 000 € plus les frais de notaire, soit près de de 357 000 €.

En admettant qu’un ménage dispose d’une épargne personnelle de 25 000 €, il devra donc emprunter 331 400 €. Au taux immobilier moyen sur 25 ans de 1,90 %, il rentrera dans ses frais s’il revend au bout de 11 ans, sans compter l’éventuelle plus-value réalisée sur son logement (consulter notre simulateur « ACHETER OU LOUER »).

Si même à Paris il devient de plus en plus avantageux de devenir propriétaire plutôt que de rester locataire, dans toutes les métropoles françaises de nombreux ménages pourraient avoir intérêt à franchir le pas.

Posez vos questions, commentez

commentaires