Accueil Actualités Négocier un prêt

Qu’est-ce-que le prêt immobilier modulable ?

Tendance des taux immobiliers semaine 17
Toujours du pouvoir d'achat pour les jeunes ménages.

Sans doute n’en avez-vous jamais entendu parler et sans doute vous demanderez-vous l’utilité d’une telle mesure au sein d’un contrat de prêt immobilier. Pourtant le fait de pouvoir augmenter le montant de vos mensualités par vous-même vous permettra de rembourser votre crédit plus tôt, et donc d’économiser les intérêts. C’est ce que l’on appelle le prêt immobilier modulable, disposer de cette clause ne vous coûtera rien mais pourra vous être utile.

Pourquoi voudriez-vous augmenter vos mensualités ?

Le prêt que vous remboursez  tous les mois à votre banque ou société de crédit comporte une partie de capital ainsi qu’une partie d’intérêt, plus une assurance emprunteur. Tous les mois, vous payez donc une somme basée sur le montant du capital restant à rembourser, voire sur le montant du capital emprunté en fonction de la formule retenue.

Moins il vous reste de capital à rembourser, moins vous payez d’intérêt et d’assurance emprunteur, c’est aussi simple que cela.

Exemple d’utilité de la modularité des échéances est utile

Admettons que vous ayez souscrit un prêt immobilier de 20 ans sur votre résidence principale il y a 10 ans et que vos revenus aient augmenté depuis tout ce temps. Vous disposez donc d’une certaine somme à épargner à la fin de chaque mois, seulement les taux de rendement des livrets ainsi que des supports classiques tels que l’assurance-vie ne vous enchantent guerre.

Les études de vos enfants arrivant dans 7 ans, vous décidez d’augmenter le montant de vos mensualités afin d’en finir avec vos remboursements 3 ans avant la date prévue, ce qui vous évitera d’avoir à vous sur-endetter pour financer leur formation professionnelle.

Vous pouvez augmenter vos mensualités, mais ne pouvez pas trop les diminuer

Effectivement si le principe permet de rembourser votre prêt immobilier plus vite, il n’est en revanche pas possible de redescendre en dessous du montant initialement prévu au contrat, sans quoi il s’agirait d’une restructuration de dettes, procédé auquel on a aisément recours en cas de surendettement.

Il vous sera par contre possible d’augmenter vos versements, puis de les diminuer au cas où vous souhaiteriez revenir sur votre décision.

Admettons par exemple que votre contrat vous permette d’augmenter vos mensualités de 50 %, puis que dans les 2 années qui suivent vous décidiez finalement de revenir en arrière, cela ne posera pas de problème et vous aurez effectivement placé cet argent dans votre résidence principale ou votre investissement locatif pendant 2 ans.

Cette disposition de votre contrat de prêt immobilier ne vous coûte rien

Si ces clauses sont effectivement présentes, vous pouvez alors les utiliser sans avoir à payer de pénalités de remboursement anticipé, c’est le principe du dispositif.

Si ces clauses n’y sont pas présentes, lorsque vous disposerez d’un capital vous devrez payer des indemnités avant de pouvoir le reverser dans votre emprunt immobilier.

Les arguments contre la modularité des échéances

Bien sûr il y a toujours des avantages et inconvénients, nous avons fait le tour des premiers passons donc aux points faibles du système.

En règle générale, la révision ne peut se faire qu’à la date d’anniversaire du contrat, il convient de conserver ce facteur en mémoire afin de ne pas dépasser la date limite et éviter d’attendre une année de plus.

Les formules de financement à pallier ne comprennent pratiquement jamais de clauses de modularité. Si la totalité de vos dettes actuelles oblige la banque ou la société de crédit prêteuse à ajuster le planning de vos remboursements de façon à ne pas dépasser 33 % de taux d’endettement, vous ne pourrez pas, à priori, rembourser votre financement plus vite.

Cependant tout est négociable dans un crédit immobilier, il est ainsi préférable de vous adresser à un courtier professionnel afin d’utiliser le dispositif de la modularité des échéances à votre avantage.

Pour aller plus loin :

Posez vos questions, commentez

commentaires